Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





remerciements " contemplative "
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 27009
Hors Ligne
«  contemplative «  aurait pu rester au fond… d’un tiroir, mais ONIRIS l’a mis en lumière, en l’incluant aux colonnes de sa bibliothèque ; merci donc à sa ruche de l’avoir publié !

GENÈSE

Ce poème trouve son origine en 1955, quand petit enfant de la colonie BEL à Villards d’Héria, nous venions à pied au bord de l’Ain ( qui me semblait un fleuve ) sur sa rive EST. Nous contemplions alors au-delà des flots, cet édifice religieux posé de multiples arches aux pieds dans l’eau, surmonté d’un fin clocher.
Bien plus tard, une armada de bûcherons entreprit de couper tout arbre ( orant fidèle ), et enfin l’année 1967 vit débarquer le 9e régiment du génie, dans un exercice grandeur nature, consistant à raser toute construction à la dynamite ( le pont de Brillat en particulier ).
Aujourd’hui, ces vestiges engloutis dont la vie s’est enfuie, cache en leur dédale un trésor ; en effet des vins fameux dont le Vin Jaune, vieillissent ici dans les entrailles de feue la Chartreuse !

REMERCIEMENTS

à Yves Alba ; je n’avais pas assez prêté attention à la musique, et là j’en savoure la qualité ; ce chœur de chant comme grégorien en français ; ces trompettes de grand-orgue épaulées par le piano ; et le chant parfaitement synchronisé aux images ( en particulier cette colère quand attaquent les bulldozers ! ) On est bien loin comme je le dis précédemment, du synthé au son artificiel ; et je vois autour du chanteur, tout un orchestre jouant à l’unisson ! Bravo l’artiste !
Anje : frappant des paumes, vous criez «  une autre, une autre ! « ce sera un succès ! Et ce le fut ! Merci beaucoup
Donaldo : sans la musique, une impression de douceur qui va bien avec le thème ! ( mais avoue que la chanson est magistrale ? ) merci
Vincente : une symphonie d’abysses en gouttes cristallines sur des vers réussis ; poésie seule inspirée, mais l’ensemble mis en écrin par cette musique… merci beaucoup
leni : l’ambiance créée par Yves colle parfaitement au texte ; on croit planer dans le cosmos, bravo à vous-deux ! Merci beaucoup
Annick : cette fois, je ne vous oublie pas ! Oui, les chartreux étaient des «  contemplatifs «.  Le monastère est sabordé car au fond de l’eau gît son image intacte ; j’incite le promeneur à songer, et voir l’invisible si présent, quand paraît furtivement le moine et disparaît insensiblement. La musique a parfois des accents religieux… tout à fait ! Merci beaucoup
The Dreamer : la musique apporte un plus ( et comment ! ) On pense à l’auberge rouge, mais.. ; il ne s’y passa point de crimes ! On ressent de la mélancolie de ce qui fut. Merci beaucoup
STÉPHANIE : la musique superbe sied à ces vers, qui racontent cette histoire qui vous touche ! Quel crève-cœur ce fut pour les gens d’ici, d’abandonner leurs terres… mais la Chartreuse elle-même n’était plus habitée. Merci beaucoup
Corto : beau texte qui force la nostalgie de temps anciens, sublimé par la musique : les vers portent l’émotion que ces anciens purent connaître ; c’est beau ! Merci beaucoup
Zorino : bravo à Vous le milanais qui commente maintenant, et de belle façon ! Un beau thème, une belle poésie et la musique de qualité ! On ressent silence et paix intérieure ! La partie musicale ( colère des bulldozers ) est très réussie ! On songe à Notre Dame à l’agonie voici un mois, mais la Chartreuse disparut moins brutalement ! Merci beaucoup
Mokhtar ; poésie bien, musique bien mais les deux réunies moins bien ( je ne suis pas aux côtés du chanteur, mais écoutant sa proposition je peux signaler ceci ou cela à revoir ! ( PIZZI de surcroît souffrit d’un mal aux cordes vocales qui le handicapèrent longtemps ) L’avant-dernière strophe peut tout-à-fait se concevoir au pluriel ! Merci beaucoup
jfmoods : «  le retour « vous voyez une fabuleuse résurrection de la chartreuse, et la furie dévastatrice de sa destruction ; elle disparaît, laissant le lecteur sur les rives d’un présent tristounet. Merci de vous être penché sur mon poème
senglar : la chartreuse a disparu mais est toujours là, grâce aux multiples reportages de télévision : la chanson semble une oraison que la voix de Yves porte à merveille : merci beaucoup
Hananke : un texte point brillant à la recherche fautive de la rime ( toujours aussi rude cher poète )mais l’ensemble se lit et s’écoute agréablement : merci
myndie : je revive en vous des souvenirs de jeunesse ( n’étiez-vous pas dans ma colonie ? ) un poème à la richesse d’évocation et l’émotion de l’arrachement des racines ; une pépite à l’écriture délicate ( je rosis ) la musique et les vers donnent une magnifique association : merci beaucoup
Castelmore : sous nos yeux, apparaît un monde qui disparaît… des mots qui touchent à travers cette sorte de chant grégorien : merci beaucoup
hersen ; grâce aux chœurs, le texte solide crée une ambiance abbatiale qui semble monter de ce qui gît là, tout au fond:merci beaucoup
Davide : ensemble débordant de tendresse sur ces images subtiles, et la musique nous envoûte : tout est beau ! Le 3e temps non valsé ( Yves qu’en dites-vous ? ) merci beaucoup
sympa : ma plume fait des merveilles ( je re-rosis ) et l’ensemble en fait une belle chanson ; merci beaucoup
Cristalle : la musique aux notes claires, montre l’eau d’un bleu turquoise ; l’abbaye paraît telle un gisant ; on entend le hurlement de la nature qui souffre, le bois qui tombe face au fer ; et ce tsunami qui monte t recouvre tout ; un texte d’une grande beauté ( je re-re-rosis ) et la signature vocale d’Yves ! Merci beaucoup
Quidonc : un endroit inconnu qui donne envie d’être découvert, et fermant les yeux vous déambulez dans les couloirs du monastère ! Pourquoi pas un » classique «  plutôt qu’une chanson ? ( je ne vais pas me priver de ce privilège d’avoir un chanteur et tout son orchestre ! ) merci beaucoup
Robot : un retour nostalgique sur un lieu, dont les sentiers t’étaient familiers, au point d’y venir cueillir les «  puchins «  ( je ne vois pas, mais j’en ai sûrement croqué étant gamin ) le texte est bien mis en valeur par l’interprétation du chanteur ; merci beaucoup


Encore un grand merci à tout le monde !

Contribution du : 17/05 16:16:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : remerciements " contemplative "
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 27009
Hors Ligne
bonjour Curwood
la mélodie placée sur mes vers vous fait tendre l'oreille, découvrant une jolie chanson mélancolique sur un lieu qu'on aima ; elle vous fait penser à tous ces endroits de la Terre, où l'on saccage au nom du progrès, tel le Brésil, Madagascar...mais ici cher poète point de cela si ce n'est la douleur des anciens qui durent abandonner l'endroit !
Je vous en dis davantage ci-dessous !
Pour garder une trace matérielle de la Chartreuse, EDF à ses frais fit reconstruire sur les hauteurs ( Onoz ) le porche d'entrée de l'abbaye, et un corps de bâtiment ; c'était là un bien agréable but de promenade, et l'on pouvait admirer derrière une grande baie vitrée, une maquette de ce chef-d'oeuvre naufragé.
Las, l'endroit attira aussi de la " racaille " qui souilla l'endroit, l'abima ( il faut bien s'amuser ! ) C'est ainsi que ce havre de paix aujourd'hui est fermé au public, et les ronces ont envahi ces pierres séculaires !
Ne reste plus que la photographie que l'on trouve sur Inernet...
merci de votre lecture !

Contribution du : 18/05 16:14:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : remerciements " contemplative "
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 3170
Hors Ligne
Quel beau sujet, vous nous avez développé là, avec Pizzicato, cher poète ! Et merci pour vos précisions.
N'étant pas de la région, je suis allée à la pêche aux infos sur le net pour en savoir plus. Je n'ai pas réussi à patienter jusqu'à vos remerciements car vous avez su, par votre poème mélancolique à l'atmosphère recueillie et la musique aux accents liturgiques, me passionner.
Un grand merci à tous les deux pour votre talent !

Contribution du : 18/05 17:38:30
_________________
"L'exception à la règle fait la féerie de l'existence". Marcel Proust.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : remerciements " contemplative "
Expert Onirien
Inscrit:
31/01/2014 22:04
De quelque part entre ciel et terre
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7109
Hors Ligne
Citation :

papipoete a écrit :

myndie : je revive en vous des souvenirs de jeunesse ( n’étiez-vous pas dans ma colonie ? ) un poème à la richesse d’évocation et l’émotion de l’arrachement des racines ; une pépite à l’écriture délicate ( je rosis ) la musique et les vers donnent une magnifique association : merci beaucoup

 !


eh non, papipoete, j'ai passé toutes mes vacances à Clairvaux, deux décennies plus tard, en famille et jamais en colo. Hélas, nous ne risquions pas de nous y rencontrer!
Je me souviens que nous les gamins, nous aimions faire à pied la route qui remontait de Clairvaux à St Maurice (7ou 8 km quand même!). Et là juste avant l'embranchement qui menait à La Frasnée, il y avait un grand bâtiment qui logeait toute une colo. J'étais fascinée quand je passais devant, de voir ces groupes de jeunes occupés à un tas d'activités et je me disais que la vraie liberté, c'était sûrement ça. Et d'autre fois, je pensais oui mais non, car il faut dire que de temps en temps, les encadrants hurlaient des ordres de manière quasi militaire!
Je ne sais pas si ces endroits que j'ai cités vous parlent mais en tout cas, que ce fut bon de replonger dans mes souvenirs en lisant votre poème papipoete!

Contribution du : 18/05 17:55:07
_________________
"Les mots peuvent être "impuissants" et pourtant ils sont tout ce que nous avons pour étayer nos ruines". Joyce Carol Oates
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : remerciements " contemplative "
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 27009
Hors Ligne
dommage de ne pas avoir à me souvenir de Vous ; mais la colonie de la Frasnée ( bien que à l'écart du village ) dut graver dans ces têtes juvéniles de formidables souvenirs ! L'endroit à lui-seul est si enchanteur, avec la chapelle, le petit pont et enfin le torrent qui dévale la pente ! Et le couteau pour sculpter une branche de noisetier, et la " pichenette " ce jeu consistant à planter le couteau en terre, lancé du front, du menton etc... Sûr que si ces gamins venaient de la ville, ils ne savaient rien de tout cela... et les feux de camp, la nuit devenue l'écrin noir des étoiles dans le ciel !
J'ai une petite chance d'y retourner tout à l'heure, quand Morphée m'aura pris dans ses bras...

Contribution du : 18/05 23:30:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : remerciements " contemplative "
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 27009
Hors Ligne
bonjour FrenchKiss
Vous parlez de " meilleur de moi " à propos de Contemplative ; je ne sais pas, car la musique de Yves est pour beaucoup dans le succès de ce titre ; j'insiste encore sur la qualité de la partition !
Les octosyllabes sont les vers qui viennent naturellement perler au bout de ma plume, et cela sans que j'aie besoin de vérifier leur pointure ! Les alexandrins ont tendance à me tendre un piège ( même minuscule ) et je ne découvre le fourbe que trop tard...
Je n'ai pas eu d'image autre que " tsunami ", pour évoquer la vague qui monte lentement jusqu'à engloutir la merveille, alors que soudain je vois le " mascaret " de France...
Merci pour votre lecture bienveillante, et encourageante !

Contribution du : 19/05 12:02:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019