Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Remerciements et explications pour Poèmes autodatés
Onirien Confirmé
Inscrit:
20/05 07:40:20
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 840
Hors Ligne
Je remercie le Comité Editorial de permettre la publication de ces poèmes autodatés lesquels sont rédigés selon une technique simple n’ayant d’autre prétention que le plaisir du jeu littéraire et des mots.

Cette contrainte est une découverte très récente pour moi et je me suis laissé aller à penser que ce pourrait être une entrée en lice amusante et ludique sur Oniris.

Pour vous permettre de mieux connaître ladite contrainte je donne ci-après la copie d’une présentation publiée sur le site de l’association Zazie mode d’emploi dont je donne le lien ci-dessous.

Qu’est-ce qu’un Poème autodaté ?

D’après son inventeur Benoît Richter, le poème autodaté « se calque sur la date du jour. C’est un poème de 8 vers, (puisque dans notre espace-temps la date du jour comporte en général 8 chiffres, dans le cas présent, par exemple : 23 05 2020), dont chaque vers est compté en nombre de mots selon la ligne. (Zéro mot verra un saut de ligne). »

Guy Deflaux a par la suite proposé de coder le zéro par des mots comme rien, néant, vide, etc.

Concernant les deux instants proposés ici à titre de galop d’essai on comprendra aisément qu’ils ne révolutionnent rien si ce n’est qu’ils se conforment à la contrainte de forme telle qu’exposée ci-dessus en retenant pour date celle de leur création : 23-05-2020.

Je ne me suis imposé aucun thème particulier.

Pour le premier moment, j’ai simplement joué de l’instant où je contemplais des nuages à l’horizon de mon balcon. Des nuages grisâtres détachés sur un ciel clair éclairant des corbeilles de fleurs au jardin et le bruit de pas d’un voisin sur le gravier d’une allée conduisant à sa maison.

En ce qui concerne le second moment, j’écoutais une émission radiophonique où étaient évoquées les difficultés du monde de la conservation des archives dues à l’évolution incessante des techniques de conservation et par là-même des techniques de lecture desdites archives. L’imagination a fait le reste.

Les mots entre cadratins — silence, nuit, vide, noires, absents, blancs — sont mis en lieu et place d’un vers zéro mot et participent avec leurs maigres ressources aux moments énoncés.

Merci à celles et ceux qui prendront le temps de lire ces deux moments, ce qui ne devrait guère prendre de votre temps à dire vrai !

Lien vers la page des poèmes autodatés sur Zazie Mode l’Emploi :

https://www.zazipo.net/Celui-qui-pense

Contribution du : 17/06 14:17:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et explications pour Poèmes autodatés
Maître Onirien
Inscrit:
24/01/2014 08:35
De Paris
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 26202
Hors Ligne
Bonjour Harvester,

Je n'ai pas encore pris le temps de commenter ton poème mais j'apprécie la démarche qui consiste à expliquer au lectorat l'approche mise en oeuvre pour composer ce texte.



Merci

Don

Contribution du : 17/06 20:16:29
_________________
Planet Earth is blue and there's nothing I can do (1969, David Bowie)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et explications pour Poèmes autodatés
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16111
Hors Ligne
Salut,

merci pour les explications.

Perso, le temps que je comprenne les contraintes, j'aurais déjà écrit un autre pouème...

Contribution du : 18/06 10:06:10
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et explications pour Poèmes autodatés
Onirien Confirmé
Inscrit:
20/05 07:40:20
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 840
Hors Ligne
Chère Eclaircie, j'espère que ce fil vous aura apporté les explications nécessaires et je vous remercie d'être restée prudemment en attente d'en savoir plus sur le sujet. Merci vraiment de la clarté de votre propos c'est très plaisant .Je vous remercie également d'avoir pris la peine de revenir sur votre commentaire initial pour le compléter.

Merci hersen de vous être laissée conquérir par ces vers. Ce ne sont que de modestes instantanés mais le plaisir de la création n'en a pas été moindre pour autant.
Concernant l'intérêt de s'imposer une contrainte, je dois dire que c'est précisément ce qui m'est nécessaire pour vaincre la page blanche.
Notez que je n'ai pu m'empêcher de sourire à ce questionnement de la contrainte qui est certainement le trait le plus commun du genre poétique.
Il est vrai que vos écrits montrent une appétence toute particulière pour la poésie libre et pour cela je vous remercie d'autant plus d'avoir su dépasser tout préjugé. Merci encore.

Papipoète, merci d'être passé et d'avoir pris le temps d'expliquer vos réticences à commenter ce qui ne vous apparaît pas nécessairement très clair.
Je comprends que l'on puisse ne pas se sentir à l'aise devant l'inconnu et il n'y a aucune raison de s'empêcher de le dire.
Sinon je pense que les explications que je fournis sur ce fil devraient vous aider à comprendre ce qu'est un poème autodaté. C'est un jeu, rien de plus. Rien n'est grave en poésie.:)

Bonjour Lebarde.
Comme je le dis à papipoète juste avant vous, nous avons tous nos réticences et il est bien normal de pouvoir les exprimer librement. Le pire serait de commenter de manière convenue uniquement pour contenter l'auteur. Donc merci d'avoir exprimé clairement votre ressenti d'autant que pour dire le vrai, je m'empêche souvent de commenter ce que je n'aime ni ne comprends et je pense avoir tort. En regardant mes maigres statistiques de commentaires je me rends compte que ce sont les beaucoup et passionnément qui tiennent la corde ce qui veut bien dire que je fais l'impasse sur ce que je n'aime pas donc je vais me reprendre et vous y compterez pour beaucoup.

LenineBosquet merci de votre appréciation positive ça me fait vraiment très plaisir. Si j'ai pu contribuer à vous faire découvrir ce jeu littéraire je n'aurai pas perdu mon temps  ! Plus encore je vous remercie vivement pour avoir noté le visuel mais surtout l'auditif de ces poèmes, ça me touche que cela ait été ressenti car je suis avant tout un auditeur (pas de télé, j'aime la radio et les sons en général)

Merci beaucoup Corto d'avoir pris le temps de me lire.
En ce qui concerne la prégnance des nombres en poésie j'ai cependant une mauvaise nouvelle pour nous tous  : depuis des siècles la poésie navigue entre des rives chiffrées sans avoir attendu le confinement, disons à vue de nez depuis l'hexamètre dactylique du monde gréco-romain. Quelques siècles plus tard le cas s'aggrave avec des règles imposant tel nombre de pieds et même pis encore tel nombre de vers. Voyez où tout ça nous mène  ! Un jour on nous imposera un poème composé en octosyllabes voire en alexandrins le tout en quatorze vers qu'on nommera...sonnet par exemple  ?
Merci encore d'avoir pris le temps de commenter surtout si ce n'était pas franchement à votre goût. :)

Annick, je vous remercie de votre délicieuse appréciation. Vous avez perçu l'intention généreuse et le goût de partager ne fut-ce que ces modestes moments de poésie et je vous en remercie. Je vous offrirai un jour une de ces grenades mûres à souhait, de celles qui cachent sous la gangue amère des grains doux et sucrés. :)
 Merci encore d'avoir perçu les intentions et su voir au-delà des apparences

Stephane, merci beaucoup pour cette appréciation toute en finesse. J'aime que vous ayez senti la simplicité du propos qui est — quelle que soit la forme retenue — essentielle pour moi. Je ne peux écrire qu'à partir d'un ressenti vrai et les faux-semblants en poésie me sont étrangers. Merci donc d'avoir su lire ce texte tel qu'il se voulait, simple et harmonieux.

Pouet, merci de votre commentaire argumenté. Vous avez eu raison de ne rien lire tout d'abord et d'aborder ces petits textes sans a priori. Ceci dit je n'ai pas pu résister à l'idée de publier cet éclairage à propos de la contrainte pour deux raisons. D'une part je ne voulais pas me voir attribuer à tort la création de cette contrainte — dont on peut par ailleurs penser ce qu'on veut — mais surtout esquiver des questions ultérieures inutiles alors qu'il était si simple d'écrire cet avertissement utile pour décoder le projet d'écriture. Merci en tout cas pour cette appréciation ça me fait plaisir.

Merci Vincente pour cette critique aussi ciselée que l'idée que vous vous faites de ces petits écrits.
Il est vrai que ce texte n'offre guère de prise solide au lecteur mais il faut bien convenir que j'ai volontairement — y compris pour moi-même — laissé le vêtement flotter sur le porte-manteau (si j'ose m'exprimer ainsi)
Je suis en accord avec vous sur le côté étriqué et je comprends parfaitement le propos  ; il est certain qu'une autre contrainte plus commune (ne pas se méprendre sur le sens donné à «  commune  ») telle que la contrainte d'un sonnet permet effectivement au lecteur de se laisser guider dans un pattern familier et rassurant j'en conviens. Ceci posé, je ne suis plus persuadé de la nécessité de rassurer le lecteur en poésie et j'aime l'idée de mettre l'auteur en danger (tout est évidemment relatif) y compris vis-à-vis de lui-même. J'aime l'inconfort, partout et toujours. Et il est bien vrai que toute tentative d'un saut dans l'inconnu me semble excitante à souhait. Merci encore à vous.

Contribution du : 18/06 18:13:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et explications pour Poèmes autodatés
Onirien Confirmé
Inscrit:
20/05 07:40:20
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 840
Hors Ligne
Merci Shepard d'avoir dérogé.
Je suis dans le même cas que vous à propos de formules toutes faites que vous citez ; soyez convaincu qu'elles m'indisposent tout autant qu'elles vous agacent. C'est le côté kitsch de la poésie, celui du ressassement éternel et je crains qu'il n'ait encore de beaux jours devant lui.
J'apprécie que vous ayez pris le temps de ces quelques lignes bien senties bien que cela ne soit pas dans vos pratiques habituelles.

Merci à vous pour cette appréciation.

Contribution du : 18/06 18:53:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et explications pour Poèmes autodatés
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 24585
Hors Ligne
Oui, c'est vrai, la contrainte est le trait le plus commun de la poésie.

mais est-ce une raison ?

Il est clair (pour moi !) qu'il y a ici deux poèmes distincts, mais présentés ainsi, on peut penser à une relation entre les deux. ce que je n'ai pas trouvé.


mais contrainte/pas contrainte, quelle importance, chacun doit écrire selon ses aspirations, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon, il y a seulement un résultat qui porte une poétique et m'embarque, ou au contraire qui ne m'émeut pas.
Et il est faux de croire que le libre est... si libre ! il est régi par d'autres contraintes, non répertoriées dans un gros livre épais, mais elles sont bien là. Et c'est quelquefois plus difficile de ne pas avoir de branches auxquelles se raccrocher.

Outre tes vers, qui dans l'épure sont un modèle du genre, j'ai apprécié ici de découvrir une contrainte dont je n'avais jamais entendu parler.


Merci pour ce retour !

Contribution du : 18/06 20:06:11
_________________
Personne n'est Étranger sur Terre.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et explications pour Poèmes autodatés
Onirien Confirmé
Inscrit:
20/05 07:40:20
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 840
Hors Ligne
Malitorne

Déjà un grand merci de prendre le temps de commenter en dépit des réserves exprimées.

En revanche, je ne comprends pas ce préjugé qui voudrait que la forme (la contrainte) étouffe la sincérité de l'expression en poésie.
Un sonnet, un pantoum ou toute autre contrainte classique vous font-elles penser que l'auteur s'est simplement limité à respecter la contrainte sans donner libre cours à sa créativité et à ses humeurs du moment ? Je ne le crois pas, bien que nombre de sonnets et autres contraintes plus communes ne manquent guère de chevilles et autres rimes de circonstance qui expriment avec plus ou moins de talent les états d'âme de l'auteur. Là en effet se niche habilement le subterfuge.

La poésie ne se résume pas selon moi (et quelques autres cf. l'OULIPO) à un catalogue de formes "acceptables" parce que popularisées par le temps et d'autres qui ne le seraient pas en raison de leur nouveauté. La poésie jouit d'une plasticité inouïe qu'il serait dommage de ne pas explorer.
Je ne vois aucun subterfuge dans une contrainte quelle qu'elle soit et je ne propose ici rien que de très personnel.
Je ne prétends pas au talent mais laissez-moi au moins cette qualité de ne pas user de subterfuges pour écrire.

Quoi qu'il en soit merci de votre sincérité, au moins cela me permet d'expliquer ma démarche et d'affirmer ma sincérité.

Cordialement

Contribution du : 19/06 08:45:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et explications pour Poèmes autodatés
Onimodérateur
Inscrit:
12/05/2016 20:15
De Vendée (85)
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Post(s): 7286
Hors Ligne
Bonjour Harvester,

Citation :

Harvester a écrit :
"Ceci posé, je ne suis plus persuadé de la nécessité de rassurer le lecteur en poésie et j'aime l'idée de mettre l'auteur en danger (tout est évidemment relatif) y compris vis-à-vis de lui-même."


Je vous rejoins d'un point de vue global. Rien ne devrait borner l'inspiration, ou même l'envie décrire, pas plus le besoin de recourir à une forme se prêtant aux "conventions" ou à un fond convoquant des prérequis, mais il s'agit bien dans l'écriture d'établir ce transfert de l'émotion vers la pensée via le langage ; chacun emploiera donc les "moyens" qui lui semblent les meilleurs en fonction de ses propres particularités.

Ceci dit dans le cas où l'auteur souhaite "publier" (montrer au public), il est assez logique d'interroger l'intelligibilité de ses mots. C'est dans cette optique, que la façon plus ou moins "floutée" d'une expression peut être questionnée. S'agit-il par exemple, de quelque pudeur, ou quelque épurement, ou même une simple volonté de laisser un "doute révélateur", voire de ne tracer qu'une trame, etc… ? enfin le poème étant pour moi d'abord une "suggestion", j'y espère un sens. Quand celui-ci reste "trop flou" et que seul le geste technique apparaît, ou est annoncé, il me semble un simple exercice tout simplement. Vu que je vibre d'autant mieux à une poésie que sa forme se fond avec "abnégation" dans son propos, c'est bien sa substantifique moelle qui m'intéresse en tant que lecteur et encore plus en tant que commentateur ; en tant qu'auteur, ce sera différent.

Contribution du : 19/06 10:10:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et explications pour Poèmes autodatés
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16111
Hors Ligne
Pour moi, la part d'interpétation personnelle est très importante.
Je crois tout autant à ce que l'auteur a voulu exprimer qu'à ce que le lecteur peut y greffer de sa vision.
Ainsi j'aime quand un texte me donne à penser, plus que lorsqu'il me donne sa pensée. Il me semble que la littérature se situe par là.
En ce sens, je pense qu'il peut y avoir échange, partage, sans le truchement d'une limpidité de compréhension immédiate de l'intention créative.
Croire aussi en la créativité du lecteur, donc.

Contribution du : 19/06 11:04:24
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et explications pour Poèmes autodatés
Onirien Confirmé
Inscrit:
20/05 07:40:20
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 840
Hors Ligne
Sadbutfun

Merci de ce commentaire. Nous avons eu de plus le loisir d'échanger sur le chat ce qui complète bien ce que j'ai compris de vos propos. Merci encore de cette appréciation.

Cristale

Ce sont effectivement deux clichés instantanés comme vous l'analysez fort bien dans ce commentaire.
L'idée qu'ils s'évaporent sitôt exposés à la lumière du regard me séduit totalement et j'y souscris volontiers.
Si vos commentaires sont plus poétiques que mes poèmes je crois que je vais me reconvertir en poète-commentateur rapidement.

Merci de votre passage ( j'ai lu beaucoup de vos poèmes ces jours-ci, quelle classe ! )

H.

Contribution du : 19/06 11:17:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2020