Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Remerciements et réponses sur ma nouvelle intitulée « Ooh ooh baby baby »
Maître Onirien
Inscrit:
24/01/2014 08:35
De Paris
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 20412
Hors Ligne
Bonjour à toutes et à tous,

Tout d’abord, je tiens à remercier le comité éditorial d’avoir publié cette nouvelle. Je remercie également Animal et Maria pour avoir commenté en Espace Lecture qu’elles animent avec brio et fidélité. Enfin, je remercie toutes celles et ceux qui ont lu et commenté cette nouvelle une fois publiée.

Je vais essayer de répondre à vos commentaires :

@Animal : au moins, je n’ai pas eu à ciller des yeux pour comprendre les raisons de ton évaluation. Evidemment, je ne peux pas adhérer aux arguments que tu invoques dans ton commentaire, à commencer par la catégorie. Mais, il existe un adage en politique qui consiste à ne pas essayer de convaincre les convaincus.

@Maria : évidemment, ce commentaire laudatif m’a fait plaisir. Je crois que tu as bien perçu la douceur que je voulais donner à cette histoire, essentiellement à travers le personnage de Vera.

@Thierry : oui, j’aurais pu donner plus d’épaisseur à la nouvelle, en étoffer l’intrigue mais ce n’était pas le but recherché quand je l’ai écrite. Pour ce qui est de Olger, il a vraiment existé et vient de Erding, à côté de Munich. Il est néanmoins mieux élevé que dans la nouvelle ; il rote moins souvent et s’excuse à chaque fois.

@Dugenou : l’overdose ne s’arrête pas à ce qu’on imagine, c’est-à-dire à la seule prise d’héroïne par injection ; c’est une croyance que je trouve même dangereuse car elle minimise le danger des autres substances hallucinogènes. Voici un article intéressant sur le sujet : https://www.rtl.fr/actu/international/belgique-un-francais-de-26-ans-meurt-d-une-overdose-de-lsd-au-festival-de-dour-7784148642. Ceci dit, je ne fais pas l’apologie de la drogue dans ce texte. Concernant le cliché, en plus du fait que cette remarque m’a bien amusé après avoir déjà lu ta remarque sur l’impossibilité d’une overdose de LSD, je reste dubitatif sur une autre issue que celle-ci, Vera qui succombe, après une telle soirée qui ne devait pas être la première.

@Corto : je ne cherchais pas la grande littérature, je te rassure. Pour ce qui est de la vraisemblance, crois-moi cette histoire est malheureusement vraisemblable mais pour le savoir il faut avoir un peu expérimenté ce genre de soirée, rencontré ce type de personnes sans pour autant avoir touché à la drogue dont je ne fais nulle apologie. Mais j’ai bien compris que je n’aurai pas le prix Goncourt cette année ni le premier prix d’originalité. Tant mieux, je ne saurai pas quoi en faire de toutes façons.

@Plumette : oui, je savais en l’envoyant que le thème ferait polémique ; j’ai déjà eu le cas sur un de mes poèmes qui traitait de la drogue. Inutile d’être au fait des produits stupéfiants ; j’aurais pu écrire la même chose sur l’alcool, avec une bonne soirée arrosée entre étudiants de Centrale ou de Polytechnique et aboutir au même résultat. Cependant, je trouve que l’alcool, parce qu’il est banalisé dans la culture occidentale, est moins rock’n roll pour raconter la jeunesse.

@Luz : ravi de t’avoir fait connaitre George Michael qui est malheureusement parti rejoindre Brassens au paradis des poètes. Oui, la citation de Lao-Tseu est inversée, et c’est voulu, le narrateur l’ayant entendu dans une fumerie d’opium donc loin d’un monde logique et euclidien.

@Tiramisu : il y a le son normalement, j’ai retesté le lien. Quant aux mots savants, on est dans le monde des étudiants et souvent ils emploient des mots élaborés parce que justement ils ne sont pas encore rentrés dans le monde du travail à raser les pâquerettes.

@Cat : l’épilogue ressemble bien à ce que j’ai voulu exprimer. J’ai un instant pensé à faire enlever Vera par les extra-terrestres mais ça ressemblait trop à un épisode de X-Files.

@Hersen : tu sais que j’aime tes analyses car je te connais maîtresse des récits décalés. Oui, Franky est le sans scrupule de l’histoire, les autres étant presque plus purs et voulant seulement vivre leur jeunesse dans des interdits qu’ils croient romantiques ou je ne sais quoi, peut-être grisés par les légendes de Jim Morrisson et Janis Joplin. Je n’ai pas développé car ce qui m’importait c'était de montrer l’instantané.

A toutes et à tous, encore merci. Je lis les commentaires sur tous mes textes, publiés ou non (car l’avantage d’Oniris est d’avoir des retours même en cas de non-publication) mais je ne réponds pas souvent sur le forum. Ici, j’ai souhaité me soumettre à l’exercice au vu de la variété des avis et commentaires. Je trouve cette variété rafraichissante.

A bientôt sur une histoire sans substances illicites où personne ne trouvera la mort dans un gros cliché.

Donaldo

Contribution du : 15/10 08:03:17
_________________
Planet Earth is blue and there's nothing I can do (1969, David Bowie)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et réponses sur ma nouvelle intitulée « Ooh ooh baby baby »
Onirien Confirmé
Inscrit:
27/01 05:31:15
Groupe :
Membres Oniris
Évaluateurs
Auteurs
Post(s): 416
Hors Ligne
Je pense malgré tout que tu es mal renseigné : des tas de produits sont vendus sous l'appellation "LSD" mais n'en sont pas et peuvent conduire à l'OD. Par exemple les "nbomes". Il ne faut pas croire tout ce que l'on raconte dans la presse... les médias nous manipulent, tu dois le savoir.

psychoactif.org reste le site de référence pour s'informer des effets des drogues, jusqu'à être la principale source d'informations des psychiatres en addictologie ( oui, moi aussi j'ai été étonné de l'apprendre).

Je reste ancré sur ma position : il aurait fallu mentionner un détail concernant cette overdose, ce que tu ne fais pas.

Merci pour le retour.

EDIT : Tu fais bien mention d'acide "lysergique"... donc de LSD... Ce qui ne prête pas à confusion avec une autre drogue, plus synthétique, et overdosable...

Contribution du : 15/10 10:02:51
_________________
"Les hommes ont des goûts si différents ; [...] il est plus sage de s'en accomoder pour en rire que de se ronger de soucis à seule fin de publier un écrit capable de servir ou de plaire, alors qu'il sera mal reçu et lu avec ennui" - Thomas More.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et réponses sur ma nouvelle intitulée « Ooh ooh baby baby »
Maître Onirien
Inscrit:
24/01/2014 08:35
De Paris
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 20412
Hors Ligne
En fait, je vois que tu tiens à avoir raison. C'est bien d'avoir des convictions.


Quoiqu'il en soit, comme tu le précises, des tas de produits sont vendus sous l’appellation LSD. Alors, qu'est-ce qui dit que Ricky n'en a pas acheté sans le savoir, ce qui aurait provoqué la mort de Vera ? Si tu savais le nombre de merdes qu'on vend sur ce marché en faisant passer des vessies pour des lanternes, tu serais édifié. De plus, qu'est-ce qui dit que Vera est morte d'overdose ? Elle est morte, c'est tout et c'est déjà beaucoup trop. Des Ricky, des Vera, des Danny et des Franky, j'en ai beaucoup trop vu durant mes études.


Je ne précise pas tout dans ma narration, tu as raison et je ne te contredis pas; je pense simplement que tout détailler comme dans un catalogue de lecture en kit enlève au lecteur sa marge d'interprétation. C'est donc ma façon de raconter et, malgré de nombreux commentateurs qui me demandent souvent de plus expliquer, je ne compte pas en changer.

Les médias nous manipulent ? Alors là, je ne suis pas client de cet argument donc inutile de me le servir, même avec des champignons mexicains; il ne passera pas.


Quoiqu'il en soit, la drogue c'est très dangereux et les sites que tu évoques expliquent bien pourquoi. Dans cette courte nouvelle, je parle de LSD car à l'époque, dans les années 90, elle revenait à la mode chez les étudiants européens, auréolée des légendes propres aux années 60 du genre les Beatles ou Aldous Huxley et faisait moins peur comparée à l’héroïne, au PCP ou au crack. Toute cette mythologie a toujours eu cours et aura toujours cours; je ne sais pas pourquoi. Pour ma part, je n'ai jamais rien trouvé de glamour dans la mort de Jim Morrison, Janis Joplin ou Jimi Hendrix.

Allez, bye, je vais me préparer des bons vieux champignons de chez nous, pas hallucinogènes pour un sou, en écoutant George Michael chanter "Freedom".


Donaldo

Contribution du : 15/10 11:50:38
_________________
Planet Earth is blue and there's nothing I can do (1969, David Bowie)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et réponses sur ma nouvelle intitulée « Ooh ooh baby baby »
Onirien Confirmé
Inscrit:
27/01 05:31:15
Groupe :
Membres Oniris
Évaluateurs
Auteurs
Post(s): 416
Hors Ligne
Je láche prise: tu me détruit pas trop dans ta réponse. Mais ce que j'avais à dire, je l'ai dit, et je le pense.

Contribution du : 15/10 14:56:33
_________________
"Les hommes ont des goûts si différents ; [...] il est plus sage de s'en accomoder pour en rire que de se ronger de soucis à seule fin de publier un écrit capable de servir ou de plaire, alors qu'il sera mal reçu et lu avec ennui" - Thomas More.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et réponses sur ma nouvelle intitulée « Ooh ooh baby baby »
Maître Onirien
Inscrit:
24/01/2014 08:35
De Paris
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 20412
Hors Ligne
Merci Alcirion,

Oui, c’est un peu dans l’esprit de Brett Easton Ellis – que je ne lisais pas à l’époque – que se passe cette nouvelle située plutôt dans les années 90 qui n’avaient rien à envier à la décennie précédente. Par contre, je ne pense pas que ce genre de personnage existent moins ; ils vont dans des « rave parties » consommer des pilules de différentes couleurs, se retrouvent en groupe pour écouter ou mixer de la musique, bref agissent différemment mais essaient quand même de se définir en tant que groupe social ou générationnel.

En tout cas, merci d’être passé et d’avoir laissé un commentaire.

Donaldo

Contribution du : 15/10 15:18:46
_________________
Planet Earth is blue and there's nothing I can do (1969, David Bowie)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et réponses sur ma nouvelle intitulée « Ooh ooh baby baby »
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2009 19:48
De Les Alpes
Groupe :
Primé concours
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 8340
Hors Ligne
Bonsoir Donaldo75,

Puisqu'il est évident que je suis allergique à ce genre de thème, je ne vais pas revenir dessus. J'ai néanmoins commenté en EL car il y a peu de commentateurs de nouvelles et chaque texte mérite d'être lu. Et si l'on fait abstraction du contenu, j'ai apprécié de vous lire.

Pour la catégorie, j'aurais vu votre texte en Réalisme/Historique et là, je l'aurai perçu et noté différemment (ce qui ne signifie pas que j'aurais aimé).

Au plaisir de vous lire dans un tout autre registre,


Contribution du : 15/10 18:11:00
_________________
Les Elémentales 1 Le maître nécromant - Editions Nestiveqnen
https://www.babelio.com/livres/Messmer-Les-Elementales-tome-1--Le-Maitre-Necromant/1176197
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et réponses sur ma nouvelle intitulée « Ooh ooh baby baby »
Maître Onirien
Inscrit:
24/01/2014 08:35
De Paris
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 20412
Hors Ligne
Bonjour Animal,

Oui, c'est dommage que l'E.L manque de commentateurs en nouvelles. J'ai bien compris que le thème ne vous plaisait pas et je ne m'en offusque pas car ce n'est pas la première fois que je ça arrive sur un de mes textes.

Au prochain texte, alors.

Merci d'avoir passé du temps en E.L sur ce texte et sur tous les autres.

Donaldo.

Contribution du : 15/10 18:22:30
_________________
Planet Earth is blue and there's nothing I can do (1969, David Bowie)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et réponses sur ma nouvelle intitulée « Ooh ooh baby baby »
Maître Onirien
Inscrit:
24/01/2014 08:35
De Paris
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Post(s): 20412
Hors Ligne
Merci d’être passé, Shepard, et d’avoir laissé un commentaire.



Je n’ai pas vu le loup de Wall Street – et je n’irai probablement pas le voir parce que l’histoire m’indiffère totalement malgré tout le bien qu’en disent mes potes mais, entre parenthèses, si j'écoutais leurs conseils je serai allé voir La La Land, alors nooooooooooon - donc il va m’être difficile de comprendre ce que tu attends d’un texte sur la drogue, si c’est bien le thème que j’ai voulu aborder, ce que je ne crois pas, en fait, je suis même persuadé que ce n'était pas mon sujet, que je voulais parler de la cause qui amène ces gosses dans ce type de pharmacopée, à savoir le désespoir si bien chanté par les groupes "grunge" des années quatre-vingt-dix tels que Nirvana ou Alice in chains.

Aller plus loin dans le délire ? Je ne sais pas si c’est un délire que j’ai voulu raconter. Je crois même que non. Moi, l’histoire de Ricky et Vera ne m’a pas donné envie de délirer mais d'aller écouter en boucle du Joy Division. Du coup, je comprends mieux que ce texte ne corresponde pas à tes attentes. Bon, vu que tu connais le contexte de ce genre de soirées, au moins tu ne m'as pas gratifié de cris de vierge effarouchée sur la drogue et son apologie - ce qui n'était pas non plus mon objectif, je préfère le préciser de nouveau, encore et encore, parce que dans le pays du fromage de chèvre et du blanc cassé ça ne passe pas toujours ce type de référence au LSD et autres substances illicites et pas encore taxées par l'Etat - et je t'en remercie avant d'aller vénérer le dieu Lézard et le lac primordial chers à Jim Morrison.

Je ne terminerai pas par une citation inversée de Lao-Tseu parce que la dernière fois je me suis fait repérer, à juste titre.



Donaldo

Contribution du : 15/10 20:58:21
_________________
Planet Earth is blue and there's nothing I can do (1969, David Bowie)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et réponses sur ma nouvelle intitulée « Ooh ooh baby baby »
Organiris
Inscrit:
07/04/2014 15:25
Groupe :
Évaluateurs
Primé concours
Auteurs
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onirateurs
Onimodérateurs
Équipe de publication
Organiris
Membres Oniris
Post(s): 3043
Hors Ligne
Oui, je ne fais pas référence au film pour son histoire... qui est, ce qu'elle est... mais juste pour le rendu de l'effet hallucinogène, une scène, au plus.

Bon du coup, effectivement, les fameuses attentes... Je vois que je carrément passé à côté en lisant ton explication. Si le but c'était de parler des 'causes' et pas du trip lui même, alors... mince, ouais.

Mais je me demande si c'est vraiment la musique (aussi mélancolique, sombre, triste... qu'elle puisse être) qui mène là ? J'imagine qu'il y a autre chose derrière, sinon ça veut bien dire qu'écouter du métal rend méchant

Pour le reste je suis bien d'accord... En France, c'est juste ok de se bourrer la gueule
Et pourtant, nos grands poètes... c'était pas clean.

Contribution du : 15/10 22:36:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements et réponses sur ma nouvelle intitulée « Ooh ooh baby baby »
Onirien Confirmé
Inscrit:
16/07 14:25:58
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 552
Hors Ligne
Citation :

Donaldo75 a écrit :

@Tiramisu : il y a le son normalement, j’ai retesté le lien. Quant aux mots savants, on est dans le monde des étudiants et souvent ils emploient des mots élaborés parce que justement ils ne sont pas encore rentrés dans le monde du travail à raser les pâquerettes.

Donaldo


Le son ou les mots sont des détails pour moi.
Je fonctionne beaucoup au ressenti lorsque je lis une nouvelle, après je tente d'expliquer pourquoi j'ai aimé un peu, beaucoup, passionnément, à la folie etc ...
Mon problème avec votre nouvelle est que je suis restée à l'extérieur malgré plusieurs lectures. J'ai essayé d'expliquer pourquoi ... Ce n'est pas le thème, je ne fais pas partie des vierges effarouchées par rapport à la drogue.

Je crois après une énième lecture avec le son, cette fois, c'est le côté très description froide, rationnelle par le narrateur, comme à l'extérieur de ce qui se passe qui me donne une impression d'artificiel.

Désolée, cela sera certainement pour une prochaine fois ...

Contribution du : 16/10 13:51:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2019