Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





remerciements " nichée "
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 30107
Hors Ligne
Merci aux laborieux bénévoles d’ONIRIS, qui permirent une nouvelle fois, la parution d’une texte de moi !
GENÈSE

Depuis 1978 je vivais dans une maison à la campagne, où la nature vivait au rythme du clocher, des chants d’oiseaux, des meuglements de vaches, du bruit de temps à autre de tracteurs vrombissants.
Une demeure humble et plaisante, mais dotée d’escaliers que mes gambettes peu à peu rechignaient à gravir !
Au dehors, sur le portique des balançoires enfantines, j’avais accroché une maisonnette mignonnette fabriquée de mes mains, avec 2 trous qui faciliterait la circulation… j’avais l’espoir d’y voir s’installer un couple emplumé… ce qui ne tarda pas à se produire. Il s’y produisait deux couvaisons par an, dont j’avais le bonheur de jouir depuis ma fenêtre, ou du banc de jardin depuis lequel je veillais sans faire de bruit ! Toujours à l’affût de l’image rare, mon Reflex crépitait souvent, en particulier quand les petits prenaient le large.
2019 me convainc, avec grand peine, de quitter mon "  domaine " pour un ailleurs au ras du sol. Or, j’attendais mon spectacle printanier, qui devait bientôt se jouer sous mes yeux… mais passèrent jours après jours, semaines après semaines, et les actrices n’entraient pas en scène ; une saison prit fin sans représentation, sans " mes anges "…

Remarque ; je n’ai aucune prétention d’écrire à merveille, ne suis qu’un raconteur d’histoires… mais qui plaisent à beaucoup ; vingt quatre commentaires ici sous mes humbles vers...

REMERCIEMENTS PERSONNELS

Corto ( beaucoup ) le parallèle entre le nichoir et la maison est habilement dressé . La nostalgie qui vient en fin de poème, donne envie au lecteur que cet avril, ailleurs voit à nouveau le manège recommencer ! Merci
Miguel ( bien ) charmant poème aux images de grâce et nostalgie, en particulier celles de la strophe finale ! Merci
Gemini ( bien ) un tableau bucolique charmant, que les octosyllabes sans fioritures, dépeignent de belle façon ! ( atypique put se remplacer par mutique + 1 pied ; certes ! ) ( quitter la maison /fermer ma porte : pas redondant car je pourrais "  quitter la maison provisoirement ", alors que là, je " ferme la porte à tout jamais " . merci
Cherbiacuespe ( beaucoup ) poésie sans prétention ( bien d’accord ) sur un sujet " redoutablement léger " ; mais ces vers reposent les neurones ( mignon tout plein ), et le propos ne parle ici, que d’amour ! Merci
Hananke ( bien ) c’est mimi comme on dit...pas désagréable à lire, mais cela n’atteint pas des sommets ( j’en suis conscient ) le rapport entre " quitter la maison/absence de nid " vous laisse interrogé ; les mésanges m’ont envoyé ce message « tu t’en vas ? Eh bien nous, on ne vient plus ! » Je reste encore à ne pas comprendre votre critique sur mes rimes ? Merci
jfmoods ; non seulement votre analyse est technique, mais votre ressenti épouse le sens que je donnai à mes vers ! L’équilibre rompu entre ce rituel de nidification, reconduit chaque année et le départ de son "  admirateur " qui baisse le rideau. Merci
Donaldo75 ( beaucoup ) la tonalité un brin naïve, s’assombrit vers la fin avec le départ du gardien des lieux. Vivaldi put s’inspirer de ce tableau champêtre ( oui, bien qu’ici je parle de 2 saisons dont l’une bien grise ) j’aime bien cette musicale allusion ! Merci
Annick ( beaucoup) ; le nichoir accroché au portique ( nous avions encore Ninon enfant ; eh bien les mésanges quand elles nichaient, celle qui voulait rentrer au nid piaillait avec insistance, alors Ninon se balançant s’écartait quelques instants... ) J’aurais pu emporter cette " Bastille " dans mon nouveau logis, mais je cédai ce futur " ballet " à nos acheteurs, qui se réjouirent d’avance d’en jouir ! Pas de " petit ou grand " sujet de ma part pour susciter tendresse ou nostalgie ! Merci
Anje ( beaucoup ) belle histoire que celle de ces jolies mésanges, mais elle aurait pu s’arrêter après " bons auspices " ? non, car j’en avais gros sur la patate de partir ! Y aura-t-il un nouveau nichoir ailleurs ? Oui, il est déjà installé avec l’espoir de…
Robot ( beaucoup ) ; charmante évocation du renouvellement de la nature, avec ces couvaisons… pour qui prend garde à sa préservation, tant se font rares bien des passereaux ! Ton souhait de voir se rejouer ailleurs la scène, devant mes nouvelles fenêtres est le mien ! merci
Leni ( passionnément ) ; ton commentaire fut laborieux avant de paraître, mais ça valait le coup de l’attendre ! Je trouve la beauté dans l’ordinaire ( oui ), car je suis contemplatif aussi bien devant une fourmi le dos bien chargé, un couple de mésanges amoureux, que devant un talentueux artisan à l’ouvrage ! Ton souvenir des becs jaunes dans leur tuyau est touchant ; moi, je pris en photo deux petits ( un par trou ) sur le point de s’envoler… du coup, entrée et sortie de maisonnette étaient tout jaune ! Mon petit film te procura bien du plaisir " le merveilleux au cœur de l’ordinaire " merci
PIZZICATO ( beaucoup ) douce poésie et tendresse pour tisser le cadre de cette nichée, où chaque parent s’active. La fin devient mélancolique, pour celui qui aime les mésanges en particulier ( il n’y a plus guère le choix, car bouvreuils et chardonnerets ont disparu ; rarement un pinson s’aventure ici, mais tellement méfiant a vite fait de déguerpir ! Merci
Bernard G ( beaucoup ) ; poème charmant pour ce printemps de 4 strophes, mais… catastrophe on assiste ici à la dernière séance ; le rideau à jamais est tombé. Merci
Dream ( beaucoup ) ; petit bijou de tendresse que ces vers sans apprêt, et ne peuvent laisser indifférent ! " mousse et crin, comme autant de langes " vous plaît particulièrement ( moi aussi ! ) et mon amour de la nature vous inspire un moment rafraîchissant ! Merci
Vincente ( beaucoup ) ; saynète très touchante, que j’ai su mettre en valeur avec mes petits acteurs de plumes ! Ma vie de maison de " longtemps " en parallèle avec celle " atypique " , semble en bonne harmonie, à travers mon écriture réaliste, qui fait partager au lecteur ma mélancolie. Merci
sympa ( beaucoup ) ; mignonnette et attendrissante, ma poésie sait captiver le lecteur qui partage cette belle histoire de nichée, qui ici prendra fin. Mais ailleurs peut-être renaîtra-t-elle ? On verra ! Merci
Davide ( beaucoup ) ; douceur que ce poème, où l’auteur " couve " de ses yeux, cette scène du passé qui semble ne pas vouloir se dérouler ! " maisonnette atypique " et celle de l’auteur, qui ne joueront plus leur rôle, est fort touchante ! ( "  tout le temps " vous déplaît, moi de même mais je cherchai plus joli, ne trouvai point!) merci
Lebarde ( beaucoup ) ; joli poème " sans prétention " agréable à lire, mais la justesse d’observation de ce film qui se jouait depuis si longtemps touche le spectateur ; il se rejouera ailleurs, n’en doutons pas, sous d’autres décors ! Comme le lecteur, j’aime le merle qui parle à ses copains, un en particulier lui racontant sa journée. La tourterelle par contre m’exaspère avec son disque rayé !
Techniquement, plein de singuliers/pluriels, oui je reconnais ! Il m’est souvent arrivé d’écrire en " classique ", mais là tapi, guettait le grain de sable qui tue ; aussi, je cède à la facilité qu’offre le " néo-classique "! Mais si je le peux, je fais mieux ! Merci
emilia ( beaucoup ) ; on ne s’habitue jamais au départ des enfants du nid ( surtout quand ils sont gentils ) là, savoir que ce serait moi qui devrais abandonner mon nid, fut déchirant ; peut-être que la famille " mésanges " le pressentit et se dit «  à quoi bon lui faire plaisir ? Il s’en va ! » Vous me souhaitez une nouvelle famille emplumée ; merci
STEPHANIE90 ( beaucoup ) ; une page se tourne dans le livre des souvenirs avec celle-ci ! Ces mésanges qui sans varier, venaient chaque printemps égayer cet endroit, autrefois plein d’enfants, ne sont pas venues comme si elles aussi avaient déménagé ? Mon écriture vous fait regretter de ne pas dompter la plume tel Lafontaine ( je rougis ! ) Mes " singuliers/pluriels " trouvent ma réponse plus haut. Merci
Cristale ( beaucoup ) ; mes octosyllabes zinzinulent ( !! ) comme autant de mésanges sur le fil de mes vers ( maîtresse Cristale… ) une phrase qui dit si bien tant de choses ! Et j’apprends un nouveau mot sur le langage des oiseaux ( je me souviens de votre FRISELIS ) Mon scénario est attendrissant ( mon bousier, ma truite et même ma pauvre couleuvre l’étaient )  et papipoète quitte son chez lui et ses mésanges ne viennent plus… saison morte pour lui. Merci
Grandin ( passionnément ) ; vous fîtes sur mes vers un beau voyage, spectateur de ce qui ne fut pas cette fois…, mais vous imaginez aisément le jeu des acteurs. Vous enviez mon côté " fleur bleue ", mais cela s’attrape sans qu’on s’en aperçoive ; une même scène vue de la fenêtre et vous êtes atteint ! Merci
troupi ( beaucoup ) ; le jardin et ses petits oiseaux ont quitté ton horizon, te laissant le cœur bien gros ; aussi, mon histoire est-elle un sujet de mélancolie, que la fin de mon poème accentue, derrière cette porte que je fermai à tout jamais ! Mais 2020 me surprendra peut-être ? Merci
hersen ( bien ) ; joli petit texte avec cependant un côté trop narratif ( c’est mon défaut ) pas de nichée ici, mais de mon nouveau logis, serai-je à nouveau ce spectateur attendri ? merci  
  

Contribution du : 13/11 18:28:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : remerciements " nichée "
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 30107
Hors Ligne
bonsoir virgo34
vous êtes passé dans le coin, et vîtes ces mésanges... qui ne venaient pas, ne regagnaient pas leurs pénates printanières, et imaginant la scène qui s'y jouait habituellement, avez pris place dans votre fauteuil, et savouré ce moment ; soyez-en remercié !
Aujourd'hui, il a fait froid chez moi ( peu au thermomètre ) mais mes petons sensibles aux engelures, tirèrent le signal d'alarme qui me fît asseoir non loin de ma " nouvelle " fenêtre et... quel spectacle au dehors ! des mésanges assaillant la mangeoire récemment installée... sous le nichoir plus haut disposé !
C'est de bon augure ! Un régal pour mes yeux !

Contribution du : 17/11 22:44:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : remerciements " nichée "
Expert Onirien
Inscrit:
27/12/2018 19:11
De au pied du col du coin
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3020
Hors Ligne
Bonsoir Papipoete,

merci pour votre retour sur mon commentaire et vos gentils remerciements.

Je suis heureuse pour vous de lire que vous avez eu le plaisir de découvrir de nouveaux visiteurs dans votre mangeoire ces jours-ci.
J'ai moi-même deux mangeoires sur mon balcon et ma fenêtre de cuisine et le plaisir d'avoir chaque jours le passage de mésanges bleu où des mésanges Nonette et d'autres jolis piafs qui viennent depuis le printemps.
Avec de la nourriture et un peu de patience, il prendront l'habitude de venir et ne vous quitteront plus, même en hiver.


Contribution du : 19/11 21:31:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : remerciements " nichée "
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 30107
Hors Ligne
bonsoir archibald
à l'heure où les chouettes vaquent à leurs occupations, gênées sans doute par quelque chauve-souris, dorment les mésanges, mais lisent les poètes...
il s'est trouvé à cette heure tardive, un amoureux des oiseaux, à venir se pencher sur ma " nichée " ; en être touché par cet " aimable petit poème pastoral bucolique d'une " touchante simplicité "... c'est le compliment qui me va comme le gant que je voudrais enfiler alors que pointent les frimas.
Bien sûr, j'écris contes et fables qu'un enfant pourrait comprendre, mais quand des " grands " les lisent et voient battre leur coeur, le miens s'affole, il me dit " tu vois, ton petit poème, il a plu ! "
Grand merci cher poète !

Contribution du : 19/11 23:07:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : remerciements " nichée "
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 30107
Hors Ligne
bonjour Vincendix
" il faudra bien t'y résoudre un jour de partir d'ici pour ailleurs " ; cette pensée me taraudait de plus en plus, quand mes guiboles geignaient, quand les escaliers semblaient prendre une marche de plus chaque jour, tel une cerne en plus sous les yeux !
Il fallut partir, en laissant beaucoup derrière soi, n'emportant souvent que des images gravées aux coeur, et ce petit nichoir ayant hébergé tant de vie ailée...
Mon poème sut émouvoir avec ces mésanges que je ne revis pas, mais dont j'avais le film en tête qu'on rejouait là, à chaque nouveau printemps.
Aujourd'hui, j'ai un autre écran sous les yeux, dont les augures me prédisent un jour heureux... j'ai déjà mon siège de cinéma tout prêt, et les nuages blancs au ciel se font coton.
Merci cher poète pour votre lecture bienveillante !

Contribution du : 21/11 10:36:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019