Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Remerciements pour Chant du soir
Onirien Confirmé
Inscrit:
16/02 13:04:20
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 756
Hors Ligne
Vifs remerciements au C E, une mention spéciale aux correcteurs pour leur patience, leur sollicitude.

Corto,
Si ce poème devait être clarifié, je n’aurais rien écrit de mieux que votre commentaire.

Provencao,
« Hier, aujourd’hui et demain », le film de Sica ? Vous me replongez dans l’âge d’or du cinéma Italien…

Gabrielle,
Merci à vous Gabrielle le compliment est géant…

Robot,
Vous avez bien aimé globalement, dites-vous, mais c’est super !

Zeste,
« L’heure bleue » résume tout le poème. Je suis admiratif.

Pizzicato,
Votre commentaire dit ce que j’ai voulu dire. Merci pour l’amitié que vous me témoignez, elle est réciproque et plus encore…

Senglar,

Mais non, Senglar ta réputation est indemne, mieux que ça, ton nom est maintenant toujours associé à un petit rire général dans mon humble demeure, puis on s’est converti au Sancerre, et
C’EST PAS MAL DU TOUT !
Il faut dire aussi qu’un monsieur - qui porte un nom à particule s'il vous plait - a intercédé en ta faveur, un certain De Brabant, mais il est très très bien ce Monsieur, le raffinement chez l'homme du terroir et qui a un parler ! Légèrement narquois, hyper affectif, un séducteur !
Alors comme ça, Monsieur Senglar a des relations dans le beau monde, qui l’eût cru ?
Maintenant que la page est tournée, la petite flèche de ta dernière appréciation, tu pourrais peut-être faire un geste ? Bien sûr je te renvoie l’ascenseur, les temps sont durs, faut se serrer les coudes s’pas ?

Merci pour le « c’est bath ça taha » Senglar t’es trop…

Luz,

Merci Luz d’aimer ces vers, de le dire comme vous le dites, je me sens flatté.

(à suivre)

Contribution du : 20/07 01:00:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour Chant du soir
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2013 12:55
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 4958
Hors Ligne
Done :)))))))

Contribution du : 20/07 16:21:58
_________________
"Nous sommes du même bois, du même vent, de la même pluie, du même coup de gueule, du même silence... du même sourire..." LENI
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour Chant du soir
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2013 12:55
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 4958
Hors Ligne
Done :)))))))

Ceci dit... Si le coeur t'en dit... Lol

Tu sais... Moi j'accepte hein :D

Contribution du : 20/07 17:35:42
_________________
"Nous sommes du même bois, du même vent, de la même pluie, du même coup de gueule, du même silence... du même sourire..." LENI
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour Chant du soir
Onirien Confirmé
Inscrit:
16/02 13:04:20
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 756
Hors Ligne
Papipoete,

Les deux dernières strophes sont vos préférées, elles sont celles que j’ai préférées !
Votre lecture coïncide avec mon intention jusque dans le détail !
Ce type de retour, correspond à mes yeux à la plus élevée des appréciations et pour en témoigner je m'en veux de ne pas trouver d’autre mot que MERCI.

Vincente,

« EMPORTÉ par des passages SUPERBES » et vous citez 10 vers, mais la voilà votre appréciation Vincente.
Comme je ne comprends pas votre « non zone », pas plus que vous d’ailleurs, je ne peux interagir.
Ce commentaire m’a fait très plaisir.
P.S
Un Chariot en planches mal rabotés tiré par un cheval de trait, dont les sabots peinent dans la glaise… c’est certes une image très rustique et mal venue.
Mais en écrivant ces vers j’avais en tête le chariot d’Appolon et le char du dieu soleil. Tout est question de représentation et dans ce domaine chacun puise en soi.

Davide,

Merci pour le commentaire ayant trait à la prosodie, c’est un compliment de taille.

Pour ce qui est de votre lecture de ce poème où il serait question « de vieillesse, de l’âge à l’orée du grand passage, de rayons de lune symbolisant l’approche de la mort » je ne m’y retrouve pas du tout. Je relis, rien dans le poème ne suggère cette allégorie.

Je me suis pourtant retrouvé dans la quasi-totalité des autres commentaires, que vous devez avoir vu.

Je suis conscient que l’on peut insuffler à un texte sa propre allégorie, la votre, je ne vous la conteste pas mais je lui préfère la mienne.
La LUMINESCENCE de « l’heure bleue » (merci Zeste)
Rayons lunaires, aubes nouvelles, rayons d’ivresse...
et non la décrépitude du vieillard qui s’accroche aux tentures mortuaires un pied dans le caveau. C’est très personnel, je le reconnais.

Mais l’on se croisera sûrement sur un autre écrit, le votre ? Prochainement j’espère !

Eclaircie,

Merci pour ce commentaire très lyrique, touché par un compliment rare qui évoque la ponctuation et le balancier de l’alternance des temps.

Cristale,

Je sais qu’il vous en coûte d’endurer ce que votre oreille exigeante perçoit comme des discordances.

Au vu de la qualité ce que vous même vous écrivez, vos réserves sont toutes fondées et pour ma part, vivement souhaitées.

Prenez-en bonne note chère Cristale, j’en redemande et vous pouvez vous défaire du mutisme que vous suggèrent les « e » muets.

Continuez je vous prie à ne rien céder de votre très classique purisme et merci encore de votre attitude toujours égale, tout en modestie, tout en bienveillance et qui ne s’entache jamais de complaisance. Pour tout cela Merci.

Jfmoods,

Merci Jfmoods, vos commentaires sont une véritable école pour les apprentis commentateurs que nous sommes.
Jfmoods je vais abuser, vous signalez certaines rimes pauvres en début de commentaire, j’aimerai les reprendre. Voulez-vous m’en citer. Merci pour la peine.

Contribution du : 24/07 14:00:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour Chant du soir
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 2575
Hors Ligne
Bonjour taha,

La mention "Le déclin" en exergue (de même que le titre) évoque la fin de quelque chose ; dans ma compréhension : une métaphore des derniers instants de la vie.

Non, je n'ai pas parlé de décrépitude, et n'en vois pas dans ce poème, tant il est écrit avec délicatesse.
Sachez que "l'heure bleue", joliment composée par Zeste, me parle tout autant que vous.

Cependant, je n'ai pas compris la présence antithétique "des aubes" et des "passions" dans ce paysage crépusculaire-lunaire aussi caressant qu'évanescent...

Et même si je n'ai pas mis "d'appréciation", cela ne m'a pas empêché de beaucoup aimer votre poème et son paysage pictural (avec la flèche vers le bas, en raison de ces quelques incompréhensions !)

Pour finir, "l'interprétation" que j'ai faite de votre texte dans mon commentaire n'est que MON interprétation, la façon dont ce poème m'a parlé.
Il m'arrive souvent d'être à côté de la plaque, à côté de ce que l'auteur(e) a voulu exprimer.
Mais qu'importe ! Comme tous ici, je ne défends pas la vérité dans mon appréciation... puisque par définition, est elle subjective.


Merci pour ce retour taha,

Au plaisir,

Davide

Contribution du : 24/07 16:32:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour Chant du soir
Onirien Confirmé
Inscrit:
16/02 13:04:20
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 756
Hors Ligne
Oui Davide, j'ai l'agréable impression que l'on va se "croiser" plus tôt que je ne pensais.

Le "déclin" n'est pas la fin de quelque chose, ce serait plutôt la déchéance.

Le déclin est le moment où s'amorce l'inversion de la courbe, ici la courbe de la vie.

C'est esthétiquement peut-être le plus beaux des moments.

La stature toujours droite s'est légèrement inclinée, les colères sont plus rares malgré la puissance encore présente, un voile imperceptible a proscrit le défi du regard de l'homme, la lumière a pris la place du feu.

Tout est encore là et, à certains signes, l'on voit désormais que tout cela ne sera plus ... c'est cette note hyper romantique qui fait la splendeur du déclin.

Croyez-le, ou ne le croyez-pas, à votre guise. je ne réagis qu'au commentaire,"l'appréciation", j'ai l'impression que je ne suis pas près d'en saisir la logique, elle n'a aucun rôle causal sur mes retours.

Contribution du : 24/07 18:07:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour Chant du soir
Onirien Confirmé
Inscrit:
16/02 13:04:20
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 756
Hors Ligne
Bonsoir VDV,

Merci de votre commentaire, votre ressenti tel que vous le présentez est élogieux et je dois avouer que cela me fait très plaisir.

Contribution du : 15/08 21:45:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019