Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Remerciements pour "Comme une longue plainte".
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 5393
Hors Ligne
Un grand merci aux commentateurs et aux lecteurs qui se sont penchés sur ma nouvelle malgré sa longueur et la canicule.
Longue, c'est vrai, mais plutôt facile à lire.

Une commentatrice parle de "vraie nouvelle". Je me suis attachée à respecter le mieux possible le schéma narratif et le schéma actantiel que l'on retrouve particulièrement dans les contes. (C'est mon côté scolaire).
J'ai également joué avec le fantastique, le merveilleux et l'étrange.

Enfin, pour l'anecdote, je suis allée visiter un château où les parties basse-cour (immense) et haute-cour (petite) étaient bien visibles. Le four à pain se trouvait logé dans un mur de la haute-cour.
J'ai également bu de l'hypocras, ce vin apprécié au moyen-âge qui est l'ancêtre de notre apéritif. Ce vin rouge épicé et sucré, délicieux, se boit facilement mais est fort en alcool.

Merci à socque en EL.
Vous me posez la question suivante : "comment le temple protestant peut-il bénéficier de la lumière du jour" ?
Emma a emporté avec elle une lampe à huile. Mais il aurait fallu sans doute que je donne à nouveau cette précision avant qu'elle n'entre dans le temple.

C'est un faux journal intime puisque c'est une nouvelle. J'ai donc privilégié ce découpage particulier pour inciter le lecteur à en savoir davantage. C'est un choix de ma part.

Vous n'avez pas trop perçu l'intérêt de la visite du potager de Julien.
Julien va jouer un rôle important dans l'histoire puisqu'il réussit à repérer l'endroit où se trouve Emma et la sauver, (grâce au chat Mistigriff, bien entendu). Et puis, c'est pour ancrer l'histoire dans la réalité.

Vous avez trouvé l'ensemble bien mené, avec une écriture soignée cohérente avec l'époque des faits mais rien de bouleversant.

Merci pour les autres suggestions intéressantes.


Merci à ANIMAL en EL.
Je vous cite : "vraiment une superbe nouvelle malgré sa longueur. Un véritable roman fantastique bien écrit, passionnant, sans temps mort, le style est limpide, l'histoire forte. Je salue ici une plume de talent".

Vous avez raison, il y a une incohérence à propos des dates entre le 22 et 25 mai. Je vais corriger.

Pour le passage concernant la laie, je le voulais symbolique; Comme un signe annonciateur, le lecteur devant se préparer à un changement radical. Des événements marquants se préparent.

Je vous cite : "une fuite des tourtereaux aurait été plus honorable".
Pour moi, le chevalier Amaury est un chasseur, un guerrier et il ne fait pas dans les sentiments. De plus, un chevalier digne de ce nom ne peut pas reculer. Il doit sauver sa dame. C'est dans les règles et les principes de la chevalerie.

Merci pour vos suggestions judicieuses.


Merci à cherbiacuespe en EL
Votre impression est mitigée autant admirative devant le travail d'écriture et de recherche accompli mais vous n'avez pas été séduit.
Vous attendiez plus de confrontations avec les entités maléfiques : j'en prends bonne note.

Merci pour vos suggestions qui m'invitent à la réflexion.



Merci à IsaD qui a bravé la canicule pour venir lire ma nouvelle.
Je vous cite : "j'ai beaucoup apprécié la nouvelle et les recherches qui en découlent...et votre écriture est remarquable. Une histoire très bien construite et bien racontée".

Vous vous demandez pourquoi le journal continue à être daté en 1886.
Le journal continue à être daté en 1886 car lorsque Emma entre dans une autre époque, elle ne connaît pas la date précisément.

Vous auriez aimé une fin plus significative.
L'histoire semble se clore en douceur mais en réalité cette fin est insidieuse car elle incite Emma à se marier sans amour et à vivre avec cet éternel regret.

Merci pour vos encouragements qui me vont droit au coeur.



Merci à Ours qui a bravé la canicule et qui a lu ma nouvelle sur son temps de pause.
Je vous cite : "j'ai pris un très grand plaisir à lire votre nouvelle. Une histoire très bien construite et racontée".

Mais la notion de choc traumatique vous paraît un peu anachronique.
Emma vient d'une autre époque que celle du moyen-âge. Elle pense, réfléchit selon son époque à elle.

Merci pour votre enthousiasme.



Merci à toi à pepito d'avoir bravé la canicule pour te pencher sur ma nouvelle.

Je vais réfléchir à tes annotations et corriger.

Tu aurais apprécié que j'insiste sur la propre analyse d'Emma afin de renforcer la fin. Bonne suggestion.

Tu as beaucoup aimé le description du tombeau de la petite et trouvé que c'était un bon texte.

Merci, merci pour tes suggestions judicieuses.



J'ai essayé d'expliquer ma démarche par rapport à vos interrogations et suggestions.
Toutes vos réflexions à propos de ma nouvelle ont été les bienvenues.
Ce qui est intéressant, ce sont vos réactions, elles vous sont propres et je les reçois comme telles sans vouloir vous convaincre de quoi que ce soit. Pour ma part, j'ai tenté d'expliquer ma démarche en fonction de vos interrogations.
Un grand merci chaleureux.


Et une caresse à Mistigriff !

Contribution du : 14/08 12:27:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour "Comme une longue plainte".
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
05/06/2019 13:07
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 1234
Hors Ligne
Merci pour ces retours, encore Bravo pour ce joli travail !

Contribution du : 14/08 13:14:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour "Comme une longue plainte".
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 5393
Hors Ligne
Merci ours pour vos encouragements. Je suis touchée.
Je n'étais pas certaine d'avoir un lectorat pour cette nouvelle où je mêle le fantastique, l'Histoire et les sentiments.

Au plaisir de vous lire.

Annick

Contribution du : 14/08 17:15:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour "Comme une longue plainte".
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 5393
Hors Ligne
Merci Perle-Hingaud pour votre commentaire positif.

Je vous cite : "J'ai bien aimé cette nouvelle distrayante et bien écrite".
Cependant, vous avez relevé quelques détails qui pourraient être améliorés.

Je vous cite : certains passages au passé seraient plus percutants au présent, en trouvant une astuce de narration.

J'avais réfléchi à cette possibilité.
Vous parlez certainement du présent de narration dans un récit au passé qui rend la scène plus vivante ou la dramatise.
Ainsi on a l'impression que les faits se déroulent au moment même où le narrateur raconte.
C'est un temps considéré comme littéraire.
Or, un journal intime n'a pas vocation à être littéraire puisqu'il n'est pas destiné à être lu.
Certes, c'est un faux journal intime !

Bref, je n'ose trancher...

En tout cas, merci pour cette remarque pertinente.

Au plaisir de vous lire.


Annick

Contribution du : 14/08 17:41:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour "Comme une longue plainte".
Maître Onirien
Inscrit:
25/06/2009 19:48
De Les Alpes
Groupe :
Évaluateurs
Primé concours
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 11848
Hors Ligne
@ Annick

Merci de vos éclaircissements.

Je comprends fort bien que vous teniez au passage avec la laie, car il s'agit bien d'illustrer le courage du chevalier protégeant sa belle, la bête noire étant très dangereuse.

L'abandon des marcassins voués à la mort me gêne en tant que lectrice "moderne" qui se soucie de nos amies les bêtes. En fait, utiliser le mot sanglier à la place de laie suffirait car chacun sait que ce sont des animaux agressifs qui n'ont pas besoin de provocation pour charger s'ils s'estiment dérangés.

Mais votre choix vous appartient et cela n'enlève rien à la qualité de votre nouvelle.


Contribution du : 14/08 19:31:34
_________________
Auteur du roman de space-fantasy Les Elémentales "le maître-nécromant" paru aux Editions Nestiveqnen
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour "Comme une longue plainte".
Expert Onirien
Inscrit:
25/06/2016 00:27
De Le Havre
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 5393
Hors Ligne
@ANIMAL

Quand j'ai écrit ce passage, j'ai moi aussi pensé aux petits orphelins voués à une triste fin et j'ai eu un pincement au coeur car j'aime particulierement les animaux.
Je prends bonne note de votre suggestion. Il n'y aura pas de marcassins sans leur mère.

Contribution du : 15/08 08:50:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020