Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Remerciements pour Crime sans Châtiment?
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
03/03/2016 20:27
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 1991
Hors Ligne
Je remercie chaleureusement le CE d'avoir publié ma nouvelle Crime sans châtiment?, ainsi que les lecteurs et les commentateurs.
Le point de départ de ce texte est une double contrainte que je me suis fixée: il fallait que l'intégralité de la nouvelle soit un monologue intérieur et que l'on ait un doute sur l'identité de celui dont on a les pensées. Eh bien, je me suis aperçu que ce n'était pas du tout évident à faire, en tout cas pour moi... Les différents commentaires sont venus confirmer ce que je pensais.

@Jean-Claude: oui, le but recherché était de faire croire que le narrateur était le meurtrier. C'est vrai que j'insiste (trop?) sur la colère qu'éprouve mon personnage et non sur sa souffrance, de façon à ne pas ruiner l'effet de surprise que je souhaitais ménager.
Je n'ai pas compris ce que vous vouliez dire par la phrase suivante: "le jeu avec les mains sur le cou est superflu puisqu'il s'agit du mari".
Merci de votre passage.

@Hersen: merci à toi de lire et de commenter chacune de mes nouvelles. Toi aussi, tu as eu du mal avec "les mains sur le cou". Grosse ficelle, c'est vrai. As-tu raison de penser qu'Adrien est pauvre? Pour être honnête, je ne me suis pas posé la question. Il ne s'agissait pas pour moi de faire une analyse sociologique. Si j'ai indiqué qu'il n'y avait dans sa poche qu'un billet de cinq euros, c'était juste pour créer un décalage avec ce qui traverse l'esprit d'Adrien l'espace d'un moment: tuer le mari en saisissant un revolver dans sa poche. Mais il n'y a rien dans sa poche, si ce n'est etc.

@in-flight: oui, je me suis inspiré de l'affaire Daval. Je ne sais pas pourquoi, mais ce fait divers m'a marqué. Mais non, il ne s'agissait pas pour moi de critiquer l'Eglise catholique, ce qui me semble un peu trop convenu et un peu trop facile. C'était juste un moyen pour moi de montrer la rage du personnage, qui s'exprime comme elle peut. Adrien ne peut pas entendre que la femme qu'il aimait ait été ramenée à Dieu et que tel était son destin, c'est tout.
Merci pour votre commentaire.

@Pepito: vous trouvez l'écriture correcte, c'est déjà ça... Je vous confirme que l'écriture d'un monologue intérieur m'a demandé de la sueur et des larmes. N'est pas Joyce qui veut .
Je suis comme Adrien, je n'avais jamais entendu parler des "fadettes". J'ignorais jusqu'à l'existence du mot. Maintenant je sais...
Quant à votre remarque sur l'autopsie, d'accord, mon texte zappe cela. Mais rien ne dit non plus qu'il n'y a pas eu d'autopsie. En revanche, vous parlez d' "une application un peu trop enthousiaste des mains autour de son cou", mais ce n'est pas ce que je suggère, il me semble: le mari a volontairement étranglé sa femme lorsqu'elle lui a annoncé qu'elle le quittait.
Merci pour votre passage.

@BlaseSaintLuc: je suis content que l'ensemble vous ait bien plu. Vous n'êtes pas le seul à me faire part de petits problèmes de vraisemblance, je vais retravailler mon texte dans ce sens.
Comme je le dis ci-dessus à Hersen, je n'ai pas creusé le côté sociologique, car la notation sur ce qu'il y a dans les poches d'Adrien n'était pas destinée, dans mon esprit, à montrer qu'il était pauvre. Merci pour votre commentaire.

@Bidis: vous n'avez pas aimé la chute. Dans une première version, Adrien tuait vraiment le mari, en pleine église, mais on m'a fait remarquer le manque de vraisemblance de cette proposition. Peut-être cette fin vous aurait-elle davantage convaincu. Merci pour votre passage.

@EvaNaissante: j'aime beaucoup votre pseudo. Sinon, je suis d'accord avec vous, fustiger l'Eglise n'est pas très original, mais ce n'était pas vraiment mon intention. Il ne s'agissait pas pour moi de faire une diatribe anticléricale, mais de montrer la colère d'Adrien contre le meurtrier, tout en ménageant mon suspense. Il fallait bien que je la montre d'une autre manière, sinon on aurait compris dès le départ la chute. Merci pour votre commentaire.

@toc-art: merci pour votre commentaire très précis. Je vais me servir de certaines de vos remarques pour retrvailler mon texte, notamment au sujet de la psychologie du narrateur. Merci pour vos conseils éclairants.

@Donaldo: j'aime beaucoup votre analyse du destin qui est injuste aux yeux d'Adrien. Cela correspond tout à fait à ce que je voulais faire percevoir. Merci pour votre passage.

@Jano: je suis content que vous trouviez cette histoire bien écrite, moins que vous soyiez déçu par la chute . Dans une première version, j'avais essayé de faire ce que vous me proposez, mais on m'a fait remarquer que c'était peu vraisemblable, en tout cas tel que je l'avais écrit. Merci pour votre commentaire.

Contribution du : 01/06 15:14:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour Crime sans Châtiment?
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 13465
Hors Ligne
Gilles,

Oui, les cinq euros, je comprends. Mais c'est juste parce qu'une nouvelle, format particulier, ne se perd pas en général dans l'inutile, chaque détail a son importance; comme mon point de vue était une possibilité, car rien ne disait le contraire, j'ai en quelque sorte fabriqué deux têtes à la nouvelle. c'est un peu dommage.
Mais cela reste quand même un détail.

Contribution du : 01/06 15:21:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2018