Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Remerciements pour "Le petit saint qui s'ennuyait".
Maître Onirien
Inscrit:
15/12/2010 11:48
De Pézenas, France
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 14340
Hors Ligne
Un grand merci aux lecteurs et aux commentateurs de cette nouvelle, en particulier à ceux qui ont eu l'indulgence d'évoquer le style d'Alphonse Daudet pour caractériser mon travail. Même si je suis conscient que je suis aussi éloigné de lui que la Grenouille l'est du Boeuf chez notre bon La Fontaine, ça fait toujours plaisir.
Je répond à l'ami wancyrs, qui m'a reproché de plaisanter sur le malheur des autres et qui me dit qu'en matière de moquerie il ne prise que l'autodérision. Mais, cher wancyrs, comme je suis moi-même catholique, l'autodérision jouait ici à plein ! Je me moquais un peu de moi et de mes semblables, qui pratiquons ce que vous appelez l'idolâtrie, et que nous appelons la communion des saints. J'ai même des amis protestants qui ne sont pas loin de reconnaître ce dogme ; mais bon, je m'écarte du sujet. Je voulais simplement écrire une petite histoire drôle qui ne causait de tort à personne, avec ce petit personnage naïf et sympathique.
Quant à la morale de l'histoire, puisqu'il en a été question, je la verrais dans la première phrase du dernier paragraphe :"Injustice commune à tous les temps et tous les siècles", tant il est vrai que les plus méritants ne sont pas souvent les plus reconnus.
Un merci particulier à senglar pour son enthousiasme : il a aimé me voir persifler comme un mécréant. C'est qu'en matière de moquerie aussi, quand on est capable d'un peu de recul, on n'est jamais si bien servi que par soi-même ! Et on y gagne souvent, à preuve ces louanges de senglar. De même, en classe, quand une jeune élève se retourne vers un camarade de derrière au lieu de m'écouter, je l'interpelle toujours en commençant de cette façon :"Je sais bien que X est plus agréable à regarder que moi ...", ce qui suscite la bonne humeur de tout le monde et rend ma remarque plus digeste.

Contribution du : 21/03 17:43:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour "Le petit saint qui s'ennuyait".
Maître Onirien
Inscrit:
08/06/2009 21:13
De Canada
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 17056
Hors Ligne
Citation :

Miguel a écrit :
Je répond à l'ami wancyrs, qui m'a reproché de plaisanter sur le malheur des autres et qui me dit qu'en matière de moquerie il ne prise que l'autodérision. Mais, cher wancyrs, comme je suis moi-même catholique, l'autodérision jouait ici à plein ! Je me moquais un peu de moi et de mes semblables, qui pratiquons ce que vous appelez l'idolâtrie, et que nous appelons la communion des saints.


Cher ami Miguel, il n'y a pas beaucoup d'indices dans le texte qui aide à comprendre qu'il s'agit d'autodérision ; mais puisque vous me le dites, je m'en tiens à vos paroles et vous dit que je suis désolé si je vous ai causé du tort...

Citation :
J'ai même des amis protestants qui ne sont pas loin de reconnaître ce dogme ; mais bon, je m'écarte du sujet.


Mais beaucoup de protestants (Je dirais même la majeure partie), qui reprochent des agissements de catholiques, n'ont pas beaucoup changé la façon catholique d'agir qui était leur avant la Réforme de Luther ; j'en parle dans mon essai... mais bon, on s'écarte du sujet.

Retenez juste qu'au final c'est un texte bien écrit et qui satisfait plus d'un ; il suffit de voir l'envolée de Senglar

Au plaisir !

Wan

Contribution du : 21/03 18:24:36
_________________
" Ils se vantent d'avoir l'esprit libre et, lorsqu'on leur parle de Dieu, deviennent aussi furieux qu'un chien tirant sur sa laisse au passage d'un vagabond"
C. Bobin
Consultez mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour "Le petit saint qui s'ennuyait".
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2013 12:55
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 5346
Hors Ligne
Bonjour Miguel et Wancrys mes bons amis,


Je lui ai trouvé un nom à ce Saint charmant de modestie exemplaire :

SAINT PENATES

puisqu'il satisfait aux demandes de tous les foyers, il suffisait de dépoussiérer le socle vois-tu Miguel...

Me sens sacristain moi depuis que j'ai lu cette nouvelle :)))


senglar de brabance

Contribution du : 21/03 19:03:33
_________________
"Je suis le Ténébreux,- le Veuf,- l'Inconsolé,/ Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :/ Ma seule Etoile est morte,- et mon luth constellé/ Porte le Soleil noir de la Mélancolie." "El Desdichado" G. de Nerval
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour "Le petit saint qui s'ennuyait".
Maître Onirien
Inscrit:
15/12/2010 11:48
De Pézenas, France
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 14340
Hors Ligne
Ah, les voies de Dieu sont impénétrables ! Voilà-t-il pas que j'aurai converti senglar, non par mes sermons mais par mes plaisanteries ! Saint Pénates en soit loué.

Contribution du : 21/03 19:23:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements pour "Le petit saint qui s'ennuyait".
Expert Onirien
Inscrit:
02/10/2013 12:55
De La Thébaïde
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 5346
Hors Ligne
D'accord :) Mais il me faut la statue :) Un reste de paganisme vois-tu :))

Plaisanter avec Dieu :(

Miguel tu seras puni :))


Donc le nom est adopté ! Une inspiration tu sais :)))


Senglar plus sûr de rien, inquiet comme Maupassant dans le Horla...

Contribution du : 21/03 21:03:08
_________________
"Je suis le Ténébreux,- le Veuf,- l'Inconsolé,/ Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :/ Ma seule Etoile est morte,- et mon luth constellé/ Porte le Soleil noir de la Mélancolie." "El Desdichado" G. de Nerval
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2019