Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 »


Remerciements...
Expert Onirien
Inscrit:
19/02/2013 19:13
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 4034
Hors Ligne
Merci en retour pour l’accueil d’une invitation au bonheur…

Un grand merci à tous ceux qui ont permis sa publication en m’offrant comme un beau cadeau de Noël… ; merci aux lecteurs et commentateurs qui ont pris de leur temps précieux, dont je mesure la générosité en cette période chargée d’attentions, pour laisser une trace de leur passage…
Pour les reproches récurrents concernant l’emploi des termes nourrisson et adolescente qui ont pu paraître incongrus à certains, je me rends compte qu’il n’est pas évident pour le lecteur de se projeter dans le tableau sentimental de la narratrice et peut être un peu trop personnel ou maladroit pour partager ce qui fait sens pour elle en lien avec un certain contexte… Cette invitation convoque à la fois les sentiments et la sensualité liée au rituel amoureux (une joue rasée de près douce et parfumée comme une peau de bébé : élément comparatif impliquant l’odorat et le toucher qui interviennent subtilement dans ce rendez-vous en amont du langage corporel qui n’a pas besoin de mots pour s’exprimer ) ainsi que le défi au temps qui passe quand ce moment magique réactive en soi les premiers émois amoureux ressentis lors de la rencontre avec l’élu de son cœur, cette flamme initiale qui fait oublier le temps…, voilà pour l’idée que je souhaitais transmettre…

ANJE : bienvenue à vous et merci pour votre souci du respect de la prosodie qui est obligatoire en effet pour le classique ; il me semblait bien avoir lu que cette rime (flamme/âme) bénéficiait d’une licence poétique, ce que paraît confirmer HANANKE ainsi que le commentaire étayé fourni par FRENCHKISS dans son exposé.
Quant au « reflet éclatant », l’hiatus entre un son ouvert et fermé m’a bel et bien échappé… ; je vous sais gré de votre suggestion pour le corriger.
Ayant en souvenir votre beau tableau de « L’étang s’éteint » que j’avais apprécié, j’espère vous lire prochainement…

PAPIPOETE : merci à vous pour le partage de ces instants merveilleux qui apportent le bonheur et offrent leurs rayons de lumière, je vous suis reconnaissante de votre lecture fidèle et de l’intérêt que vous portez pour l’écriture classique malgré cette rime qui s’est risquée « à faire tiquer le puriste » ; vous pourrez constater qu’au petit nombre de sonnets que j’ai pu commettre sur Oniris, je n’en suis encore qu’aux balbutiements et qu’il me reste beaucoup de progrès à faire… ; au plaisir d’une prochaine lecture…

HANANKE : Merci à vous pour votre soutien au sujet de la rime équivoque et, malgré le bémol d’un petit défaut d’harmonie, votre « beau sonnet que j’aurais aimé écrire »… ; ce compliment sensible à la délicatesse me touche beaucoup en attendant le plaisir de vous lire également…

THE DREAMER : « linéarité du rythme et monotonie du tempo » vous ont dérangé… ; je reconnais volontiers que « savoir travailler le rythme » reste très perfectible et que, pour moi qui suis admirative de vos sonnets, je n’ai ni votre talent ni la maîtrise du sujet… ; merci d’avoir apprécié malgré tout « cette tendre lecture »…

FRENCHKISS : Bonjour à vous et bienvenue sur ma page, même s’il s’agit d’une erreur d’aiguillage dû à « l’attrait du registre classique ». Vous faites preuve de beaucoup d’humour et votre métaphore sur « les exilés du cœur qui réapprennent à marcher » m’a bien fait sourire ! Ceci dit, je n’ai pas tout faux puisque « le style semble malgré tout en phase » et que vous m’offrez avec beaucoup de courtoisie votre généreuse contribution au sujet de la rime équivoque (flamme/âme) pour laquelle vous m’accordez avec mansuétude votre absolution…
Ne soyez donc pas désolé de votre ressenti que je respecte et c’est avec plaisir que je vous lirai à nouveau…

CORTO : Bienvenue à vous également (votre pseudo est un homonyme de l’un de nos amis…) ; malgré une lecture peu enthousiaste, vous avez été sensible à « une belle scène de tendresse » et partagé le sentiment intense qui unit un couple… ; merci à vous pour votre indulgente et généreuse évaluation en attendant également le plaisir d’une prochaine lecture…

PIZZICATO : un grand merci encore à vous pour cette fidélité et vos mots si sensibles qui me touchent profondément car je les ressens également vrais et sincères… ; au plaisir de découvrir vos prochaines publications…

JFMOODS : merci à vous pour la joie de votre passage et votre analyse interprétative fouillée et appréciée…
Vous m’offrez un bien joli mot avec cet « innamoramento » qui traduit si bien l’essence de ce poème et l’originalité expressive de cette belle langue italienne me rappelant mes origines du côté maternel…
Bien désolée que le tercet final et « sa construction pronominale » vous « condamne à errer sans fin vers une chute introuvable »… ; ai-je à ce point torturé la syntaxe bien involontairement ? Etrangement, pour un amour censé n’avoir pas de fin, je trouve que cet « écueil » participe plutôt à mon propos comme inconsciemment, sans doute encore le désir de « figer le temps » entre les bras de l’aimé, forteresse d’amour où se réfugier par ces temps troublés… ; encore un grand merci à vous…

J’allais poster mes remerciements quand je découvre ô surprise le passage de CRISTALE que je n’osais espérer tant j’admire son écriture !
Mon absolution est donc caduque concernant mes erreurs de prosodie, sans parler des maladresses dont je suis bien affligée… mais grand merci à vous pour vos encouragements à progresser avec toujours le plaisir de vous lire et d’admirer votre talent…

Je renouvelle un dernier MERCI à tous pour m’avoir fait l’honneur de votre passage… en vous souhaitant une très joyeuse nouvelle année !

Contribution du : 27/12/2018 17:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements...
Onirien Confirmé
Inscrit:
17/11/2018 16:00
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 945
Hors Ligne
Une chose est certaine avec vous, Emilia, c’est qu’on peut faire un peu d’humour dans un commentaire, sans que ça vous paraisse outrageant. Nous sommes des amateurs, et en tout cas à moi, légèreté, humour et distance, me sont obligatoires, tant pis pour les grincheux.

Nous aimons tous ici ranger des mots et montrer leur assemblage. Personne n’a le monopole du bon goût ni de l’Art. Chacun à sa manière, nous exprimons notre plaisir ou notre déception devant un texte que nous n’avons pas écrit nous-mêmes. Vous relevez avec justesse « qu’il n’est pas évident pour le lecteur de se projeter dans le tableau sentimental de la narratrice et peut être un peu trop personnel ou maladroit pour partager ce qui fait sens pour elle en lien avec un certain contexte… ». C’est bien là le respect minimum que l’on doit à un auteur.

Il y a souvent ce paradoxe de l’expression, où par exemple il me semble à moi plus impudique d’écrire « Respirant sur ta joue, ainsi qu’un nourrisson » que de se lâcher de façon un peu provocante avec mon « Pardon, c’est quand qu’on baise ? » Et je vous envie sincèrement d’être capable d’écrire de telles choses, si simples et sans doute si vraies. Ma critique est en fait une gifle que je me donne à moi-même. Parce que je sais aussi que vous n’êtes pas une auteure mièvre. L’intertextualité est primordiale dans ma critique. Cela veut dire qu’avant de lire celui-ci je suis allé lire quelques-uns de vos textes précédents, et j’ai beaucoup aimé par exemple Légère balancelle et encore davantage Les petits bonheurs d’été. Votre invitation au bonheur me semble donc moins aboutie dans sa confession sentimentale, mais je la partage mieux que si vous m’aviez été une auteure inconnue.

Je suis heureux que cette phrase de moi vous ait fait sourire : « Non, décidément, cette invitation au bonheur me paraît lancée à des exilés du cœur qui réapprennent à marcher. » C’est que j’oublie trop souvent de revenir aux fondamentaux de l’amour. Merci par votre poème de m’avoir fait la leçon :)

Cristale a merveilleusement complété la note technique. Sorgel est un bon outil mais il n’est que le choix d’Oniris et ne peut en aucun cas viser à l’universalité des règles de versification classique.

Merci encore pour votre réaction aux différents commentaires. Je vais essayer le coup du nourrisson en rasant ma barbe de trois jours. Je vous dirai.

FrenchKiss
frais comme un nouveau-né

Contribution du : 27/12/2018 21:54
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements...
Expert Onirien
Inscrit:
19/02/2013 19:13
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 4034
Hors Ligne
Bonsoir FRENCHKISS, je suis sensible à votre retour qui me laisse un peu sans voix car vous me faites bénéficier d’un certain privilège : « le respect minimum que l’on doit à un auteur ». Je dirais plutôt un respect maximum quand on fait en plus l’effort et l’attention de lire quelques textes précédents pour tenter d’appréhender à qui l’on s’adresse ; cela me touche vraiment beaucoup et je suis ravie que deux de mes textes aient pu retenir votre attention.
« Impudeur, provocation », tout dépend en effet de ce que l’on partage et de ce que l’on peut lire chez d’autres auteurs. Une accumulation de grisaille et de noirceurs m’avait donné à cœur d’apporter un témoignage différent en fonction de mon vécu, savoir chercher le bonheur où il se trouve, non pas pour donner une leçon, mais peut-être aider, inciter à « revenir aux fondamentaux de l’amour », comme vous le dites si bien et qui peuvent contribuer à l’harmonie du couple, à son équilibre d’autant plus indispensable quand il faut déjà faire face aux agressions extérieures…
Pour le « coup du nourrisson », vous ne pensez pas si bien dire, car cela fait vraiment une grande différence entre une peau douce et celle urticante d’un hérisson… ! Je vous souhaite d’en connaître également les effets bénéfiques et favorables … Encore merci à vous pour cette bouffée de sourires salvateurs en ces temps de grise mine…

ROBOT : Un grand merci pour votre passage qui me fait plaisir et votre soutien pour la rime en apportant votre témoignage régional… ; « un écho amoureux qui se lit et se décline avec une certaine grâce » m’est un beau compliment qui me touche. De plus, votre suggestion de correction aurait le mérite d’apporter le sens et la chute attendue, même si pour moi, l’inconvenance de la structure utilisée n’arrive pas à mon entendement…
Quant à la « poésie cajoleuse », au sens de manifestation de tendresse, pourquoi pas ! Au plaisir de vous lire…

Contribution du : 28/12/2018 20:17
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements...
Expert Onirien
Inscrit:
21/06/2016 20:39
De Actuellement en tournée...
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Membres Oniris
Post(s): 3068
Hors Ligne
Re : NOEL
#24



Merci @emilia


Contribution du : 28/12/2018 21:36
_________________
"Le secret de la poésie ne consiste pas tant à offrir de la beauté qu'à unir, à faire communiquer intimement l'âme des hommes." Vicente Aleixandre
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements...
Expert Onirien
Inscrit:
19/02/2013 19:13
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 4034
Hors Ligne
C'est à vous ITHAQUE que doivent s'adresser mes remerciements et mes applaudissements !

<b>CRISTALE</b>, Après m’être investie dans mes priorités familiales, je reviens sur ma page pour m’apercevoir qu’une « petite correction » est annoncée dans votre commentaire… J’ai lu et relu pour chercher ce qui avait pu être modifié, sans succès, avant de découvrir qu’une notation y figurait alors qu’elle n’était pas présente la dernière fois me semble-t-il… Cela signifie-t-il que vous m’accordez votre indulgence à laquelle je suis très sensible (ce serait à la fois Noël et Jour de l’An !) et qui me fait rosir de confusion en me rappelant que mon texte ne devrait pas figurer dans cette catégorie à cause de ses erreurs et qu’il est peut-être passé à côté du déclassement en raison de l’énorme travail qu’a dû susciter le concours pour toute l’équipe ? : me voilà donc bien embarrassée… Entre-temps, je me suis aperçue que MIGUEL a également utilisé cette rime mais que son poème figure en contemporain. Si le Comité souhaite apporter un changement, je n’y vois pas d’inconvénient pour un souci d’équité. Merci encore pour vos encouragements et vos liens utiles ainsi que ce charme « olympien » si particulier que votre plume dispense sur le site avec générosité, talent et bonne humeur…(votre récent duo mérite tous mes applaudissements ) ; au plaisir de vous lire avec
joie quand ma disponibilité le permet…


<b>LEPOETEPOETE</b>, Bienvenue à vous dont je découvre aujourd’hui à ma plus grande surprise votre commentaire enthousiaste ! Je suis à la fois ravie et d’autant plus confuse : ravie de votre ressenti qui témoigne de votre passion et de votre engagement pour la poésie ainsi que du fait que vous semblez partager l’élan sentimental présent dans ce tableau auquel je suis sincèrement attachée, mais, en même temps, très confuse à propos de ce que j’ai pu exprimer plus haut à<b>CRISTALE</b>… (nous verrons bien… ) Après « un peu », « bien », « beaucoup », « beaucoup + », et votre « passionnément », chacun des commentaires présents m’offre l’effeuillée plutôt positive de la marguerite poétique… ! Encore un grand merci à vous et au plaisir de vous lire…


Bon, désolée car je voulais tenter de surligner en gras vos pseudos mais je dois être fâchée avec les balises HTLM ou pas encore au point...

Contribution du : 03/01 15:25:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements...
Expert Onirien
Inscrit:
15/12/2017 07:55
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3499
Hors Ligne
Bonjour Emilia,

Je ne suis Onirien que pour partager ce que je sais et apprendre des autres. La licence poétique existe bel et bien et, même en hiver, permet heureusement d'éviter les formules trop gelées. Mais elle n'a pas de règle et s'accorde ou ne s'accorde pas. Je suis heureux qu'elle vous ait été autorisée pour ce flamme/âme.

J'espère aussi vous lire bientôt. Moi, je vais proposer d'autres poèmes car il me reste encore beaucoup à apprendre et ici, malgré quelques rudesses , je crois progresser.

Avec tous mes meilleurs vœux poétiques.

Anje

Contribution du : 04/01 11:24:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements...
Onirien Confirmé
Inscrit:
17/11/2018 16:00
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Post(s): 945
Hors Ligne
Emilia, vous dites : « Bon, désolée car je voulais tenter de surligner en gras vos pseudos mais je dois être fâchée avec les balises HTLM ou pas encore au point... »

Sur les forums j’ai cru comprendre qu’il n’était pas nécessaire d’utiliser les balises HTML. Il suffit de sélectionner le mot ou le texte avec votre souris et de cliquer sur la lettre B pour le gras, dans les fonctions textes disponibles juste au-dessus. Il y aussi le I pour italique, etc…

FrenchKiss
assistant social

Contribution du : 04/01 11:40:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements...
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 10926
Hors Ligne
Citation :

emilia
CRISTALE, Après m’être investie dans mes priorités familiales, je reviens sur ma page pour m’apercevoir qu’une « petite correction » est annoncée dans votre commentaire… J’ai lu et relu pour chercher ce qui avait pu être modifié, sans succès, avant de découvrir qu’une notation y figurait alors qu’elle n’était pas présente la dernière fois me semble-t-il… Cela signifie-t-il que vous m’accordez votre indulgence à laquelle je suis très sensible (ce serait à la fois Noël et Jour de l’An !) et qui me fait rosir de confusion en me rappelant que mon texte ne devrait pas figurer dans cette catégorie à cause de ses erreurs et qu’il est peut-être passé à côté du déclassement en raison de l’énorme travail qu’a dû susciter le concours pour toute l’équipe ? : me voilà donc bien embarrassée… Entre-temps, je me suis aperçue que MIGUEL a également utilisé cette rime mais que son poème figure en contemporain. Si le Comité souhaite apporter un changement, je n’y vois pas d’inconvénient pour un souci d’équité. Merci encore pour vos encouragements et vos liens utiles ainsi que ce charme « olympien » si particulier que votre plume dispense sur le site avec générosité, talent et bonne humeur…(votre récent duo mérite tous mes applaudissements ) ; au plaisir de vous lire avec
joie quand ma disponibilité le permet


Bonjour Emilia,

loin de moi l'idée de voir votre joli poème sortir du grand salon des classiques, bien au contraire je suis pour les échanges constructifs, qu'ils soient positifs ou contradictoires, concernant ce genre de petits détails conformes ou non aux règles de prosodie.
Oniris se base pour cela sur le Traité de Sorgel, je m'en tiens donc à ces règles bien que d'autres traités ne soient pas toujours en harmonie avec celles-ci et que chacun prétend détenir la vérité.

Votre texte publié dans une autre catégorie n'aurait pas offert le privilège et le plaisir des discussions sur la valeur des rimes âme-s'enflamme, d'autre part, que des détails comme celui-ci ou l'emploi d'un hiatus indésirable dans cette catégorie soient soulignés par d'autres auteurs-commentateurs permettent à ceux qui débutent de mieux comprendre, en cas de refus de leur texte dans cette catégorie, les exigences en matière de règles de prosodie.

Merci pour vos mots si sympathiques et vos applauz sur le duo avec son altesse FK

Comme vous j'aime "ces rimes éternelles qui chantent toujours l'union sacrée du couple", (malgré les reproches de mes adorables détracteurs ) alors je vous en prie, continuez de m'enchanter et je répondrai présente à d'autres

"invitations au bonheur" de vos mots sur la brise légère de vos "tendres échos volés au temps qui passe".

Cristale

Contribution du : 04/01 13:04:09
_________________
Soyons sérieux...mais pas trop
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements...
Expert Onirien
Inscrit:
19/02/2013 19:13
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 4034
Hors Ligne
Merci à vous, ANGE, pour ce retour sympathique et vos vœux poétiques solidaires pour cette quête de progrès dans l’écriture que chacun ici poursuit et je dois donc un grand merci au Comité d’édition pour cette indulgente faveur… ; que vos attentes soient donc exaucées !

Merci à vous FRENCHKISS de vous montrer si secourable à mon incompétence, prouvant ainsi, s’il le fallait, que vous savez joindre à la courtoisie, en plus de votre talent, le charme de votre esprit chevaleresque !
(je vais tenter à nouveau de vérifier le procédé avec tous mes remerciements…)


CRISTALE : que dire de votre retour qui m’apporte tant d’émotion et me donne l’impression d’avoir rêvé… Je l’ai relu plusieurs fois pour me persuader de sa réalité… ; c’est vous qui êtes l’enchanteresse de ce lieu et « les anges de votre sanctuaire » témoignent de votre touchante délicatesse à l’égard de chacun… Un grand MERCIà vous !

Contribution du : 04/01 19:26:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Remerciements...
Expert Onirien
Inscrit:
19/02/2013 19:13
Groupe :
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 4034
Hors Ligne
Un grand MERCI à vous SENGLAR, car pour une surprise, c'est encore une très agréable surprise que votre passage gratifiant sur cette "invitation", ainsi que la franchise spontanée et la singularité de votre humour qui ravit le lecteur et réveille sa motivation...

Contribution du : 23/02 18:40:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 »





Oniris Copyright © 2007-2019