Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Soleils : remerciements, etc.
Visiteur 
Merci à tous ceux qui ont permis la publication de ce poème : lecteurs, CE, correcteurs et grand merci à ceux qui l’ont commenté qu’ils aient apprécié ou pas, c’est toujours instructif.

Alors j’ai raté un truc…en effet j’attendais, et j’attends encore qu’un lecteur mentionne les 4 autres saisons décrites dans ce texte, à savoir les saisons de la vie, le printemps pour l’enfance et la jeunesse, l’âge adulte de l’été, l’automne de l’âge mûr et l’hiver enfin, la dernière ligne droite et froide.

Ainsi les soleils de décembre, janvier et février évoquent le renoncement, l’éloignement, la perte de repères et la mort d’un être (homme, femme ou bête). Pour les autres faut voir...par exemple peut-être que les girolles sont aussi autre chose que des champignons...

Donc pour l’instant ce sens-là passe inaperçu, pourtant dans l’entête j’avais essayé de donner un indice en parlant de 4 ou 8 saisons.

Il y a aussi un aspect non relevé, c’est le fait qu’on peut tout lire, ou ne lire que les parties en italique, ou seulement les autres (pas en italique) et c’est (à mon avis) un ou deux poèmes, et même trois si l’on considère les deux sous-ensembles et le tout (le tout étant plus que les parties je ne devrais pas m’en vanter...je sais bien, mais c’est plus fort que moi).

Donc, c’est un poème banal comme l’a souligné un commentateur, mais pas tant que cela, toujours à mon avis, même si les images sont simples.

À propos de simplicité il y a un film intitulé Farrebique que j’aime beaucoup, réalisé en 1946 par Georges Rouquier (je sais j’en ai déjà parlé ici), où en parallèle des saisons de la vie à la ferme l’auteur met en scène la vie des paysans dont celle du patriarche qui est au bout du chemin.

Sur le côté chanson de ce texte, j’essaierai une mise en musique avec les moyens du bord, rien de transcendant donc :o) mais ce sera avec plaisir, banalement cela va sans dire, et peut-être même sous la pluie.

Corbi’

Contribution du : 27/02/2017 15:50
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Soleils : remerciements, etc.
Visiteur 
Comme j'ai fait l'exercice, presque à part moi-même..., je vous en fait profiter ! D'accord c'est pas du grand art, mais ça le fait non ?




Je ne connais pas tous les soleils (partie en italique).



Je ne connais pas tous les soleils

De toute la Terre, de tous ses ciels


Je ne connais pas tous les soleils

De la lumière chaque étincelle


Je ne connais pas tous les soleils

Tous les rayons des arcs-en-ciel


Je ne connais pas tous les soleils

Toutes les planètes qu’ils ensoleillent


Je ne connais pas tous les soleils

Que quatre saisons et quelques hirondelles…





Je ne connais pas tous les soleils (le reste).




Celui de mars est le plus beau

Pour l’espérance des oiseaux


Celui d’avril fait le lilas

Et tous les bourgeons de l’été


Celui de mai délie la terre

De toutes les promesses de l’hiver


En juin, un soleil haut perché

D’une gerbe d’herbe fait son foin


Puis juillet et le soleil qui rigole

En faisant éclore des girolles


Celui d’août cuit des orages

Dans le chaudron de l’air épais


Le tendre soleil de septembre

Jette les couleurs aux quatre vents


Le soleil d’octobre les ramasse

Pour en faire un grand tableau


En novembre le soleil écoule

Ses pâles rayons dans les cheminées


Le soleil de décembre s’éloigne

Un peu las de l’humanité


Celui de janvier s’est perdu

Quelque part dans la galaxie


En février il est glacé

Ferme la porte et va se coucher…


et moi aussi

Contribution du : 28/02/2017 21:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Soleils : remerciements, etc.
Visiteur 
Je remonte ce sujet à l'intention de Lucilius d'abord, mais aussi parce que je crois que la question principale que soulève son commentaire pourrait être d’importance pour d’autres Oniriens que moi-même.

En effet, personnellement je vis en Moselle et souvent à partir de la mi-juillet je trouve des girolles, pas des masses mais quand même.

Comme Lucilus m’a fait douter de ma mémoire, j’ai vérifié dans les bouquins dont je dispose, alors voilà :

- pour l’atlas des champignons de chez Nathan,

- pour le Larousse des champignons

- et enfin pour un petit guide très sympa intitulé ‘Petit guide des champignons’ de Henri Romagnesi (cf. page 155, planche 101)

les girolles en juillet ce n’est pas qu’au Québec...donc aussi par chez nous, et même plus tôt.

À ce propos : https://www.francebleu.fr/infos/culture-loisirs/la-saison-des-girolles-demarre-1465755048

Question poésie libre je ne vais pas vous contredire, car de la poésie libre je n’ai retenu que ‘libre’ et du coup je me permets toutes les libertés…

a+

Corbivan

Contribution du : 23/03/2017 20:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Soleils : remerciements, etc.
Expert Onirien
Inscrit:
19/11/2016 10:51
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6110
Hors Ligne
Bonjour Corbivan,

Merci pour vos réponses à mon commentaire en MP puis sur ce fil.
Je sens en elles une certaine acerbité et je suis désolé de la contrariété causée ; mais comme vous aimez aller au fond des choses, allons-y !

N'évoquant pas une région particulière mais se rapportant à la terre, votre texte donne ainsi une portée générale aux caractéristiques saisonnières ; juillet serait donc "le mois d'éclosion des girolles" au même titre que mai est le mois du muguet.
Pour conforter votre affirmation vous listez quelques ouvrages de référence ponctués par un lien fondé : http://www.francebleu.fr/infos/culture-loisirs/la-saison-des-girolles-démarre-1465755048

Ce lien ouvre sur la page du journal REGIONAL France Bleu Périgord du 12 JUIN 2016 et publie l'article suivant : "Depuis une dizaine de jours (soit fin mai) les belles orangées poussent dans les bois de Dordogne.".

Wikipédia, une autre référence précise que "la pousse des girolles a lieu selon les régions entre le tout début de l'été et la fin de l'automne".

Vous voulez une autre référence : "Mycologique", un must en la matière, soutient qu'en France "la girolle se concentre du printemps à l'automne, de MAI A OCTOBRE".

Selon d'autres références que je vous laisse le plaisir de chercher, la plus grosse concentration des sporophores de la chanterelle (autre nom de la girolle) a généralement lieu en août.

Vous ne pouvez donc pas dire que "juillet est le mois dédié à l'éclosion des girolles", à moins de perturbations liées, par exemple, au réchauffement climatique mais sur ce point précis, aucun article.

Bien cordialement.

Contribution du : 24/03/2017 08:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Soleils : remerciements, etc.
Visiteur 
Bonjour Lucilius

Mon texte évoque mes soleils à moi, ceux que je connais et ceux que je ne connais pas encore et peut-être ne connaîtrais jamais, il a aussi rapport aux saisons de la vie, et c’est pareil, et c’est vrai qu’il a une certaine portée qui me dépasse.

Pour en revenir à l’essentiel, les champignons, je vais laisser un peu les livres et me contenter d’aller à la recherche de belles et bonnes girolles dans les bois et sous-bois de ma chère contrée, mais pour le moment je guette les premières morilles.

Mycologiquement vôtre

Corbivan

Contribution du : 24/03/2017 08:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020