Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Sur "La mort aux Aiguerelles"
Maître Onirien
Inscrit:
15/12/2010 11:48
De Pézenas, France
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 15784
Hors Ligne
Merci aux lecteurs, aux commentateurs, qui ont tous dit des choses intéressantes, mais qui parfois sortaient du sujet. J'ai été concerné par la situation de mon village qui créait une émotion commune à laquelle j'ai pris part. Je connaissais quelques-unes de ces personnes. Mais la question n'est pas là : on n'est pas obligé de ne rendre hommage qu'à des gens qu'on connait. Le caractère universel du texte est voulu : à travers les cas que je connaissais, j'ai été sensible aux autres cas : il faut savoir élargir son empathie à l'ensemble des hommes. Quand on écrit une chose, il y a toujours des gens pour regretter que vous n'en ayez pas écrit une autre. J'ai parlé de vieillards qui meurent alors qu'il y a des enfants qui souffrent. Si j'avais écrit sur les enfants qui souffrent, quelqu'un aurait pu me dire : mais il y a des vieillards qui meurent. Ne nous arrêtons pas à ce qui n' a pas été écrit mais à ce qui l'a été. J'ai souhaité donner à mon poème un ton de lyrisme contenu, pour éviter le pathos, et je voulais aussi rendre hommage aux anciennes générations à travers leur passé. Cela n'allait pas plus loin que cela. Ce poème, qui a circulé dans Mauguio, y a naturellement trouvé un accueil plus unanime puisque il parlait à l'affect des lecteurs. Merci encore, et à bientôt.

Contribution du : 30/06 18:07:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Sur "La mort aux Aiguerelles"
Expert Onirien
Inscrit:
27/10/2017 02:33
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 4074
Hors Ligne
Merci pour votre retour, Miguel.

Au fond je me fiche complètement de savoir si vous avez ou non connu ces personnes (heureusement que l'on peut écrire sur des inconnus, sinon les sujets poétiques seraient très limités!). Je reproche juste à votre texte son manque de singularité et son échec à dépasser le stade des clichés. C'est par le singulier qu'on arrivé le mieux à l'universel ; or là on pourrait remplacer le nom de votre village par n'importe quel autre et ça ne ferait aucune différence.

J'attends également que vous m'expliquiez en quoi les morts du Covid méritent une considération particulière par rapport aux autres. Si c'est ce destin-là et pas un autre qui a nourri votre plume, c'est que vous devez y être particulièrement sensible. Mais moi, je ne comprends toujours pas.

Et surtout, je ne partage pas du tout l'idée (individualiste et démocratique à l'excès) selon laquelle toutes les vies se valent. Non, la mort d'un vieillard n'est pas aussi tragique que celle d'un enfant. La vie d'un vieillard n'est pas aussi précieuse que celle d'un enfant. Et je plains les enfants dont les grands-parents pensent ainsi.

Contribution du : 30/06 19:40:50
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Sur "La mort aux Aiguerelles"
Maître Onirien
Inscrit:
15/10/2018 16:35
De Entre vignes et pins.
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 11477
Hors Ligne
Hiraeth a écrit:

Citation :
Et surtout, je ne partage pas du tout l'idée (individualiste et démocratique à l'excès) selon laquelle toutes les vies se valent. Non, la mort d'un vieillard n'est pas aussi tragique que celle d'un enfant. La vie d'un vieillard n'est pas aussi précieuse que celle d'un enfant


Bravo, encore un petit effort et vous gagnerez vos galons dans l'eugénisme, version 21ème siècle.




Contribution du : 30/06 21:22:13
_________________
"La poésie vous sert pour nourrir ce grain de folie sans lequel il est imprudent de vivre". Federico Garcia Lorca.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Sur "La mort aux Aiguerelles"
Expert Onirien
Inscrit:
27/10/2017 02:33
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 4074
Hors Ligne
Vous pouvez m'accuser de jeunisme à la limite (même si je m'en défendrais), mais pas d'eugénisme. Les termes se ressemblent, mais ne les confondez pas. L'eugénisme du 21e siècle, c'est passer en revue les fiches d'identité des mères porteuses pour choisir laquelle portera l'enfant désiré ; c'est avorter un enfant parce qu'il est trisomique. Si vous soutenez ces pratiques, quelle belle hypocrisie de votre part !

Il faut être vraiment naïf ou hypocrite pour nier qu'aux yeux de la société, toutes les vies n'ont pas la même valeur. L'avortement se fonde philosophiquement sur ce principe. Et en pratique, dans des cas de crise sanitaire où les hôpitaux sont submergés car ne disposant pas de ressources illimitées (ça vous rappelle quelque chose ?), les médecins soignent en priorité les plus jeunes et ceux qui ont le plus de chances de s'en sortir : https://www.bfmtv.com/international/nous-devons-privilegier-les-jeunes-face-au-coronavirus-des-hopitaux-italiens-satures-et-sous-equipes_AN-202003090109.html

De même, s'il faut choisir entre sauver le président de la République et sauver un citoyen lambda, on sauvera le président et c'est normal. Aux yeux de Dieu, toutes les vies se valent et il faut s'en rappeler ; mais en pratique cela ne peut jamais être le cas aux yeux des hommes. La tribu est plus importante que les individus qui la composent.

C'est triste, mais c'est naturel, et je méprise notre civilisation pour en être arrivée à un niveau d'individualisme tel qu'elle a perdu toute notion de sacrifice, même le plus élémentaire (car inscrit dans l'ADN de toutes les espèces), celui des vieilles générations pour les plus jeunes. Quoi de plus qu'un détestable qu'un vieillard qui, s'accrochant désespérément à la vie, met sur un même pied d'égalité le peu d'années (même misérables) qui lui restent, et toutes les décennies qu'un individu plus jeune n'a pas encore eu la chance de vivre ?

On pourrait penser qu'en vieillissant, les gens deviendraient plus sages et altruistes. En fait, pour beaucoup, c'est tout le contraire.

Contribution du : 01/07 16:07:58
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Sur "La mort aux Aiguerelles"
Maître Onirien
Inscrit:
15/10/2018 16:35
De Entre vignes et pins.
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 11477
Hors Ligne
à Hiraeth

Je ne parle pas de jeunisme mais d'eugénisme version 21ème siècle.
Cela vous convient et cela me dégoûte.

Vous m'envoyez un lien vers la TV BFM.
Non merci je ne consomme pas ce style ni ce niveau.

Corto.


Contribution du : 01/07 17:09:49
_________________
"La poésie vous sert pour nourrir ce grain de folie sans lequel il est imprudent de vivre". Federico Garcia Lorca.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Sur "La mort aux Aiguerelles"
Expert Onirien
Inscrit:
27/10/2017 02:33
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 4074
Hors Ligne
Mais on s'en fiche qu'il s'agisse de BFM TV ou de Libération ou je ne sais quoi, ce qui nous intéresse ici sont les faits et les paroles relayés, pas la qualité des analyses. D'ailleurs l'article n'en propose aucune, il ne fait que dire ce qu'il se passe et rapporter ce que disent les médecins italiens. C'est quand même fou d'être idéologiquement borné au point de ne même pas ouvrir le lien parce que c'est BFM TV.

Je me rends compte que parler avec vous revient à parler à une huître qui ne s'ouvrira jamais : vous êtes d'une médiocrité intellectuelle étourdissante et ne répondez même plus par des arguments.

J'espère sincèrement que vous n'avez pas d'enfants ou de petits-enfants, si vous n'êtes pas prêt à faire passer leur vie avant la vôtre.

Bien à vous.

Contribution du : 01/07 17:23:42
_________________
Animula vagula blandula
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Sur "La mort aux Aiguerelles"
Maître Onirien
Inscrit:
15/12/2010 11:48
De Pézenas, France
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 15784
Hors Ligne
Je pense que quinze morts en un même lieu en quelques jours, c'est de nature à émouvoir. Certes ces gens n'avaient rien fait d'extraordinaire dans leur vie (si l'on part du principe qu'il n'est pas extraordinaire de faire honnêtement son chemin, son travail, son devoir, etc). Ce sont les circonstances de leur mort qui ont créé l'événement. Pour le reste, je ne dis pas que la mort d'un nonagénaire est un drame semblable à la mort d'un adolescent. J'admets que la promesse de vie soit plus importante que la vie déjà écoulée. Moi-même j'ose penser que si j'avais ce choix à faire je préfèrerais ma propre mort à celle d'un jeune (sinon je me reprocherais tout le restant de mes jours de m'être piteusement dégonflé, et dans la décrépitude future et éventuelle de mes quatre-vingt -dix ans je songerais à celui qui devrait vivre à ma place et être au sommet de ses jours). Mais ce n'est pas une raison pour tenir pour rien la mort de la personne âgée. Quand nous avons l'an dernier perdu ma vieille maman, cela n'a pas été anodin pour nous.

Contribution du : 01/07 17:28:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Sur "La mort aux Aiguerelles"
Expert Onirien
Inscrit:
03/11/2017 07:02
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4386
Hors Ligne
A Hiraeth...
Si vraiment l'on a pas le choix, on peut comprendre que l'on choisisse de sacrifier le vieux...
Faites gaffe tout de même à vos principes arithmétiques...
Vérifiez que que vous ne sacrifiez pas Beethoven, Renoir, Voltaire ou...celui qui s’apprêtait à mettre au point le vaccin...
On peut parfois être utile à la Société autrement qu'en mourant...
Amicalement M

Contribution du : 01/07 17:39:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Sur "La mort aux Aiguerelles"
Expert Onirien
Inscrit:
27/10/2017 02:33
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Post(s): 4074
Hors Ligne
Miguel, voici une réponse que je peux estimer.

Je ne dis pas cependant que la mort d'une personne âgée n'est pas triste. Je dis juste que la mort des jeunes est plus grave, et que la mort des suites du Covid n'est pas plus grave en soi que la mort des suites d'un cancer, par exemple. En soi, certes ; mais vous avez raison, collectivement je veux bien admettre que les circonstances de la contagion aient rendu leur disparition plus brutale. Pas au point selon moi d'en faire un poème tragique car de toute façon il faut bien mourir un jour et mieux vaut tard que tôt, mais bon, vous faites ce que vous voulez.

En tout cas merci Miguel de votre réponse courtoise.

Contribution du : 01/07 17:43:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Sur "La mort aux Aiguerelles"
Maître Onirien
Inscrit:
15/10/2018 16:35
De Entre vignes et pins.
Groupe :
Évaluateurs
Membres Oniris
Auteurs
Groupe de Lecture
Post(s): 11477
Hors Ligne
à Hiraeth

L'empereur Hadrien auquel vous prétendez rendre hommage par votre signature serait certainement consterné par votre agressivité et la teneur de votre raisonnement.

Corto


Contribution du : 01/07 17:53:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »





Oniris Copyright © 2007-2020