Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 3 (4) 5 6 7 »


Re : sur les commentaires de nouvelles
Maître Onirien
Inscrit:
15/04/2007 13:17
De Paris
Groupe :
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Conseil consultatif
Primé concours
Post(s): 13223
Hors Ligne
Tout à fait d'accord Widj', d'autant que quand tu dis :

Citation :
pour d’autres qui ne prennent pas (trop) de plaisir à cet exercice, certes, il faudrait sans doute accepter de prendre un peu sur soi pour faire plaisir à l’auteur


ça rejoint ton exemple sur l'appétit : plus on commente, plus on est à l'aise, plus on est à l'aise, moins c'est difficile, moins c'est difficile, plus c'est facile d'y prendre plaisir :)

Il faut commenter, c'est mieux pour tout le monde est c'est indispensable au site, mais il ne faut pas le faire à contrecoeur ou par obligation (même "abstraite"). C'est un coup à s'en dégoutter.

Je ne dis pas qu'il vaut mieux ne pas commenter dans ces cas là, je dis juste que chacun de nous devrait trouver le levier qui lui permet de le faire agréablement.

Citation :
[HS] C'est quoi le "conseil consultatif" dont tu fais partie, ninj ? Jamais remarqué :) [/HS)


On va dire que ce sont des anciens Organiris qui sont à la retraite ;)

On peut encore participer aux discussions sur le site, sa vie, son animation, son fonctionnement, etc. mais on ne prend plus part aux prises de décision.

Ça permet d'éviter de paralyser le système quand on est, comme moi, peu présent...

Citation :
Allié au plaisir de commenter (que je ne ressens pas toujours), c'est sur que c'est plus facile qu'en y allant à reculons comme tu le dis :)


En fait, ce plaisir va beaucoup dépendre du texte que j'ai lu. Pour un texte faible, il va venir de l'aide que je vais essayer d'apporter à l'auteur : conseils, avis, suggestions... Pour un texte que j'ai adoré, il va venir des compliments que je ferai à l'auteur, et du plaisir que j'ai pris à lire son texte. Pour un texte intermédiaire, ce sera un mélange des deux.

Avec le temps et l'exercice, tout ça s'affine et on réalise vite qu'il y a de bons trucs même dans un texte de merde, et des trucs perfectibles même dans un texte génial. Le plaisir vient alors de cette "analyse" (vilain mot)...

Bref, c'est comme ça que je fais :)

Contribution du : 28/08/2012 18:32
_________________
www.ninjavert.com
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : sur les commentaires de nouvelles
Organiris
Inscrit:
13/05/2011 14:56
Groupe :
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Organiris
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 6728
Hors Ligne
voilà, à cette étape : tout le monde s'accorde sur d'une part, la notion de "plaisir", et, d'autre part, la notion de euh... "citoyenneté" ?

le plaisir dans l'effort, ou l'effort de prendre du plaisir.


Autrement dit, ce forum n'a fait que rappeler ce que tout le monde savait déjà.

Peut-on dans ce cas suivre d'autres pistes ?
Voyons.

Oniris a d'abord été un site plus "communautaire", il me semble. Moins nombreux, plus liés (si tant est qu'on puisse être lié via un clavier), ces membres se tiraient la bourre à coup de nouvelles et de commentaires.

Aujourd'hui le site s'est étendu, il y a plus de passage, on se connait moins, Oniris est comme un stand du salon de la restauration : on s'y arrête s'il y a quelque chose à bouffer.

Cela permet d'étendre le choix des nouvelles et des poèmes mais cela ne rend t-il pas le site plus impersonnel ? Les pot-niris et les "tchats" n'ont-ils pas leur mot à dire ?

Contribution du : 29/08/2012 09:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : sur les commentaires de nouvelles
Expert Onirien
Inscrit:
28/07/2011 11:53
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Post(s): 4461
Hors Ligne
Je crois que justement, le problème ne tourne pas autour du plaisir de commenter, mais de savoir ce qu'on fait quand on a pas de plaisir à le faire...

Certains textes donnent du plaisir à commenter. Pas forcément qu'on a aimé le texte, d'ailleurs! ça peut être tout simplement qu'on a quelque chose à dire qu'on trouve construtif et dont on pense que l'auteur va en tirer bénéfice. On est fier de ce "cadeau"... (même si ce présent nous vaudra de passer une future volée de bois vert par le récipiendaire).

Donc, quand on a du plaisir à portée de main... on le prend !

Mais que fait-on quand on sent que ça ne va pas aboutir? On continue quand même à mettre la main à la plume pour rédiger un commentaire aussi jouissif qu'une pénible visite à la Veuve Poignet ?

Pour détendre l'atmosphère, je vous livre le commentaire que j'ai envoyé un jour par email à Tatiana de Rosney à propos de son bouquin Boomerang:

Citation :
Très humblement, je me demande d'où vous avez sorti Antoine, le personnage masculin de Boomerang...
C'est dommage car votre Antoine est sympathique, mais il n'existe pas (ou alors vous en avez rencontré quelques spécimens rares, loin des vies désespérantes des quadra un peu looser).
Mais comme je le disais au début, "très humblement" devant vous (*),

Jean-Philippe L.
(*) votre CV décourage de vous adresser la moindre parole qui pourrait être interprétée désagréablement. D'ailleurs, je ne voudrais surtout pas être désagrable, juste que c'est dommage. Comme le sujet m'a touché, j'avais envie de vous le dire.


Sa réponse:
Citation :
et bien merci quand même, Monsieur !
have a nice day !
TR


Je ne sais pas si elle a trouvé ma démarche ridicule, amusante, intéressante ou quoi que ce soit d'autre.... Mais qu'elle ait répondu me touche de la part d'une reine du best-seller, même si peut-être elle l'a fait dans le style corvée relationnelle en pensant "c'est quoi, ce c** qui vient me chicaner?".

Contribution du : 29/08/2012 10:22
_________________
La meilleure nouvelle publiée sur ONIRIS : Palimpseste est raide dingue amoureux de Lobia, inoubliable auteure de "Numéro 20"... Nous sommes ensemble depuis deux ans grâce à Oniris, la meilleure agence matrimonialo-littéraire du Monde !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : sur les commentaires de nouvelles
Expert Onirien
Inscrit:
30/07/2009 19:43
Groupe :
Primé concours
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Auteurs
Post(s): 4724
Hors Ligne
Le plaisir dans le commentaire... Certainement, mais surtout quand le texte que je commente m'a plu, quand j'ai accroché. Je lis en EL pour trouver ce qui va m'enthousiasmer. Alors, je commente joyeusement. Mais je ne triche pas : quand je commence un texte, je le lis jusqu'au bout, même si je me suis rendu compte rapidement que bof, non.
Pourquoi je me fais du mal ?
1- parce que j'ai signé moralement, et que c'est important pour moi ;
2- parce qu'à la place de l'auteur, j'aurais envie de progresser grâce aux commentaires ;
3- parce que c'est aussi un exercice pour moi que de faire une critique négative, mais en faisant en sorte qu'elle ne soit pas blessante (enfin, ça, c'est subjectif). En général, le premier jet est saignant, puis je me reprends (parfois pas suffisamment).
Plus que du plaisir, j'éprouve alors un intérêt à structurer ma pensée sur un matériau sans cesse renouvelé.
Je trouve que Palimpseste résume très bien la situation : au même titre que l'écriture, le commentaire a quelque chose à voir avec l'onanisme. Pénible, extatique ou pas, à voir... mais forcément, on y trouve son compte.

[flood]
On peut en discuter autour d'un diabolo-menthe : je rappelle à tout le monde (et surtout aux lorrains) qu'un pot-niris se profile pendant le salon du livre à Nancy. [/flood]

Contribution du : 29/08/2012 10:40
_________________
"N'oublie jamais ceci : jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire" Maxence Fermine
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : sur les commentaires de nouvelles
Maître W
Inscrit:
19/01/2008 01:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25670
Hors Ligne
Citation :

Palimpseste a écrit :
Mais que fait-on quand on sent que ça ne va pas aboutir? On continue quand même à mettre la main à la plume pour rédiger un commentaire aussi jouissif qu'une pénible visite à la Veuve Poignet ?


Cette phrase, Palimp, me chagrine parce qu’elle sous-entend que ton objectif premier est (par le biais de tes commentaires) d’aider l’auteur. Je ne critique pas, bien au contraire, mais je trouve que tu t'exposes à un "danger" (toutes proportions gardées) et à une petite désillusion.

Cela me chagrine car si tu t’attends à un résultat (que « cela aboutisse » comme tu l’as écris) alors tu risques parfois (voire souvent) d’être déçu car en effet l’auteur peut (et il en a le droit) ne pas tenir compte de tes conseils ou en dépit de sa bonne volonté de ne pas être capable de progresser tout simplement. Et à la longue tu vas te décourager.

Chacun fait comme il veut, et toutes les intentions sont bonnes, mais je me rends compte que je fonctionne très différemment (ce n’est ni pire ni mieux) et pour ma part, je n’ai pas et n’aurait jamais cette pression ou cette attente que « cela aboutisse » (sous-entendu que mes commentaires apportent quelque chose à l’auteur).

Là aussi, j’en ai parlé des milliards de fois, mais il m’apparait que c’est tellement plus simple de commenter pour soi sans se poser la question du « est-ce que cela va apporter quelque chose à l’auteur ». Car ce n’est pas à vous de décider si ce commentaire sera considéré comme utile ou pas. Laissez l’auteur se démerder avec ça. Vous avez juste donner un avis et le justifiant. Vous vous êtes exprimé. Donc ne vous prenez pas la tête, partez du principe que au même titre que lorsque vous allez au ciné ou au théâtre, vous avez seulement envie de donner votre avis (même lorsqu’on ne vous le demande pas !) et d’échanger sur ce que vous avez vu. Et c’est en vous débarrassant de toute cette attente et en ne pensant qu’au plaisir et à cette liberté que vous avez de vous exprimer que dans bien des cas vous gagnerez en authenticité et qu’au final et parfois à votre insu vous allez apporter quelque chose à l’auteur.

W

Contribution du : 29/08/2012 11:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : sur les commentaires de nouvelles
Expert Onirien
Inscrit:
28/07/2011 11:53
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Post(s): 4461
Hors Ligne
J'ai du mal m'exprimer sur le "(...) que ça aboutisse"...

Le propre (!) d'un plaisir solitaire, c'est qu'il n'est pas partagé... "aboutir", ça ne veut pas dire que ça va donner du plaisir à l'auteur mais tout simplement qu'on va réussir à faire un commentaire qui tient debout (!!) et dont on soit un peu fier.

(je vais cesser de filer la métaphore masturbatoire, ça commence à devenir glissant, comme sujet...)

ça m'arrive parfois d'être atteint de la fameuse "angoisse du commentaire blanc", où on se retrouve devant la lucarne sans trouver l'incipit... et c'est assez indépendant de la façon dont mon commentaire sera repris ou non, ou de savoir si l'auteur en sera ulcéré ou non. "aboutir", c'était POUR MOI...

Maître Widjet, quand tu commences un commentaires, tu arrives toujours à le finir, même s'il faut pour cela mettre du lubrifiant et couper ce que tu veux dire, en usant de ta légendaire cire-concision ?

(désolé, Widj', j'ai pô pu résister... pardon pardon...)

Pour info, la plupart des textes publiés ici ont été retouchés sur mon blog en tenant compte des commentaires que j'estimais pertinents. Mais les commentateurs ne le savent pas.

Contribution du : 29/08/2012 11:38
_________________
La meilleure nouvelle publiée sur ONIRIS : Palimpseste est raide dingue amoureux de Lobia, inoubliable auteure de "Numéro 20"... Nous sommes ensemble depuis deux ans grâce à Oniris, la meilleure agence matrimonialo-littéraire du Monde !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : sur les commentaires de nouvelles
Maître W
Inscrit:
19/01/2008 01:44
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25670
Hors Ligne
Je comprends mieux, Palimp.

Merci d'avoir clarifier.

W

Contribution du : 29/08/2012 11:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : sur les commentaires de nouvelles
Maître Onirien
Inscrit:
15/11/2008 09:48
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 17265
Hors Ligne
Widjet a écrit :
" Là aussi, j’en ai parlé des milliards de fois, mais il m’apparait que c’est tellement plus simple de commenter pour soi sans se poser la question du « est-ce que cela va apporter quelque chose à l’auteur ». Car ce n’est pas à vous de décider si ce commentaire sera considéré comme utile ou pas. Laissez l’auteur se démerder avec ça. ..."
J'adhère totalement à cette vision au sujet des commentaires et la fin du paragraphe me plaît tout particulièrement ( la liberté de s'exprimer !)
" ...Et c’est en vous débarrassant de toute cette attente et en ne pensant qu’au plaisir et à cette liberté que vous avez de vous exprimer que dans bien des cas vous gagnerez en authenticité et qu’au final et parfois à votre insu vous allez apporter quelque chose à l’auteur."

Contribution du : 29/08/2012 14:25
_________________
J'aimerais être esprit pour traverser l'espace et modeler le temps, à jamais, à l'infini.
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : sur les commentaires de nouvelles
Organiris
Inscrit:
13/05/2011 14:56
Groupe :
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Responsables Edition
Onimodérateurs
Organiris
Évaluateurs
Correcteurs
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 6728
Hors Ligne
Citation :
Plus que du plaisir, j'éprouve alors un intérêt à structurer ma pensée sur un matériau sans cesse renouvelé.


je crois effectivement, comme vous, Misumena, que le commentaire est un vrai exercice. J'ajouterai en outre qu'il permet, en s'attardant sur le texte lu et à commenter, de progresser. En essayant de comprendre les mécanismes de l'auteur et de son texte, on apprend beaucoup pour soi. Commenter aide l'auteur, mais il nous aide nous, également.

Contribution du : 30/08/2012 09:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : sur les commentaires de nouvelles
Expert Onirien
Inscrit:
28/07/2011 11:53
Groupe :
Auteurs
Membres Oniris
Primé concours
Groupe de Lecture
Évaluateurs
Post(s): 4461
Hors Ligne
Je ne peux qu'approuver Metcouth (et bien sûr Misumena).

J'ajouterais qu'à force de détecter des problèmes chez les autres, on arrive à mieux les voir chez soi.

L'un des grands soucis des auteurs est de perdre la distance avec le texte. A force de le travailler, on le connait tellement bien qu'on ne le lit plus. Seuls un oeil extérieur ou une période de tiroir parviennent à retrouver cette distance pour nous permettre de relire nos textes avec un regard "neuf", capable de trouver encore de la mauvaise graisse à équarrir sur nos récits.

Le commentaire permet de retrouver un peu ça. Pour mon cas personnel, il me permet de passer des textes à l'exercice "virer les que...que..." où je vais me concentrer exclusivement là dessus. Mais c'est récent comme réflexe et ça vient sans doute d'en lire plein en EL et d'avoir pu me dire, à cette occasion que ce défaut est aussi le mien.

Pour ce que je connais de la vie des écrivains publiés, une bonne partie de la vie de pas mal d'entre eux est de commenter les manuscrits de leurs copains/copines, comme ici (mais en plus cossu dans les salons du VIeme arrondissement)...

Contribution du : 30/08/2012 10:37
_________________
La meilleure nouvelle publiée sur ONIRIS : Palimpseste est raide dingue amoureux de Lobia, inoubliable auteure de "Numéro 20"... Nous sommes ensemble depuis deux ans grâce à Oniris, la meilleure agence matrimonialo-littéraire du Monde !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 3 (4) 5 6 7 »





Oniris Copyright © 2007-2020