Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





"Ton hiver" Merci
Expert Onirien
Inscrit:
31/03/2020 20:16
De Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4325
Hors Ligne
Merci à tous ceux qui ont pris la peine de me lire et à ceux qui ont partagé un peu, beaucoup, ... passionnément leur avis.


Cherbiacuespe : « Il est des leçons qui ne peuvent s’apprendre…. » Sans doute n’est-t-on jamais prêt à ce que l’avenir nous réserve mais je crois à la force de l’exemple, à la « contagion » d’un regard positif. Un grand merci pour ce regard positif que vous avez posé sur mes mots. Au plaisir de vous lire.

Socque : Un premier tercet que vous n’avez pas perçu comme je le souhaitais. Mon but était de mettre en avant la force et l’importance de la tendresse. Personnellement mon ton était plutôt humoristique, vous l’avez ressenti salace …. Sans doute ai-je été maladroite.
« Dis-moi comment dompter ce temps qui me fait face » Comme je mets en parallèle l’hiver et la vieillesse, « ce temps » représente donc cette vieillesse que je ne sais comment appréhender. Quant au « chemin qui craque sous le pas » … la référence à l’hiver est la même, un chemin gelé, difficilement praticable où chaque pas provoque un craquement. L’image des pas d’un chemin, ne me semblait pas fautive, mais vous avez je crois raison.
Un grand merci de votre lecture et commentaire constructif.

Lebarde : Un « passionnément » qui me touche. Si j’ai présenté cet écrit en contemporain c’est simplement parce que je n’étais pas sûre que la répétition des même rimes dans les 2 tercets était autorisée en classique. Puis « chat échaudé craint l’eau froide » … j’oublie souvent une petite erreur ça ou là … mais vous savez ce que c’est 😉 Vous voyez, pas de quoi être jaloux.
Un grand merci du partage de votre ressenti.

Hananke : Un hiver que vous semblez trop détester pour en voir encore les bons côtés peut-être. Pourtant, celui à qui je m’adresse dans cet écrit a toujours les yeux qui s’émerveillent…
« Ma flamme est si fragile » … il pourrait s’agir d’une exclamation démonstrative en mettant le point d’exclamation à la fin. Si je ne me trompe…
Je suis d’accord avec vous pour les tercets, je ne l’ai pas vraiment fait exprès … ce sont les mots qui se sont imposés, comme souvent.
Merci de votre visite.

Plumette : Vous n’êtes pas loin du sujet … Si vous le permettez, je garderai pour moi les nuances.
Un grand merci de votre lecture et de votre commentaire bienveillant.
Au plaisir de vous lire.

Papipoete : « Passionnément » Ravie d’avoir remis une buche dans votre âtre 😊 Je ne poétise pas sur tous les fronts. C’est ma bouffée d’oxygène, mon échappatoire que je ne partage qu’avec ceux qui aiment me lire.
Un grand merci d’avoir si sincèrement ressenti mes mots. À bientôt …

Davide : Vous relevez quelques choix sémantiques qui ne vous semblent pas opportun. Chacun sa vision des choses. Personnellement, je voyais plutôt une touche d’humour dans « souplesse » et les sons décriés ne me semblent pas plus agressifs que d’autres…. Mais cela dépend peut-être de la façon dont on les prononce. 😉
Quant à la faute de conjugaison… vous avez tout à fait raison … au 4e vers c’est bien « tu » fais fi de la menace. Un poème sans erreur… c’était trop beau pour être vrai 😉
Un grand merci de votre passage apprécié.

Dream : Merci d’avoir si bien compris l’essence de mon écrit. Amicalement.

Vincente : Oui, je suis d’accord avec votre remarque pour le premier quatrain. Par contre je pense que vous m’avez mal comprise dans le dernier tercet … ce n’est pas l’amour qui blesse mais « l’hiver » « Apprends-moi ton hiver… avant qu’IL ne me blesse ».
Vous avez trop « entendu » la prosodie, je vous comprends…. J’ai déjà tenté de me détacher de la musique de l’alexandrin mais sans beaucoup de succès, c’est une pulsation intime.
Merci de ces remarques pertinentes, à vous lire.

Mokhtar : Je suis tout à fait d’accord avec vos différentes remarques .. Dommage qu’on ne puisse avoir ces analyses avant publication 😊 Merci d’avoir compris mon intention dans le 1er tercet.
Comme vous le suggérez, je vais retravailler les quelques points précités.
Merci d’avoir partagé votre analyse.

Luz : Je crois que l’important est de ne pas se voiler la face et d’accepter le plus sereinement possible ce que la vie nous réserve… le bon comme le moins bon. Il y a toujours à apprendre de nos combats. ( J’ai cru comprendre que ce qu’il vous fallait vivre en ce moment n’était pas le plus facile… en pensée avec vous.)
Merci de votre commentaire positif.

Ascar : Merci d’avoir été sensible à mon propos. Ravie de votre visite et partage positif.

Contribution du : 05/11/2020 21:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "Ton hiver" Merci
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7382
Hors Ligne
Merci beaucoup pour ces explications Myo, ça fait toujours plaisir d'avoir quelques éclairages/éclaircissements.

Je voulais revenir sur les "pas d'un chemin", une hypallage (figure de style) qui ont gêné certains lecteurs, mais que personnellement, je trouve très belle.
En effet, on comprend que derrière ce chemin qui marche (pensons à la marche du temps, à l'hiver qui s'approche à grands pas !), ce sont bien les personnages du poème qui s'avancent inexorablement...

Bon, sinon, pour les rimes en [ace], j'ai beau prononcer de toutes les façons, ça a du mal à passer !... Mais au-delà de la connotation très familière du suffixe "asse" (dont j'ai du mal à me départir), c'est, je pense, l'aspect trop "lissé"/"propret" du poème qui a endigué - un peu - mon plaisir de lecture...


Pour la "souplesse", ok, si c'est une touche d'humour, ça me va !

Contribution du : 05/11/2020 22:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "Ton hiver" Merci
Onimodérateur
Inscrit:
12/05/2016 20:15
De Vendée (85)
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Onimodérateurs
Post(s): 8433
Hors Ligne
Bonjour Myo,

Pour votre rebond suite à ma remarque évoquant un "abandon" par l'hiver ("Par contre je pense que vous m’avez mal comprise dans le dernier tercet … ce n’est pas l’amour qui blesse mais « l’hiver » « Apprends-moi ton hiver… avant qu’IL ne me blesse »."), je veux vous signaler que je le bien rapportais bien à cet "hiver". Je l'ai pris dans le sens le considérant comme un temps de vie "glaçant" où les ressentis et les réactions sont ankylosées par les "limitations" qu'engendrent la vieillesse (pouvant aller jusqu'à la sénilité voire un Alzheimer ou autres états handicapants) ; ce vers-ci d'ailleurs vient dans votre poème, par un effet miroir, en symétrie du premier vers "Apprends-moi ton hiver avant qu'il ne m'enlace".

Contribution du : 06/11/2020 09:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "Ton hiver" Merci
Expert Onirien
Inscrit:
31/03/2020 20:16
De Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4325
Hors Ligne
Davide, je suis soulagée d'apprendre que "mes pas du chemin" ont plus d'allure qu'ils n'en ont l'air. Merci de les avoir promus "figure de style".
J'aime beaucoup ce vers, je peux désormais le relire sans honte.

De plus, me voilà également plus instruite avec ce nouveau mot à mon vocabulaire "hypallage" . Bon, j'en conviens, il ne sera pas toujours simple de le placer ( mais au scrabble, ça peut servir...).

C'est un des atouts de ce site, le partage des connaissances, merci beaucoup.... Personnellement, je n'ai que mes pauvres mots en échange.

Hélas, je viens de m'apercevoir que mon prochain écrit (s'il est retenu) a également une rime en "ace"
Croyez-moi, ce n'est pas un fait exprès.
Reste à espérer que le poème s'y prêtera mieux.

Bonne soirée
Myo

------------------------------------------------------------------------

Bonsoir Vincente,

Nous nous sommes donc bien compris
Encore merci de votre passage.

Myo

Contribution du : 06/11/2020 20:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "Ton hiver" Merci
Expert Onirien
Inscrit:
15/11/2018 14:19
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 7382
Hors Ligne
Un mot de 9 lettres, au scrabble non plus, c'est pas forcément facile à placer ! En échange, vos mots sont bien plus riches que mon pauvre hypallage qui se la raconte. Mais j'aime beaucoup ce que les figures de style sont en mesure de dire ou de taire, leur manière détournée, souvent surprenante, d'exprimer quelque chose ! Pour info, j'ai souvent tendance à confondre l'hypallage avec la métonymie, toutes les deux se ressemblant un peu...

Pas de problème pour les rimes en [ace], elles peuvent être pleines de grâce, je ne fais pas de fixette là-dessus, c'est un ressenti personnel qui est propre à ce poème !

Contribution du : 07/11/2020 13:49
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : "Ton hiver" Merci
Expert Onirien
Inscrit:
31/03/2020 20:16
De Belgique
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4325
Hors Ligne
Merci à Cristale, Fugace et Miguel d'avoir laissé quelques mots sous les miens et leur appréciation positive.

Des remarques dont je tiendrai compte pour mes prochaines tentatives
Amicalement.

Myo

Contribution du : 11/11/2020 18:20
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant





Oniris Copyright © 2007-2020