Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 »


Un seul monde, remerciements.
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25165
Hors Ligne
Un grand merci à vous tous qui avez fait vivre ce texte, CE, correcteurs, lecteurs et commentateurs.

Je réponds directement à chacun, ce qui me permettra d'éclairer les lecteurs en fonctions de leurs questions.

 patrickbatello: Bien que n'aimant « pas » la nouvelle, la première phrase de votre commentaire me ravit. Vous dites : « c'est terriblement abstrait ». Tout est là. Seule l'abstraction peut porter une idée d'universalité et c'est exactement ce que je voulais faire.

Anonyme, qui est Barzoi, je pense. Tu dis que ça peut se lire aussi comme une fiction, les deux fonctionnent. Un but atteint pour moi !

Tadiou: Tu dis « il ne faut pas chercher le rationnel ». Effectivement, il n'y en a pas. J'ai écrit sur l'humain, pas sur ce qu'il se passera dans le futur. L'humain n'a pas fondamentalement changé, il est toujours mû par les mêmes ressorts, peu importe le degré de technologie.

Cat: Pour un peu, je dirais presque que je suis fière, au fond de moi, d'avoir suscité cette réaction. Tu as d'emblée compris que nous sommes entre SF, féerie et réalisme. Qu'il n'y a rien de palpable, vraiment, dans ce texte, mais que j'ai travaillé sur l'impression qu'il peut laisser.
L'idée maîtresse, qui est le titre, est que quoiqu'on fasse, quoiqu'on pense, quels que soient les avancée technologiques, il n'y a qu'un seul monde. On peut le fractionner autant qu'on veut, mais on ne sort pas de ce monde-là. Victor, Anna et Lorenzo, et tous les autres, ne vont nulle part à la fin de l'histoire. Ils refusent simplement certaines choses.

Bidis: Oui, Bidis, nous sommes d'accord sur ce point, je suis heureuse qu'il passe. Et puis, depuis la préhistoire, ne fabriquons pas nous-mêmes nos « Grands » ?

« Pendant mes instants de lumière » oui, tu as raison, c'est à la fois plus juste, mais surtout plus fort. J'aime toujours bien tes petites suggestions.

Dupark: Non Dupark, hersen n'est pas si finaude que ça car il n'y avait aucun calcul d'échéance électorale. Mais effectivement, nous sommes en ce moment en période aiguë de choix.

Oui, barbecue samedi et tout le monde peut rejoindre Victor et Anna et Lorenzo.

Pouet: Tu es mitigé, un peu comme toujours sur mes textes, je crois. Il ne me semble pas véhiculer l'idée que les « vrais » hommes sont les hommes libres. Pour moi, il y a les hommes, c, 'est tout. Chacun dans leur vérité.

 Evarista: Oh, que je suis contente d'avoir un commentaire de ta part ! Parce que j'aime bien l'évasion que tu nous offres dans tes histoires. « ...nos identités, sans cesse menacées par plus GRAND que soi ». Un point très intéressant, car oui, il y aura toujours plus grand que soi, la notion de hierarchie, dans tous les domaines, est ce qui enlève une valeur considérable à chacun.

Grange: d'un texte à l'autre, tout change...merci pour cette appréciation exprimée, c'est très encourageant. Y en aura-t-il d'autres ? Je ne suis sûre que d'une chose : ce que j'ai déjà écrit ! Pour le reste, je ne promets rien de rien, je ne sais pas du tout de quoi je suis capable, finalement. La constance est quelque chose de très difficile, je crois.

Zorino: Tu as raison, il y a fort peu de décor. J'ai seulement semé ça et là des petits détails qui empêchnte de situer l'histoire dans le temps, je m'en explique dans mes réponses à PatrickBatello et Tadiou.

Plumette: Je me suis expliquée plus haut du problème de la catégorie. Je comprends tout à fait que si en lisant cette histoire le lecteur est bercé uniquement par l'idée de science fiction, alors oui, on attend une sorte de fin. Mais moi-même ne considère pas vraiment la fin comme une fin. Mais plutôt comme un début.

Nadine: bien que n'ayant pas aimé la nouvelle, tu mets le doigt sur quelque chose qui toujours me tracasse en littérature. Tu parles de codes. Or, et c'est particulièrement vrai pour la SF, il semblerait que le lecteur soit en premier conditionné par ces fameux codes. En fait, en règle générale, j'essaie d'écrire en adhérant le moins possible à des codes, quels qu'ils soient. Je change souvent ma manière d'écrire, surtout depuis que je suis sur Oniris. Je crois que de plus en plus, sans savoir exactement ce que je voudrais, je sais de plus en plus ce que je ne veux pas. C'est pour moi un progrès dans mon écriture.

Cristale: Oh, Cristale, quelle bonne surprise ! Et moi qui ne fait rien d'autre que t'angoisser par ce texte. Je suis très contente de ce que tu me dis, générer de l'angoisse par un écrit, ou tout autre sentiment, est toujours un objectif dans l'écriture.

Ludi: Non, je ne t'ai naturellement pas oublié, comment le pourrait-on ? J'ai simplement pensé qu'au lieu de répondre à tes interrogations, tes incompréhensions, tu pouvais puiser des réponses dans cet échange avec les commentateurs ;

Mais bien sûr, ce fil est là pour continuer la discussion pour tous ceux qui le voudraient. Alors n'hésite pas !

A tous, un très grand merci, je vous fais plein de cadeaux.

Et petit rappel : chacun apporte ce qu'il veut au barbecue ! Le rendez-vous est sur le fil des questionnaires de Cat.

hersen

Contribution du : 03/05/2017 12:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un seul monde, remerciements.
Expert Onirien
Inscrit:
10/03/2014 08:59
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 6774
Hors Ligne
Bonjour hersen,

Tu peux te réjouir et être fière de toi. Tu as très bien mené l'affaire, c'est réussi à 200 %. Et avec quel brio !

Tout ce qui fait ta nouvelle est tellement évident pour moi, que j'ai été très étonnée de voir certains lecteurs rester sur la touche, attendant un scénario inventé de toutes pièces alors qu'il se déroule sous nos yeux, dans la dimension intemporelle où baigne l'humanité depuis son apparition sur Terre.

Avec une écriture talentueuse, tu as mis à notre disposition une piste d'envol, afin que nous puissions organiser chacun notre propre voyage à partir de balises vieilles comme le monde. Les cases, par exemple. Il n'y a qu'à se baisser pour les cueillir ! :))

L'Homme est ainsi fait, qui a toujours besoin de suivre le Grand qui mène le troupeau, quitte à perdre son identité et à s'anesthésier vif, croyant peut-être ainsi occulter ses angoisses. Heureusement, la Résistance (l'instinct de survie?) veille au grain et organise toujours, d'une manière ou d'une autre, la sortie du Chaos.

J'aime infiniment ce genre d'histoires. L'espoir ainsi généré a quelque chose de réconfortant, auquel je veux croire de toutes mes forces.

Je te remercie encore pour cela. Et bien entendu, j'en redemande...

En attendant, rendez-vous au barbecue.
D'ailleurs, va falloir se remuer, tous autant que nous sommes, la braise commence à diminuer...


Des ... et encore des ....

Contribution du : 03/05/2017 14:41
_________________

Mon Blog
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un seul monde, remerciements.
Visiteur 
@hersen

Voilà j’ai lu les autres commentaires et ce fil…je n’étais pas trop hors sujet je crois.

Le seul truc qui me chiffonne ici, c’est quand tu écris :

" L’humain n’a pas fondamentalement changé, il est toujours mû par les mêmes ressorts, peu importe le degré de technologie. »

là je crois que ce n’est pas tout à fait vrai, la technologie (les techniques) ayant pris une telle dimension à notre époque précisément, omniprésence et omnipotence (au moins dans notre imaginaire, mais pas seulement, dans nos vies aussi) que l’Humain en est changé jusque dans son propre corps, alors son âme… je te dis pas.

Ensuite tu parles d’un seul monde…je vois l’idée. Et j’adhère.

Encore un mot que j’ai relevé par rapport à l’échéance électorale… et là, pour ceux qui se demandent comment est-ce possible que ce Grand et ses suiveurs hauts casés téléguident les moins casés (pas les décasés, mais ceux qui y croient encore…) et y voient une fiction… ben je voudrais leur dire qu’on est en plein dedans : l’illusionnisme « lu et approuvé », via un petit rectangle de papier, que d’aucun vont s’empresser de glisser de peur du Grand Satan… et s’en retourneront dans la paix du devoir accompli, n’oubliez pas le signe de croix en ce moment si crucial pour la démocratie… non, je rigole… ça fait beau temps que le peuple est disqualifié sur ce coup-là.

Au fait à propos de Grand...y’a Grand Corps Malade qu’est pas content…ça fout les foins...non ?

PS. Lu la réponse de Cat, je crois que l’erreur serait de penser que ça a toujours été comme ça...pour ma part je pense que l’homme d’aujourd’hui vit une sorte d’aliénation particulière qui n’a pas eu son égale par le passé.
Un exemple : les camps de la mort auraient-ils pu fonctionner aussi efficacement, ou simplement fonctionner aussi rationnellement, à une époque plus reculée, sans train, sans gaz, sans comptables modernes, sans téléphone, sans technique de propagande, sans scientifiques en fait, et dans toutes sortes de disciplines ? Je ne crois pas.
Le commentaire de Ludi évoque l’entreprise...et je crois que faire un parallèle entre la société et l’entreprise (surtout la Grande) est tout à fait pertinent.

Attention je ne suis pas passéiste, mais je crois que notre époque recèle des dangers d’autant plus effrayants que le passé ne nous servira a rien, des dangers nouveaux avec des hommes nouveaux (et affaiblis)...pour construire une nouvelle humanité (forcément) ou s’en passer (au moins d'une partie, celle à laquelle on dénie déjà l'humanité).

Dans son commentaire Ludi évoque aussi la fin du travail...ce qui n’exclurait en rien l’idée de faire tourner les oisifs en rond pour les occuper, ou bien faudrait les éliminer de l’ équation et ça quand même...faut franchir le pas…
Le travail c’est un peu comme l’identité nationale, plus on en parle moins ça existe.

En espérant ne pas pourrir ce fil de remerciements par mes considérations un tout petit peu sarcastiques.

Contribution du : 03/05/2017 15:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un seul monde, remerciements.
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25165
Hors Ligne
Non, non, Corbi, tu ne pourris rien du tout, au contraire, je trouve génial que chacun s'exprime.
là je dois partir, mais je reviens en soirée participer à tout ça;

A+ hersen

Contribution du : 03/05/2017 15:20
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un seul monde, remerciements.
Visiteur 
Ok, j’attendrai ton retour...

Contribution du : 03/05/2017 15:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un seul monde, remerciements.
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25165
Hors Ligne
La la la le jour la nuit, j'attendrai la la la

Contribution du : 03/05/2017 15:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un seul monde, remerciements.
Maître Onirien
Inscrit:
09/03/2013 09:32
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 16300
Hors Ligne
Citation :

hersen a écrit :
Pouet: Tu es mitigé, un peu comme toujours sur mes textes, je crois.


Heu... "Elle a ri", ma note bien plus, "Origami", ma note bien plus, "La boîte de conserve", ma note bien plus, "L'arbre à pain", ma note bien plus...

Bon ça va hein, suis constant en plus!

Contribution du : 03/05/2017 16:14
_________________
Mes larmes sont bleues tant j'ai regardé le ciel...

Mohammad Al-Maghout
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un seul monde, remerciements.
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25165
Hors Ligne
@ Pouet

Je ne parlais pas de l'évaluation, je parlais plus du contenu des commentaires, mais il n'y avait absolument rien de vindicatif dans cette expression. J'ai simplement le sentiment que tu attends plus, ou autre chose, en règle générale, de mes écrits. Mais je suis toujours heureuse que tu éprouves le désir de me commenter, ne t'y trompe pas !

@ Cristale

J'ai oublié de te dire que ton terme « encasé » est excellent. Vraiment excellent.

@Cat

merci pour ton intervention, parce que ça fait du bien de se sentir compris absolument. Parce que oui, tu as raison, dans un sens, il n'y a pas à chercher bien loin. Tout est là devant nous. Je n'ai rien inventé, en somme. Donc, comment cela serait-il de la fiction ?

@ Corbi

Un grand merci pour ton passage et pour ton commentaire très complet. Je pense que tu as tout cerné, même si sur ce fil tu mets en doute certaines de mes assertions. Comme par exemple que l'humain n'a pas « fondamentalement » changé. De mon point de vue, la technologie ne nous change pas intrinsèquement, elle exacerbe seulement nos comportements. Bien avant les armes sophistiquées, on exterminait. Moins à la fois, peut-être…

Tu parles aussi de l'entreprise qu'évoque Ludi dans son commentaire. Je parle du travail : Anna travaille, fait un geste répétitif, inintéressant, ce qui permet de subvenir aux besoins basiques des individus...et d'entretenir le Grand sur un grand pied. La réflexion ici est de savoir ce que nous payons par notre travail. Je ne me pose en rien en contestataire, mais je pense qu'il est peut-être intéressant quelquefois de s'arrêter sur certaines idées et de se demander...pourquoi ?
Et quand Anna monte en grade, non seulement elle fait le même travail, mais en plus on lui demande de le comptabiliser. Cela ne change en rien sa production utile, si tant est qu'elle soit nécessaire, mais rajoute simplement du travail au travail.

Je comprends tout à fait que mon point de vue soit critiquable, utopiste ou tout ce qu'on veut. Ce sont néanmoins de réflexions importantes, je pense ; je ne suis pas sûre qu'elles aient à aboutir, ici ou ailleurs, à quelque chose de tangible. Il me semble simplement que se poser la question de temps à autre peut, oui, dans une certaine mesure, modifier certaines décisions de choix de vie.

Il me semble aussi important d'ajouter que chacun le voit à son niveau, nous avons chacun un degré d'acceptation différent ; il n'est pas important d'être « plus » ou « moins » quelque chose, mais il est important que nous connaissions les raisons de nos choix.

@Vendularge

Merci de ton commentaire. Je pense que l'évocation des jeux vidéos est intéressante. Pourquoi cherchons-nous un monde artificiel ? Le nôtre n'est-il pas déjà suffisamment complexe ? Ton passage me fait plaisir.

Merci à tous,

hersen.

Contribution du : 03/05/2017 20:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un seul monde, remerciements.
Visiteur 
J'ai cité un ouvrage de Frédéric Lordon : et tu écris :"nous avons chacun un degré d'acceptation différent " du coup je me demande si tu as lu le livre car un passage très intéressant (enfin un de ceux que j'ai vraiment compris) de ce livre, traite justement de ce degré d’acceptation, il montre que dans l’entreprise moderne et souvent assez structurée le degré d'acceptation demandé est de plus en plus important, et que ce vecteur (direction) de la volonté de l’entreprise est donc plus ou moins opposée à celle propre de l'employé.
Ce pourquoi en effet certains se plient aux règles et règlements sans effort alors que pour d'autres c'est impossible, avec tout les degrés entre ces extrêmes.

Pour la technique, je ne crois pas que la différence soit seulement quantitative mais aussi qualitative, mais je vois de quoi tu parles et je te rejoins aussi car je pense que quelque chose dans l'homme est inaltérable, même si la technique (en fait l'ensemble des techniques) érode ce noyau, le change en profondeur, mais quelque chose résiste...oui, heureusement.

Contribution du : 03/05/2017 21:20
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un seul monde, remerciements.
Maître Onirien
Inscrit:
03/05/2015 18:24
De Algarve
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Primé concours
Comité Editorial
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 25165
Hors Ligne
@ corbi,

Non, je n'ai pas lu ce livre, mais je l'ai noté !

En fait, je me sers d'autres sources, souvent, qui font parties de la vie réelle et j'en tire mes questions.

De ce point de vue, le personnage dAnna dans l'histoire est très représentatif, mais tu l'avais souligné dans ton commentaire.

Oui, Corbi, quelque chose résiste...mais quelque chose que je ne veux pas classifier, quelque chose que je ne veux pas compter... chacun gère ce qu'il peut du monde.

hersen

Contribution du : 03/05/2017 21:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 »





Oniris Copyright © 2007-2020