Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Sentimental/Romanesque
nanardbe : Un petit crime sans conséquence
 Publié le 01/04/07  -  8 commentaires  -  2540 caractères  -  95 lectures    Autres textes du même auteur

Une petite histoire composé sur le tas... J'espère qu'elle vous plaira.


Un petit crime sans conséquence


Il n'en pouvait plus, cette souffrance chaque fois qu'il la voyait, son regard semblant lui demander "pitié", ses hurlements toutes les nuits, sans compter que sa raison et son moral étaient au plus bas à lui aussi.


Il se trouvait au bas de la porte de sa maison, la clé de la serrure en main, hésitant, tremblant à l'idée de la revoir, encore plus malade que ce matin. La personne qui la soigne lui avait dit "elle n'en a plus pour longtemps"... Voici 5 mois déjà. Toujours la clé, des sueurs froides.


La peur !


Il repense à tous ces moments de bonheur passés avec elle, 15 ans de joies ininterrompues, des balades dans le pré, des journées à la mer ou à la montagne… Il prit une grande respiration, « cette fois je rentre et j’en termine ».


La porte, pas de bruit… Le hall, mais qu’il est long ce hall ! Il passe par la cuisine prendre un verre d’eau, toujours ces sueurs froides… De la chambre, il perçoit un bruit, elle est là ! Couchée, en attendant sa fin proche.


« Il le faut, pour moi, pour elle, il le faut ! »


Il but son verre d’un coup, encore un… Un nœud dans l’estomac, il prit la seringue de produit létal, direction la chambre. Le silence. Il doute, fait demi-tour, se dirige vers l’armoire à alcool, il lui faut quelque chose de plus fort. Une vodka, une deuxième. En finir vite, elle ne souffrira plus !


Mais il l’aime tellement, un amour infini ! Mon Dieu qu’il l’aime. Il reprend la seringue, se dirige vers la chambre, la porte est ouverte, il entre ! L’amour ! Elle est là, couchée, elle le regarde, elle comprend. Il doute ! Et puis il y a les conséquences. Les voisins, que répondre aux questions « comment elle va ? » Elle est mourante, mais a-t-on le droit de la tuer ? L’amour ! Un regard, elle l’implore. Il faut en finir, pour elle !


Il s’approche d’elle, une caresse, un regard, il la pique. Merci, ces petits yeux humides lui sont reconnaissants. Le silence. Il repense au moment où ils se sont rencontrés voici 15 ans, dans un chenil de la région, elle tétait sa mère, un magnifique labrador, un regard, un coup de foudre. Un regard, un adieu. Elle ne sera pas incinérée, elle aura une belle tombe au fond du jardin. Un dernier regard, c’est fini. Pas de larme, il le fallait. Une pelle, un jardin, une tombe. Un hommage !


Il sort, prend la direction du sud, quitte la ville, direction le chenil. Là, un petit chiot. Un regard, un coup de foudre, une histoire se termine, une autre commence…


Un geste d’amour, un meurtre, une vie, une mort… Un petit crime sans conséquence.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette nouvelle sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Iris   
1/4/2007
J'adore ! La chute est originale, bien trouvée. Mais je toruve juste qu'elle est (pour y mettre un petit bémol) trop "embrouillée". Je m'explique : il y a peut-être trop de phrases courtes dans les trois dernier paragraphes. L'autre bémol vient du fait de la rencontre : l'homme (si c'est un homme) et le chien se sont rencontrés il y a quinzes ans. Pas besoins de le répéter 3 fois !
Sinon très bon texte, continu !

   Jeff   
6/4/2007
 a aimé ce texte 
Bien
Grave est escellement bien traité. D'une grande humanité. A tous ceux qui peuvent vivre d'identiques situations, ils apprécieront, les autres devront respecter le silence et le poids des mots. Une belle âme a écrit ces mots. Merci.

   Maëlle   
11/4/2007
J'aime bien, mais j'ai quand même l'impression que c'est écrit trés vite. La ponctuation donne un rythme un peu haletant qui ne convient pas trés bien à la gravité de l'instant.

   Werther   
17/11/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Beau travail, belle chute...je ne m'y attendais pas du tout!
Le fait d'écrire ce texte vite met en avant le stress et la délicate situation du pauvre personnage principal, c'est très bien!

   Anonyme   
22/12/2009
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Bon, ben encore une histoire de chien, décidément !
Mais là, franchement, je dis non ! c'est mal écrit ("il se trouvait au bas de la porte de sa maison" hum hum), de gros problèmes de concordance des temps, on sait dès le début où on va. Non vraiment, le passé est parfois recouvert d'un voile nostalgique qu'il vaudrait mieux ne pas soulever...

   jaimme   
22/12/2009
 a aimé ce texte 
Pas ↓
Trop fort ce Jphil: un auteur disparu (ou du moins que je n'ai jamais vu encore sur le site) et quelques centaines de signes seulement... Bon, je profite de la brèche ouverte par mon prédécesseur et je confirme: cette nouvelle n'a vraiment de très peu d'intérêt. L'histoire est évidente, il n'y a très peu de recherche de style. Où se procure-t-on des seringues de "produit létal"? Car justement je connaîs... Non, je n'ai rien dit.
Merci Jphil!

   monlokiana   
29/7/2011
 a aimé ce texte 
Vraiment pas ↓
Ah là, je vais être sincère. Je n’ai pas aimé du tout et je ne sais par où commencer :
Peut-être commencerais-je d’abord sur la concordance des temps : imparfait de l’indicatif pas là, présent de l’indicatif par ici, passé simple par là bas…
Ensuite, l’écriture est simple, ca se lit facilement. Mais dans ce texte, ma réflexion s’oriente sur l’intérêt du texte et ou sur la facilité affligeante des tournures.
« Il but son verre d’un coup » un verre vient apparaître mystérieusement dans la tournure.
Le mot « amour » (je l’adore, c’est un de mes mots préférés) mais ici, il est utilité de façons exagérés et ennuyantes :
« Il rentre ! L’amour ! » Moi j’aurais préféré des points de suspension pour marquer un peu d’intensité ou d’émotions.
« Un hommage ! » pareil pour ici.
Ce texte est un gaspillage interminable de points de suspension.
« était plus bas A LUI AUSSI » alourdit la phrase et est inutile…
Bref, ce qui ne m’a pas plu dans cette nouvelle, c’est la facilité de l’histoire, les émotions mal décrites, l’énorme manque d’intérêt du texte et pour finir, la chute d’une banalité écœurante. Et j’allais oublier, un petit crime sans conséquences et un récit sans prise de risques. Et pourquoi même un « petit » crime ? Tuer la personne qu’on aime depuis 15ans et on dit un « petit » crime ? Je me perds…
Mes sincères excuses à l’auteur

   carbona   
3/9/2015
 a aimé ce texte 
Un peu
Vraiment pas emballée par l'intrigue, on comprend tout de suite qu'il s'agit d'un animal avec les balades dans le pré... donc difficile de garder de l'intérêt pour lire la suite mais comme il est très court, ce n'est pas très gênant.

J'ai néanmoins trouvé l'écriture agréable, très fluide.

Et j'ai aimé cette dernière phrase que je trouve belle et qui reprend le titre :

"Un geste d’amour, un meurtre, une vie, une mort… Un petit crime sans conséquence."


Oniris Copyright © 2007-2020