Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Horreur/Épouvante
vince140 : Tic tac tic... tac
 Publié le 21/07/08  -  14 commentaires  -  5208 caractères  -  135 lectures    Autres textes du même auteur

Que se passe-t-il ? Où suis-je ?


Tic tac tic... tac


Tic. Tac. Tic. Tac.


Je me lève péniblement. Mes jambes me font atrocement mal, mais ce n'est rien comparé à mon mal de tête. Je fais quelques pas hésitants, puis j'avance. C'est le soir, et je suis en plein cœur de la ville. Les passants me dévisagent étrangement, et lorsque je m'approche, ils accélèrent le pas. Que se passe-t-il ? Je traverse bêtement la rue, oubliant momentanément les automobiles. Étrangement, personne ne klaxonne, personne ne se plaint. Il y a même quelqu'un qui débarque de son véhicule et s'enfuit à toutes jambes. J'atteins rapidement le trottoir, et je reprends ma progression. Mais où vais-je au juste ? Et où suis-je ? Les questions se bousculent dans ma tête déjà bien confuse. Je m'assois sur le sol, et reprends mon souffle, étonnamment épuisé. C'est là que j'aperçois la police. Au moins quatre véhicules de polices arrivent brusquement et s'arrêtent devant moi. Le bruit perçant et désagréable de leur sirène résonne dans ma tête. Deux policiers sortent, fusil au poing. Puis, plus rien. Néant total.


Tic. Tac. Tic. Tac.


Mes yeux s'entrouvrent lentement, craignant une éventuelle lumière aveuglante. En fait, le seul éclairage provient d'une petite ampoule de néon. Je tente de me redresser, mais à mon grand désarroi, une série de cordes m'en empêche. Suis-je ligoté ? Question idiote. Seconde tentative. Malheureusement pour moi, les cordes tiennent bien en place. Je me calme, puis décide d'observer autour de moi. Plafond gris en mauvais état. Murs gris encore plus sales. Rien de bien intéressant. Sur quoi suis-je couché ? Certainement pas le sol, puisque je n'arrive pas à l'apercevoir en tournant la tête.


Tic. Tac. Tic. Tac.


Et d'où provient ce bruit énervant ? Là aucune réponse ne vient. Je commence à me souvenir lentement des évènements précédents. Les passants, la rue, la police... Serais-je dans une salle d'interrogatoire ? Pourquoi y serais-je ?


Tic. Tac. Tic...


Une porte, hors de portée de ma vue, s'ouvre brusquement.


... Tac.


La porte se situant derrière moi, je ne vois pas le nouveau venu. Sa respiration rauque vient perturber le profond silence qui régnait dans la pièce. Sur le mur devant moi, j'aperçois l'ombre d'un homme. Il est là, au seuil de la porte, ne bougeant pas. Outre sa position verticale, seul le bruit étrange de sa respiration indique qu'il est vivant. J'attends nerveusement, tentant de contenir toute ma peur. Pourtant il reste là, comme s'il attendait quelque chose. L'image de la pièce s'embrouille devant moi. Mes sens me quittent lentement, ne laissant plus qu'une image noire. Encore une fois, que se passe-t-il ? Une puissante main me soulève du sol. Je tente de réagir, mais mes muscles ne répondent plus. On m'a drogué...


Tic... Tac...


Je crois qu'on m'emmène hors de la pièce, mais rien n'est moins sûr.


Tiiicc…


Où vais-je… Je tente de poser la question, mais je ne parviens qu’à pousser ce qui s’apparente à un grognement…


Taacc…


Perte de conscience.



* * *



Lentement, je me réveille. J’entrouvre les yeux et aperçois des murs gris éclairés d’une lumière de néon… je suis au même endroit, je n’ai pas bougé. Je reconnais la pièce. Pourtant, quelque chose a changé, mais je ne saurais dire quoi. Toujours couché, toujours ligoté. Par contre, je n’ai plus mal ni aux jambes, ni à la tête. Mais pourquoi suis-je donc ici ?


Tic. Tac. Tic. Tac.


Je me rappelle de l’homme. Je me rappelle de la police, de la rue. Je me rappelle de la ville et des passants. Mais avant ? Je n’arrive pas à aller plus loin dans mes souvenirs, ce qui m’inquiète affreusement. Commençons par quelque chose de simple. Mon nom. Quel est mon nom ? Je ne m’en souviens pas. Quelle est la dernière chose que j’ai mangée ? Je ne m’en souviens pas.


Tic. Tac...


Justement, j’ai horriblement faim.


... Tic. Tac.


Ma faim me garde éveillé, guettant le moindre bruit. Le temps est horriblement long ici. Vais-je survivre ? Personne ne vient, rien ne se passe. Chaque minute se ressemble, excepté la croissance de ma faim. Je ne sais plus combien de jours je suis ici, j'ai complètement perdu la notion de temps. Mes seules préoccupations sont sortir et manger. Mais, ligoté comme je suis, rien de cela n'est possible. Voilà comme on sent lorsqu'on est prisonnier.


Tic. Tac. Tic. Tac.


Et d'où provient ce bruit ? Une horloge ? Et qu'est-ce qu'une horloge ferait ici ? Depuis le début de mon emprisonnement, je ne cesse de me poser des questions. Mais les réponses, elles, sont moins fréquentes.


Tic. Vais-je mourir ? Tac. Quel est mon nom ? Tic. J'ai faim ! Tac.



* * *



Article d’un journal


Le 11 décembre 2006, un jeune homme atteint de schizophrénie s’est enfui de sa résidence après s’être mutilé au visage. Plusieurs passants horrifiés, ne sachant pas ce qui se passait, ont appelé la police. Quelques minutes plus tard, trois voitures de police sont venues maîtriser le jeune homme. Après son arrestation, il a subi une série d’hallucinations, à cause d’un mélange de drogues.
Après une forte agitation, l’homme s’est écroulé, mort.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette nouvelle sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
21/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
L'histoire sans la précision à la fin, se tient. Et la lecture en est plaisante..
Mais patatra.. Tout s'écroule par cette justification.
Apparaît alors l' invraisemblance, dommage

schizophrénie ?
Ah non ! Pas tout à fait ça !

Un bien quand même car c'est là une belle écriture

   Anonyme   
21/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
J'allais posé exactement le même commentaire qu'Emerys. Cette précision finale ramène l'histoire bien servie par une écriture précise au fait divers. Comme c'est dommage. L'histoire se passe de cet ajout, je vous assure. Mon impression toutefois reste très positive.

   widjet   
23/7/2008
 a aimé ce texte 
Pas
Bah désolé mais j'ai pas aimé. Contrairement aux avis ci dessus, je trouve l'écriture tout ce qu'il y a de plus anodine, fade (avec des répétitions), rien qui accroche vraiment. L'abondance de question finit par lasser (j'ai moi même pêché dans ce domaine sur un de mes textes)...L'histoire ? La montagne qui accouche d'une souris. Distiller du mystère pourquoi pas mais autant le faire de façon efficace, travailler l'ambiance (ici très plate, très en surface...) et apporter au moins quelques éléments qui pousseraient à la réflexion....Ici, rien à se mettre sous la dent....Enfin, le dénouement est sans intêret et ne tient pas la route une seconde (schizophrénie ????).

Que fait l'horloge dans l'histoire ? Quelle est sa valeur ajoutée ? Je n'ai pas compris. Enfin le titre, pourrait être meilleur....

Désolé Vince. Une prochaine fois sans doute....

Widjet

   Anonyme   
24/7/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
On croit se douter de la fin mais il n'en est rien. L'évocation du tic tac aide à la rythmicité du texte mais elle tient jusqu'au bout. On reste dans l'attente d'une action.
Et c'est juste ce que je regrette un peu. La seule action véritable est différée puisque résumé par un article de presse. C'est un choix.

   Anonyme   
25/7/2008
 a aimé ce texte 
Un peu
Bien bien bien...
Et bien, je vais juste te dire que j'ai aimé la proposition de style... je m'attendais à quelque paranoïa ou encore à un terroriste dont le tic tac finirait par exploser...
Du coup, et comme Widjet, je me suis vue décue par les répétitions, par la recherche insuffisante de façons de décrire la confusion...
Et comme les autres (Emirys et Strega pour ne citer qu'eux), je trouve que le texte perd de sa puissance avec le commentaire de fin... une fin ouverte eut été plus puissante...
Et pour finir, je ne crois pas non plus à la schyso... désolée...

Mais j'aime l'idée porteuse, et je relirais un autre texte avec plaisir!

   Azurelle   
7/8/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ton histoire est captivante parce que comme tu as écris on sent un trouble, celui d'un personnage qui se cherche. Ton personnage se raccroche à la fin à cette horloge qui a rythmé les derniers instants de sa vie, qui l'a accompagné. Il se sent seul devant tout ce monde qui se dresse contre lui... il ne comprend rien. J'avoue que j'ai plus de mal à digérer la fin mais c'était sympathique à lire. Judicieux les tic tac ;)

   Jedediah   
14/9/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
J'ai accroché dès les premières lignes du texte, captivantes, mais hélas au fil de ma lecture le suspense s'est étiolé...
Le style est bien là, parfois un peu maladroit :

"Chaque minute se ressemble, excepté la croissance de ma faim."
Je comprends bien ce que tu veux dire, mais en français correct cela n'a aucune signification.

"Je ne sais plus combien de jours je suis ici, j'ai complètement perdu la notion de temps."
Il aurait fallu écrire : "Je ne sais plus depuis combien de jours je suis ici, j'ai complètement perdu la notion du temps."

Finalement, une idée qui se révèle assez fade, mais desservie par une écriture assez agréable, quoique améliorable.

   leon   
15/9/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un seul bémol : pas besoin de faire mourir l'homme, la fin aurait besoin d'être un peu revue.

Sinon bravo ! j'ai adoré l'écriture.

   Anonyme   
6/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
L'histoire pourrait se pousser un peu plus loin. Le style d'écriture et la longueur du texte sont bien. Le texte du journal gâche tout... Dommage !

   Pistodrake   
19/1/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
J'ai bien aimé le style, la détresse de cet homme dont on ne peut deviner la raison, le rythme des phrases est bien pensé le tic tac aidant, mais a part ça je n'ai moi non plus pas trop compris l'intérêt du tic tac, a part celui de nous mettre sur une fausse piste, mais sa présence m'a plu.
La fin ne m'a pas déplu a cause de l'explication finale même si une fin ouverte aurait probablement été mieux et donnerait plus de puissance au fameux tic tac, moi en tout cas c'est plus le mélange de drogues auquel j'ai du mal a adhérer plus que la schizophrénie.
Comme dit Stephen King (je crois) parfois ce qui fait peur ou surprend c'est de ne pas savoir ce qui est derrière la porte, l'imagination sait souvent mieux surenchérir sur la réalité.

Moi aussi attend d'autres histoires avec impatience néanmoins ^^.

   Milwokee   
22/12/2009
 a aimé ce texte 
Pas
Eh bien, j'ai trouvé l'histoire bien écrite, intéressante avec ce personnage mystérieux et paumé, mais la fin est vraiment mauvaise. Un suspense de qualité, le rythme entêtant de ce tic-tac, et au final une chute qui n'en est pas une, donnant l'impression que tu ne trouvais pas comment résoudre cette belle énigme alors tu l'as abandonné en cours de route. Et puis je ne vois pas le lien entre l'amnésie du personnage et la schizophrénie, je ne comprend pas non plus ce qu'il fait dans cet endroit sordide plutôt qu'à l'hôpital où la police aurait dû l'envoyer, ni pourquoi on le laisse mourir ainsi. Pas d'explication à ce tic-tac ni à l'homme qui vient tranquillement faire un tour dans cette pièce. Je rappelle au passage qu'un drogué privé de sa came le sent passer, il ne se contente pas d'avoir trèèèèès faim, et par ailleurs on peut survivre des semaines entières sans manger.

   Anonyme   
27/5/2010
 a aimé ce texte 
Un peu
J'ai trouvé cette nouvelle pas mal du tout, mais ce tic tac dont on ignore l'origine me gêne. On dirait un tic (lol) purement cinématographique, on l'imagine mieux réalisé qu'écrit. Et la fin me surprend... par son non-sens (schizophrénie? où il est dit qu'il a mal au visage??)
Bonne ambiance néanmoins.

   Pascal31   
24/3/2011
 a aimé ce texte 
Pas
Peu convaincu par cette nouvelle : je m'attendais à une chute plus surprenante, là elle est simplement invraisemblable !
Quel est l'explication du "tic tac" égrené tout au long du récit ?
Pourquoi cet homme meurt drogué ?
Autant d'interrogations qui restent sans réponse...
Quant à l'écriture, j'ai relevé plusieurs répétitions qui entachent la lecture... Bref, une histoire classée en "épouvante" mais qui ne m'a fait ni chaud, ni froid !

   socque   
24/3/2011
 a aimé ce texte 
Pas ↑
L'épilogue explicatif est presque de trop, d'autant qu'il n'explique pas grand-chose. Le type était fou, voilà tout. On ne voit pas pourquoi cette obsession du "tic tac", par exemple. La conclusion n'apporte rien de plus que si le personnage s'était réveillé et "oh ! c'était un rêve."
Au total, cependant, la sensation d'horreur n'est pas trop mal amenée selon moi.

Le style est à mon sens beaucoup trop chargé en adverbes en "ment", et des gros ; l'exemple le plus frappant est celui-ci :
"Les passants me dévisagent étrangement, et lorsque je m'approche, ils accélèrent le pas. Que se passe-t-il ? Je traverse bêtement la rue, oubliant momentanément les automobiles. Étrangement"

"Je me rappelle de l’homme. Je me rappelle de la police, de la rue. Je me rappelle de la ville et des passants" : on se rappelle quelque chose, on se souvient de quelque chose.


Oniris Copyright © 2007-2019