Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Absolue : Grain de folie
 Publié le 25/10/19  -  8 commentaires  -  969 caractères  -  172 lectures    Autres textes du même auteur

L'histoire courte d'une métamorphose dans un champ.


Grain de folie



Un grain de café vert,
Emporté par le vent,
Au début de l'hiver,
Atterrit dans un champ.

Plus une herbe ne pousse.
La récolte lointaine
Donne des airs de brousse
Aux terres sans bedaine.

Et pourtant le soleil,
Débordant du vallon,
Du bout de son orteil,
Dévoile un grain tout blond.

Il est vraiment croquant,
Enrobé de lumière,
Et dans le froid piquant,
Il présente sa chair.

C’est un grain de folie
Qui souffle sur la plaine,
Le café, ébloui,
Par cet aborigène.

De vert, le voilà brun !
Au contact du maïs.
Brûlé grain contre grain,
Son odeur, un délice...

Le grain blond, lui, sursaute.
C’est son corps qui explose.
Calciné par son hôte,
C’est la métamorphose.

Demain, l’enfant viendra,
Debout sur sa licorne,
Et alors il verra
Le café, le pop-corn.
Et voilà.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   cherbiacuespe   
6/10/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je commencerais par la fin : "et voilà". Superbe, magique/magistral. Voilà ce que j'appelle une conclusion irréfutable.

Ensuite, le style de ce poème, néo classique, m'a l'air en tout point sans reproche notoire.

J'aime bien l'idée de l'orteil solaire qui dévoile une graine. Alors, quel pied immense! Un poème construit grâce à de biens astucieuses images, au thème original (ma vie de graine en quelque sorte), court et bien écrit, qui glisse parfaitement à l'ouïe, sans autre prétention que de donner un agréable moment de lecture. Méritoires efforts qui touchent parfaitement la cible visée.

   Corto   
12/10/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Belle plongée dans une nature savoureuse. On suit avec plaisir l'aventure de ce grain.

On le voit dans son périple et l'auteur lance ses expressions pleines de goût: "La récolte lointaine,
Donne des airs de brousse
Aux terres sans bedaine."

Puis "Il est vraiment croquant,
Enrobé de lumière,".

Ce poème très visuel accroche bien le lecteur.
"Et voilà." signifie le final.

Un beau style virevoltant, presque sautillant.

Merci à l'auteur.

   papipoete   
25/10/2019
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour Absolue
un grain de café vert a pris la clé des champs, et fait la nique à son lointain cousin maïs, qu'une glaneuse oublia de ramasser... Bientôt, le miracle de la transformation, par l'entremise d'un " orteil " du soleil, éclatera blond, éclatera brun...
NB voici narrée une évasion qui ne fera aucun mal à Dame Nature, mais fera germer dans la tête de l'auteure, une scène à raconter à l'enfant qui attend dans son lit, une histoire pour s'endormir tranquillement...
De jolis jeux de mots, tel " un grain de folie qui souffle sur la plaine " après que le soleil l'aie " poussé du bout de son orteil "
je ne vois que le dernier vers " et voilà ", de 3 pieds, qui empêche le " néo-classique "

   Lebarde   
25/10/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Absolue
Comme une comptine à chanter ou réciter aux enfants pour les endormir. Ils fredonnent et ils rêvent à ce « grain de folie«.
C’est beau, c’est frais, c’est délicat, c’est bien écrit: c’est plaisant à lire et relire et même à apprendre par cœur.
Bravo, j’au bien aimé.

Lebarde

   Anonyme   
25/10/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Il manquerait juste une petite mélodie pour transformer cette poésie en une adorable comptine.
L'idée est originale, l'écriture sobre et limpide.

'' Aux terres sans bedaine " l'image est amusante et bien trouvée.

" voilà " une lecture agréable.

   fried   
26/10/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
C'est le genre de grain de folie que j'aime beaucoup en poésie. J'apprécie chez l'auteure l'adulte qui a su garder un peu de fantaisie enfantine.
Après l'apparition du mot bedaine j'aurais bien mis bedon à la place de "tout blond".
Dans la suite logique de ce grain de folie j'ai aimé la belle image de l'enfant debout sur la licorne et le mot de la fin.
Bravo

   Pouet   
27/10/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bjr,

j'ai bien aimé ce petit poème assez espiègle et sautillant, plus profond qu'on pourrait le croire au premier abord.

Quand l'onirisme rencontre le sociétal, enfin ce que j'y vois...

   Francois   
29/10/2019
C'est un texte fort plaisant, sautillant, (faussement) naïf,avec de jolies formules :
"du bout de son orteil"
"calciné par son hôte
c'est la métamorphose"

La dernière strophe me laisse un peu sur ma faim.
Le "et voilà" final est peut-être un peu facile.


Oniris Copyright © 2007-2020