Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie en prose
Absolue : Mon chou
 Publié le 08/08/07  -  4 commentaires  -  1707 caractères  -  166 lectures    Autres textes du même auteur

Lettre d'humour n°3.


Mon chou



Cela fait des mois que nous n'avons plus un radis et je commence à en avoir plein la poire. Tu me dis sans cesse que cela va s'arranger mais j'en ai assez de tes salades ! L'ambiance à la maison est toujours mi-figue mi-raisin depuis que j'ai vendu ton chapeau melon et la robe à pois que tu m'avais offerte. Nous ne cessons de nous disputer pour des queues de cerise et j'ai l'impression que je compte pour des prunes.

Lorsque tu liras cette lettre, je serai à Grenade avec mon avocat. Lui, au moins, n'est pas un homme à nanas et ne m'emmène pas dans ces bêtes raves (une salle... 6 filles!) ! Il a la délicatesse de ne pas critiquer ma peau d'orange et d'éviter les réflexions désagréables sur mes champignons ou mes cheveux carotte !
De plus, il ne me surnomme pas "grande asperge". Il a toujours la pêche et son regard noisette me fait rougir comme une tomate. Lui, il n'oublie pas la date de mon anniversaire !

Entre nous, c'est vraiment la fin des haricots et nous pédalons dans la choucroute depuis trop longtemps. Grâce à cet homme, je ne devrai plus sans cesse mettre du beurre dans les épinards. C'est une grosse légume qui en a dans le citron et je sais qu'il pourra nous éviter bien des pépins. Tu m'en as fait voir des vertes et des pas mûres mais maintenant tout est bien fini ; je quitte ce quartier à la noix.

Sache que ce n'est pas la peine de faire le poireau, je ne reviendrai pas. À présent, chacun se mêle de ses oignons.

Bon, je vais te laisser car je commence à avoir les doigts en compote.
J'espère que tu n'es pas tombé dans les pommes ?

Clémentine

PS: Le coiffeur t'a vraiment fait une banane ridicule !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Ama   
10/8/2007
C'est pas mal, je trouve ca marrant. Le reproche que j'y ferai cependant est qu'on sent trop la recherche des expressions. On peut transformer ce reproche en conseil : maintenant que tu as trouvé toutes ces expressions, tu pourrais essayer de faire en sorte qu'elles passent plus naturellement. Les insérer de facon plus subtile dans un petit récit.

   Bidis   
31/8/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai bien souri et bien ri, surtout avec 1 salle 6 filles.
Les champignons me semblent assez peu poétiques dans l'association d'idées que ce texte suggère.
Et je me permettrais de préférer "des dattes pour nos aniversaires" que la date qui porte à faux dans un texte parfait.
C'est un très sympathique et très joli divertissement.

   aldenor   
2/11/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je tombe par hasard sur ce poème. L’idée est amusante, ingénieuse. Pas spécialement poétique cependant. A ranger plutôt avec les nouvelles humoristiques. Et à peaufiner un petit peu plus ; l’idée le mérite. D’accord donc avec Ama, sur une note quand même plus enthousiaste, et d’accord avec les « dattes » de Bidis.
A ranger avec les trésors cachés d’Oniris…

   Anonyme   
5/4/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Le plaisir que j'ai a trainer dans les couloirs d'Oniris, se trouve récompensé en dénichant ses trésors enfouis.

J'ai adoré, très chouette très sympathique, car vous vous en sortez très bien et j'ai passé un très bon moment, à lire et relire votre écrit. Jusqu'au PS qui ne manque pas de cet humour décalé, je me suis laissée embarquer, vous ne manquez pas d'imagination.

Cela fait du bien de se laisser aller, dans des textes sans prise de tête. Cela détend, en ce moment c'est bien venu.


Oniris Copyright © 2007-2020