Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Aileen : Ô douce passion !
 Publié le 20/10/16  -  10 commentaires  -  1060 caractères  -  231 lectures    Autres textes du même auteur

Poésie d'amour.


Ô douce passion !



Ce jour est brodé d'or, je renais à la joie…
Combien tu m'éblouis de tes si tendres mots,
Ardents et sensuels sont les émois par flots…
À ton charme succombe en des vagues de soie !

se tisse le nous au doux chant musical !
Voluptueuse essence, une ivresse grisante,
Au nimbe féerique, euphorie exaltante
Qui enrobe nos cœurs d'un rayon vespéral !

S'assouvit le désir en des sons cristallins,
Ignés qui m'embrasent, posés sur les vélins,
Ouatés de lumière et d'une ombre chinoise…

Le soleil de nos vers rime en souffle torride…
Ô douce passion au doux accord turquoise !
Une saison se clame en notre éphéméride.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Proseuse   
29/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien
L' amour peut être doux, la passion rarement , il me semble ?
ou alors, il faudrait que je recommence tout de ma vie amoureuse !! :-)
Pour la forme, je ne suis pas experte loin de là en poésie classique j' aime bien le vers
" ouatés de lumière et d' une ombre chinoise" l' image est très belle
en revanche , ( pour moi!) les contraintes des alexandrins peuvent amener les poètes a estropier des vers et ce pour le respect du comptage des pieds, mais au détriment parfois, du sens ! c' est une réflexion que souvent je me fais ( et pas uniquement dans votre texte) et qui gâte un peu mon plaisir de lecteur ! je m' explique, par exemple dans ce texte , le quatrième vers du premier quatrain
- A ton charme succombe en des vagues de soie-
le "Je" ( sujet) me manque, à ne pas le mettre l' alexandrin est juste, je crois ( 6/6 ) .. mais, ce "je" me manque !! d' autre part dans le deuxième hémistiche de cet alexandrin, le "en des" ( un peu lourd) retire sa fluidité à la lecture .
Sans être dans les règles de l' art mais juste pour la sonorité et la compréhension j' aurais préféré
- A ton charme je succombe en vagues de soie -
( c' est bien sûr, cela qu' il faut comprendre, mais ce n' est pas cela que j' entends quand je vous lis et cela me dérange un peu !)
je sais avec ma suggestion, ce n' est plus un alexandrin ! ..et c' est bien là qu' est le problème ( le mien, sans doute qui ne suis pas fan de la poésie classique!) ceci dit, j' en reconnais le travail !!
Surtout, ne prenez pas pour vous personnellement tout ce que viens de développer, vôtre texte me donne l' occasion d ' expliquer une de mes difficultés de lecteur a me sentir bien, ( en général) avec la poésie classique !
Merci de ce partage

   papipoete   
20/10/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour Aileen,
Bienvenue dans les colonnes oniriennes !
Ce jour brodé d'or marque une saison de passion, au sablier du temps qui marque le début de notre amour . Tu sais toujours trouver les mots qui, tel un bouquet de roses me charme, m'éblouit . Je renais à la joie ...
Comme vous l'aimez !
NB au 2e vers, j'aurais mis " ; " à la fin plutôt que " , "
au 4e vers, le " je " succombe manque cruellement
au 8e vers, le hiatus " qui/en " put s'éviter
Mais le résultat est encourageant !

   PIZZICATO   
20/10/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Un langage un peu ' Grand Siècle ' pour glorifier cette passion, mais c'est bien écrit.
Ma préférence va à ce tercet :
"S'assouvit le désir en des sons cristallins,
Ignés qui m'embrasent, posés sur les vélins,
Ouatés de lumière et d'une ombre chinoise… "

   Arielle   
20/10/2016
En poésie comme ailleurs le mieux est souvent l'ennemi du bien et si quelques adjectifs sont utiles pour préciser la pensée de l'auteur, ils alourdissent souvent inutilement son propos.
Un chant peut-il être autrement que musical ? une ivresse n'est-elle pas obligatoirement grisante et une euphorie toujours exaltante ?
La" douce" passion, dans le dernier tercet, suivie immédiatement d'un" doux" accord insiste trop, à mon goût, sur la douceur qui en devient insipide alors qu'il s'agit d'une passion torride.
Ce 4eme vers dont le "je" est absent pourrait être facilement corrigé en "sous ton charme je tombe en des vagues de soie" ou quelque chose d'approchant ...
Ne prenez pas mal ces remarques que m'ont suggéré ma lecture, je ne vous les soumets que dans le but de vous aider.

   Vincendix   
20/10/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un sonnet d’assez bonne facture mais avec un vocabulaire qui me semble un peu rigide, alambiqué, ce texte manque de chaleur et ne correspondant pas vraiment au titre.

Nimbe, euphorie, vagues de soie, ombre chinoise, de la douceur oui mais pas de réelle passion à part ivresse grisante (pléonasme).
Vous avez, c’est certain de bonnes dispositions pour la poésie, reste pour ce sonnet , à y ajouter du liant.

   MissNeko   
20/10/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Voici un jolie sonnet bien écrit et à la prosodie agréable.
De beaux vers notamment dans la deuxième strophe.
Par contre il est dommage d avoir répété "doux" deux fois et d y ajouter "douce".
Merci pour le partage

   Pouet   
25/10/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bjr,

L'ensemble est certes assez joli et romantique mais je n'adhère guère à l'expression un brin forcée, grandiloquente à mon goût.

En outre je bute un peu sur les répétitions: "doux, douce, doux" sans compter le titre. Donc la douceur semble être le maître mot du poème mais cela semble contredit par des termes tels que "m'embrasent", "euphorie exaltante" ou 'torride". On retrouve donc l'ambivalence du titre, je le comprends.

Beaucoup d'adjectifs qualificatifs ai-je trouvé.

Un poème qui ne me parle pas vraiment, trop emphatique pour moi.

   Anonyme   
27/10/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
C'est vraiment ce que recherche en poésie, une fluidité qui fait danser le sens.
J'aime particulièrement le dernier vers.
A poursuivre dans la même voie.

   Anonyme   
2/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Cette poésie est empreinte d'une légèreté et d'une douceur qui suffit en elle-même à exprimer ce que les mots font également très justement. Un magnifique travail d'écriture bien que je trouve dommage l'utilisation de termes complexes qui demandent qu'on revienne sur le texte mais c'est simplement peut-être moi qui ai de grosses lacunes en vocabulaire. Au plaisir de te relire!

   Anonyme   
13/12/2017
 a aimé ce texte 
Un peu
Ce poème, certes à de l'allure, mais les mots font trop
"apprêtés", je n'ai pas ressenti l'élan amoureux, la fougue
de la passion.

La spontanéité semble faire défaut à cet écrit, les mots paraissent détachés de leur émotion.

Le sentiment évoqué est bien trop en retrait, c'est un bel écrit,
la poésie est bien présente, mais cela ne m'a procuré le
ressenti attendu.


Oniris Copyright © 2007-2020