Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Angele : Négation
 Publié le 09/04/08  -  20 commentaires  -  417 caractères  -  79 lectures    Autres textes du même auteur

Poète moi ? Jamais !


Négation



On est pas des poètes,
À la con !
Des trous du cul d’poètes,
Chieurs de mots,
Cracheurs de vers,
Geignards, pompeux,
Torturés, maladifs.

On est pas des poètes,
Fouilleurs de cœurs,
Croqueurs d’âmes,
Fouinards, verbeux,
Compliqués, emphatiques.

On est pas des poètes,
À la con !
Des trous du cul d'poètes.
On est pas des poètes !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   widjet   
9/4/2008
 a aimé ce texte 
Pas
"On n'est pas des poètes...."....

Au vu de ce premier texte, je ne peux qu'abonder dans ton sens......! :-)) (je taquine).

Plus sérieusement, ces quelques mots chargés d'un trop plein d'hystérie ne m'ont pas interpellés plus que ça....

A quand le prochain ?

Widjet

   Ariumette   
9/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu
Angele, quel doux pseudo pour tant de haine... Mon seul reproche ici: beaucoup trop court! Ce texte si court ressemble à une insulte, plus long il aurait été un cri puissant, une apostrophe brulante. La répétition des premiers vers aurait été plus interessante sur un texte plus long aussi. Je t'encourage à pousser plus loin cet écrit... Au plaisir...

   colette   
9/4/2008
Je perçoit une colère et je la trouve bien exprimée. En fin de lecture, j'ai envie de demander (de me demander) "mais qu'est-ce qu'on est alors?"

   David   
9/4/2008
On est pas des poètes à la qu'on est pas des poètes à la qu'on est pas des poètes...

mais encore

   Anonyme   
9/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Alors là !

ça ne manque pas d'air.
Quel culot !
Acier ? Ou fer blanc ..

Moi j'aime ça.
Après faut voir, si le fer résiste au feu
Une manière de ne pas se prendre au sérieux.
Un pavé dans la mare.
Moi je me marre

Note 15 ? De temps en temps je mets un note coup de coeur ou coup de trique

   bernalot   
10/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Entièrement d'accord avec Emrys.

   Anonyme   
11/4/2008
 a aimé ce texte 
Pas
Désolé angele, mais vraiment pas...

Vulgarité ne rime pas forcément avec puissance...

"Quel culot!" .... Sacré emrys, c'est pour écrire un commentaire
pareil qu'il en faut...

Ce poème qui se veut... Qui se veut quoi d'ailleurs? Dérangeant?
Engagé? Original?

N'est à mon sens que juste fort plat...

Edit : Juste pour le plaisir...

On est pas des lecteurs,
A la cons!
Des trous du cul d'lecteurs
Fans de scato,
Briseurs de vers,
Obtus ou creux
Du lourd admiratifs.

On est pas des lecteurs,
Chercheurs de beau,
D'anges, de violons,
Voleurs de mots
Tendres et magiques.

On est pas des lecteurs,
A la con!
Des trous du cul d'lecteurs
On est pas des lecteurs...

On mérite donc bien ça.

   ROXAN   
10/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Je trouve ça bon. Marrant. Une jolie gifle.
Le plus grand c'est d'imaginer la tronche de certains en lisant ça. ( je ne vise personne hein, j'imagine voila tout - j'anticipe sur une éventuelle crise de paranoïa )
Sûrement car je suis un sacré trou du cul.

   Couette   
10/4/2008
Tout comme Notrac , je regrette la vulgarité dans ce poème.. même si, hélas! ça devient à la mode!!

   clementine   
10/4/2008
Comme Couette et Notrac, je n'adhére pas à ce poème, je trouve que la grossièreté ne sert pas le propos.
Désolée, mais au plaisir de te lire sur un autre texte.

   patrice   
12/4/2008
tout est dans le titre

   titi1951   
12/4/2008
 a aimé ce texte 
Pas ↓
On n'est pas poetes, alors pourquoi ecrire ?
Excuse moi comme certains je n'aime pas la vulgarité gratuite
Essaye un autre, tu verras bien

   Pattie   
12/4/2008
J'aime bien. Je trouve que c'est bien décalé, qu'il y a du rythme, ça balance, j'aimerais l'entendre sur une musique un peu vive, amusante, pas rap du tout, juste légère. À lire avec un éclat de rire dans la voix, en se délectant des gros mots comme quand on était petits et qu'on avait pas le droit d'en dire.

   Anonyme   
12/4/2008
Oui bon, la vulgarité ... OK, OK ... mais on n'est pas des pucelles effarouchées non plus. La vraie vulgarité ne se reconnaît pas à quelques malheureux grots mots, mais à une forme de penser et d'agir. Ce n'est pas parce qu'un texte comporte quelques "con" et quelques "trous du cul" qu'il en devient vulgaire, mais bien parce que l'intention l'est à la base.

Perso je ne pense pas que ce vocabulaire soit "gratuit", et je pense qu'il fait partie du personnage et du regard que l'auteur a voulu mettre en scène. Et ce regard ne me semble pas vulgaire.

Bon ... je ne peux pas dire que j'aie été transportée non plus au premier abord, mais j'ai la sensation de comprendre l'intention, et je trouve que ça ne sonne pas si mal que ça au fond. En tout cas, ça m'a travaillée, puisque j'y suis revenue plusieurs fois, intriguée.

Je me demande si les réactions auraient été identiques s'il ne s'était pas agi d'un premier poème, mais du coup de gueule d'un vieux loup ?
Je me demande si déclamé par un Léo Ferré tout en sueur et en verve, ça n'aurait pas été salué autrement ?

   guanaco   
13/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bienvenue au Printemps des POUÊT !
Ça ne me dérange pas outre mesure mais j'avoue que j'aurais bien aimé quelque chose de plus consistant. Quitte à rentrer dans ce style, autant y aller carrément.

Chiche!

   Athanor   
13/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Perso, la chose que je regrette le plus, c'est le "n" qui manque et qui donnerait mieux écrit ainsi : "on n'est pas des poètes".
Mais ç'eût été encore mieux écrit ainsi : "nous ne sommes pas des poètes". Et alors toute la force du texte en aurait été changée et les insultes et gros mots auraient été pris à un degré bien plus relevé.
Par ailleurs, je trouve osée et culottée la démarche de l'auteur. Je subodore une certaine rancune, voire vengeance qui essaie d'évacuer une blessure... Je me trompe certainement.

J'aime bien le côté provocateur. La réflexion a certainement mené nombre d'entre nous à nous poser la question : sommes-nous des trous du cul ?

Les fouilleurs de coeurs et croqueurs d'âmes pèsent de tout leur poids et...

   Anonyme   
13/4/2008
Puis-je me permettre d'être très con et de chier un commentaire de merde...

Sortir un POUET du trou du cul...

   nico84   
13/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu
Oui, peut être un sens artistique derriére. J'admire la prise de risque et je regrette la longueur et le manque de dévellopement.

Dans le fond, je ne peux que refuser en bloc tes propos mais tout cela part de convitions personnelles et d'ailleurs qui a dit que c'était tes convitions ? Peut être est ce la vision de beaucoup de gens aujourd'hui sur les âmes poétiques tout simplement.

J'apprécie mais j'aurais voulu entrevoir davantage.

   Anonyme   
14/4/2008
Je n'aime pas du tout. Toute cette vulgarité... pas pour moi.

   Anonyme   
18/2/2016
 a aimé ce texte 
Vraiment pas ↑
Pour ma part, je ne crois que c'est la meilleure façon de se faire entendre, et d'être écouter, chercher à choquer, à provoquer, n'apporte rien de bien convaincant, toute l'attention se vocalise sur les termes voulus vulgaires, bien dommage que cette idée de "Négation" ne soit pas mieux exploitée.

Texte bien court, non approfondi, qui traîne une phrase leitmotiv, qui finit par tomber comme "un cheveu sur soupe" et qui tourne le texte en ridicule, en bouffonnerie.


Oniris Copyright © 2007-2020