Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
arigo : Ma brune
 Publié le 08/02/19  -  11 commentaires  -  722 caractères  -  159 lectures    Autres textes du même auteur

Ce petit texte a officialisé mon bonheur.


Ma brune



Au clair de la Lune, mon vieil ami Pierrot,
La blancheur de la nuit a éteint mon sommeil.
Au côté de ma brune, enamouré je veille
Comme toi autrefois, sur mon lit à barreaux.

Elle dort apaisée depuis longtemps déjà.
Dans le ciel j’aperçois tes milliers de chandelles,
Je ne sais toujours pas ce qui les rend si belles,
Mais je crois que ma joie sublime leurs éclats.

Au clair de la Lune, mon vieil ami Pierrot,
Je vais te raconter une histoire incroyable.
J’ignore les détails mais j'aime le héros.

Il était une fois un cœur tout étourdi,
Rempli soudain d’émoi, de vie et plein d’espoir
Depuis que ma brune dort le ventre arrondi.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anje   
8/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Contemporain.
Les vers 10 et 13 sont orphelins. L'association des sons a é dans a éteint, est un hiatus désagréable bien qu'autorisé. Pareillement pour toi au... du vers 4.
J'ai bien aimé le thème et souri au dernier vers qui m'a surpris agréablement.
Anje en EL

   papipoete   
25/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
contemporain
On m'appelle Pierrot et j'écris alors...
L'auteur se confie à son ami Pierrot, son papa, son grand frère ? qui s'en est allé là-haut ou sur les mers, et lui dit que le bonheur est maintenant sous son toit, depuis qu'une " brune, le ventre arrondi " y dort tranquille .
NB j'aime cette confession intime à un ami, où le héros ne peut plus garder cette envie de partager sa joie !
Un sonnet contemporain, tout en simplicité de vocabulaire, mais fort poétique !
J'aurais mis 3 points de suspension après le mot final ( arrondi )
papipoète

   domi   
8/2/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
On a l'impression d'entrer en douceur dans un silence profond, ouaté...
c'est très réussi, on parle à voix basse avec l'auteur à cet ami disparu mais si présent, un père peut-être..
jolies allusions à la chanson au clair de la lune, avec tout un mystère qui l'entoure, ça me laisse toute chose!
une chute émouvante et merveilleuse, c'est un très joli poème, sur la vie..
merci.

   senglar   
10/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour arigo,


Sonnet plaisant, sans complications, sans chichi. Il aurait sans doute été plus percutant si vous aviez adopté la forme classique :)

Pierrot, la lune, les chandelles sont habilement traités. J'aime beaucoup aussi ce "coeur tout étourdi".

Je sors apaisé de cette lecture.

Vaguement serein. Ô mon âme !

Alors qu'au titre j'attendais plutôt de l'incendiaire. Ben oui "Les brunes ne comptent pas pour des prunes" (lol).


Senglar

   PIZZICATO   
8/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un texte éclatant de bonheur que le dernier vers vient " officialiser ".

" Au côté de ma brune, enamouré je veille
Comme toi autrefois, sur mon lit à barreaux. "

L'essentiel est dit : un amour heurux.

Une poésie pleine de fraîcheur.

   Amandine-L   
8/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,
Dès les 1ers mots, l’ « ami Pierrot » nous renvoie au refrain familier, connu dès l’enfance. J’aime ce poème, cette histoire, telle qu’elle nous est annoncée, ouvre à bien des possibles. Le poème tient en haleine jusqu’à la fin, piquée de curiosité, je ne suis pas déçue par les derniers vers. Le début d’un conte où la fraîcheur et les émotions transparaissent. Une nuit blanche où tout est joie et bien-être, c’est assez rare et précieux.
Au plaisir de vous lire
Amandine-L

   Donaldo75   
9/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour arigo,

Voici un poème bien tourné et un thème bien détourné. Les images, les mots, tout concourt à rester dans la chanson initiale, rappelant au lecteur ce qu'il a appris par cœur durant son enfance. Du coup, le reste, et surtout le dernier tercet, passe comme une lettre à la poste, alors que ce n'est pas forcément passionnant. La chanson rend l'ensemble joli, parce qu'elle flatte nos papilles - je suis Français, alors je mets des vocables utilisés par les gourmets - mémorielles et nous repose dans le souvenir confortable de l'enfance.

Bravo !

Donaldo

   lucilius   
9/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Comme s'arrondit le croissant de lune, s'arrondit le ventre de ma brune. Déjà petit, cette forme lointaine m'émerveillait. Aujourd'hui, toute proche, elle sublime ma nuit.
Quelques reproches déjà relatés dans des commentaires précédents qui ne nuisent pas à l'agrément général.

   Eki   
10/2/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Votre brune "ronde" et vous, ivre de bonheur...

C'est un poème touchant sur le temps des belles métamorphoses.

J'aime l'idée tendre du vieil ami Pierrot et de sa complice la lune toujours l'ensemble sur l'éternelle voie des recommencements....

Eki lunaire

   Miguel   
10/2/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un poème plaisant et plein d'une fantaisie souriante, plein de souvenirs et de sentiments joliment imagés, et dont la chute heureuse vient couronner le brillant ensemble. J'aime mieux, je trouve cela plus délicat que le fameux "Depuis qu'elle est en cloque" que chantait le Renaud de ma jeunesse. Bravo.

   embellie   
11/2/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'adore cette immense tendresse qui émane de ce poème.
Une douceur, une simplicité... je suis sous le charme.
Très jolie et inattendue la chute qui en un vers éclaire l'émoi de l'auteur.


Oniris Copyright © 2007-2019