Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Amandine-L : La fin du rêve
 Publié le 09/02/19  -  18 commentaires  -  344 caractères  -  324 lectures    Autres textes du même auteur

Un adieu.


La fin du rêve



Une vie
en repli,
remords,
regret.

Rêve
oublié,
aboli,
fini.

Fatigue,
femme
fragile,
flétrie.

S’écrie
un mot :
Now !


Absence,
silence.

Aimer,
humer
l’aube
nouvelle,
lui donner
corps,
vie.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Corto   
23/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Malgré le peu de mots on se sent plongé dans une ambiance de rupture.
L'échec d'un rêve amoureux, douloureux où le "Now ! " montre qu'un jour il faut se décider, sauter dans l'inconnu.
Mais tout de suite après le soulagement viennent les moments de silence.
Il faut alors rebondir pour "humer l’aube nouvelle" et entamer sa résilience.
Scène de vie hélas courante où chacun doit faire ses choix et mobiliser son énergie.
Bravo.

   Vincente   
26/1/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
La forme singulière produit des flashs à chaque vers, il faut accepter ces étincelles, et lire sans précipitation. Chaque vers/mot se doit d'être fort en signifiance surtout et en pertinence bien sûre pour déployer le propos. Sur ces deux plans, c'est à mon sens réussi.

Je vois une séparation (ou une disparition). Est-ce cette "femme fragile" qui la fait subir ou qui l'a subie ? J'aurais aimé un indice.
La sobriété de l'expression, tout en pudeur, ne masque pas la force de l'émotion du narrateur, et l'on est pris d'empathie envers sa mélancolie "positive".

Dans la dernière strophe, il aurait été, ce n'est que humble mon avis, plus "espérant" de s'affranchir de la concision des vers comme cela :
Aimer,
humer l’aube nouvelle,
lui donner corps,
vie.

   Lhirondelle   
26/1/2019
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour,

j'avoue être perturbée par une forme qui au premier abord semble épurée mais qui a besoin de tant de béquilles de ponctuation. Je ne suis pas séduite par ce genre de traitement, j'y cherche encore les images, la poésie, où se glissent-elles ? Même le "Now" me semble incongru. Pour le fond, rien d'original mais une aspiration bien légitime que l'on ne peut que souhaiter…

Cordialement

   STEPHANIE90   
26/1/2019
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour,

Incompréhension...

"Now", que vient faire ce mot anglais en poésie française ? Je pensais saisir le sens du poème malgré le peu de mots, et plus rien, trou noir.
La fin ne m'apporte pas la compréhension de ce flou littéraire.
Je reste à la fin frustrée...
Une autre fois, peut-être.

   chVlu   
26/1/2019
 a aimé ce texte 
Bien
J'aurais voulu que tout le texte tienne la gageure"un vers/un mot".
Aussi je regrette le "en repli" et "lui donner".et donc le titre aussi qui m'aurait paru plus cohérent en un mot.
Mon chauvinisme linguistique me fait déplorer l'anglicisme du "Now!"
Une économie de mots pour évoquer, suciter un flot émotionnel qui laisse toute la place aux ressentis du lecteur. Les sensations sont au rendez vous.
Un poème finalement gai puisque
Vent
mauvais
Demain
soleil

   Provencao   
21/2/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
"Une vie
en repli,
remords,
regret"

J'ai aimé ces mots courts, si fragiles,si pertinents qui invitent, à cette rupture profonde entre deux personnes...et c'est cette rupture, cet adieu, qui semblent peut être, être l'occasion, pour celui où celle qui rompt, l'intérêt de se redécouvrir "Now" et d'accéder à soi...

Belle révélation à mon sens d'un ressenti essentiel qui sans doute n'aurait jamais pu se révéler autrement.

Tels sont mes ressentis et impressions que je voulais esquisser en ce commentaire.

Au plaisir de vous lire
Cordialement

   Lulu   
9/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Amandine-L,

J'ai d'abord été gênée par ce côté étroit dans lequel je me suis sentie à la lecture des premiers vers, mais très vite, j'ai compris et trouvé fort pertinente cette forme qui dit bien des sentiments forts, relativement à cette "fin de rêve"... Le rêve serait plus ample à l'opposé.

J'ai aimé le choix des mots qui sont donnés comme des galets laissés sur un chemin.

Le mot "Absence" précise parfaitement l'ensemble, notamment du fait qu'il s'inscrit dans une strophe de deux vers. L'échos est fort en lecture, notamment parce qu'il est isolé sur deux vers. Peut-être plus, en ce qui me concerne que le mot qui clôt la strophe précédente : "Now", pourtant exclamé.

Enfin, j'ai bien aimé la note d'espoir de la dernière strophe.

   domi   
9/2/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Il faut d'abord relire pour sortir de ce corset qui nous étouffe à la première lecture.. relire tranquillement.
J'aime beaucoup le "s'écriE" (s'écrit) ; et le mot anglais me plait bien, je ne saurais trop dire pourquoi, quelque chose de moderne peut-être, de familier, et surtout de plus "urgent" que le mot "maintenant" (le temps de le dire, on pourrait changer d'avis, rire).
Très fort, très belle chute : maintenant, en prenant son temps, il faut travailler à redonner corps et vie à ce corps étouffé, corseté.

   papipoete   
9/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour Amandine
Gageure que de faire très court, mais le thème du poème s'y prête ! Un genre de S.O.S. non point lancé sur les mers, mais dans le néant qui tout d'un coup ôte la vie !
NB ce mot qui s'écrie, déchirant le silence...Now ( pourquoi pas " Non " ? )
une page, un confetti où s'écrit ce cri, et ouvrir le livre d'une nouvelle vie...
Bien que le message soit clair pour ce sombre cri, j'aurais davantage noirci le trait !

   lucilius   
9/2/2019
 a aimé ce texte 
Pas
Dans ce texte minimaliste à souhait, j'aurais plutôt titré "l'ouverture" que "la fin d'un rêve" dont le contours paraît bien vague.
Des vers d'un mot pour la plupart trop peu démonstratifs pour capter mon attention.
Je trouve l'écriture de cette "poésie" très paresseuse.

   PIZZICATO   
9/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un texte laconique, avec des mots choisis pour définir ce " rêve " qui a pris fin et l'état d'âme qui s'en est suivi.

" Aimer, humer l’aube nouvelle, lui donner corps, vie." L'espoir renaît quand même.

J'ai bien aimé.

   Donaldo75   
9/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Amandine-L,

A la lecture de ce poème, je me suis dit: Il fallait oser !
Alors, finalement, pourquoi ne pas aimer ce poème imagé, composé par très petites touches, comme des flash.

Bravo !

Don

   senglar   
9/2/2019
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour Amandine-L,


Pas évident de faire de la poésie avec un vers aussi court. Peut-être faudrait-il s'imposer une contrainte ? Un son, un mot répété, ... (Vous êtes en libre).

Ce poème donc m'apparaît comme un cri autour duquel il bascule :
"Now !"
Mais il ne semble en fin de compte que cela, une auto-injonction en quelque sorte. Pour le reste les mots s'étagent en une colonnade sans grand liant. Je vois surtout ici un exercice de style (ce qu'est ce genre de poèmes) que viennent gâcher. trop de substantifs, trop d'adjectifs superpo-énumérés, trop d'infinitifs monocordes.

Cet adieu qui semble devoir déboucher sur une renaissance ne m'a pas convaincu.

Mais je reviendrai vous lire car je n'aime pas rester sur une impression chagrine.

Désolé :(


Senglar

Ah ! J'ai aimé "aboli" car il m'a renvoyé à une tour et à son prince d'Aquitaine :)

   Eki   
10/2/2019
 a aimé ce texte 
Pas
Des flèches perdues qui n'ont pas le temps d'atteindre mon coeur de lectrice...

J'aime la poésie épurée mais là c'est très minimaliste, trop pour moi.

Les mots me font l'effet de contractions spasmodiques.

Mais je ne ferme pas la porte sur votre univers poétique.

Eki sans écho

   hersen   
10/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Peut-être pare que rien ne vient à aucun moment casser le rythme, je reste un peu en dehors.

C'est très dommage, cette impression de linéaire que j'ai, il m'aurait fallu "un corps" au poème, à un moment donné.

ceci dit, je salue la démarche dans une forme qui n'est pas facile et il y a à mon avis, un très bon choix de mots.

A vous relire !
merci

   arigo   
13/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Amandine-L,

La forme est surprenante et elle laisse surtout la place d'imaginer.
Le mots "Now" m'a surpris lors de la première lecture.

En tenant compte de la légende de départ "un adieu", je me suis demandé finalement à quoi ou à qui faisait-on cet adieu : la vie ? la nuit ? la virginité ? étant donné les derniers vers, j'ai plutôt retenu les deux dernières options.

Peu de mots, mais beaucoup de d'interrogations.

Merci pour le partage,

Arigo

   INGOA   
14/2/2019
 a aimé ce texte 
Pas
Il est possible que la poésie revisitée puisse s'affranchir de toutes les règles existantes. Encore faut-il qu'au-delà de quelques mots en étincelles, elle-même puisse étinceler. A la lecture de celle-ci, je me suis demandée s'il s'agissait d'un canulard dont le sens premier m'aurait échappé.
J'ai malheureusement l'intime conviction d'une composition sommaire, d'un travail bâclé, n'ayant comme assise que la facilité au détriment de la poésie. Et si mon commentaire avec son appréciation paraît sévère, moi je le trouve encore très modéré.

   Amandine-L   
18/2/2019
Commentaire modéré

   Amandine-L   
16/2/2019


Oniris Copyright © 2007-2019