Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Axiome : Lignes de fuites
 Publié le 12/11/10  -  9 commentaires  -  877 caractères  -  136 lectures    Autres textes du même auteur

La culture est une prison...
... si elle norme la beauté du cyprès.
Ici point d'impasse à l'horizon...
... le lieu de l'impact n'est pas si près.


Lignes de fuites



Esclaves des littératures
Sortez donc de vos plumes,
On va se faire une toile.

Prenez vos crayons de couleurs,
Laissez les livres, les enclumes,
Que la légèreté se dévoile !

Esquissez des lignes de fuites
Dans leurs caractères nocturnes,
Mettez à jour leurs éclats.

Jouez du pastel sur un rouge
Vif, étalez les nuages à l’horizon,
Que l’ébauche se révèle !

Osez le vert sur un ciel rose,
Un feuillage bleu sur une dune,
Osez… osez le hasard.

Prenez racine en campagne,
La nature n’est pas taciturne,
Que vos nuances l’accompagnent !

Allongez-vous dans l’herbe,
Honorez les puissants volumes,
Goûtez un croissant de soleil.

Diluez, effleurez la gouache
Avec pinceau et eau de lune,
Que l’échappée soit belle !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   bulle   
29/10/2010
 a aimé ce texte 
Bien
Plus qu'un mode d'emploi (ou d'ample loi), c'est un mode de vie.
La découverte, l'émerveillement, l'observation, mais surtout l'envie et l'audace de transpercer le cadre.

Chaque détail a la place qu'on lui offre - encore faut-il y être attentif, attentionné -, et les couleurs de la vie (de la vue) sont celles que l'on distille soi-même.

Ce texte contient une belle énergie que j'apprécie.

   jamesbebeart   
3/11/2010
 a aimé ce texte 
Un peu
Jolie tentative qui ne me semble pas totalement aboutie ; j'ai pensé en lisant ce texte au "Sous-préfet aux champs d'alphonse Daudet". Lâcher- prise salutaire et salvateur qui permet toutes les audaces. Le ton est charmant même si certaines formules ne sont pas toujours très heureuses : "osez, osez le hasard ; diluez, effleurez la gouache (trop explicatif)". Bref un ressenti un peu mitigé.

   Anonyme   
5/11/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Une charmante invitation à "oser", aux couleurs du hasard ...

"Esclaves des littératures" : le mot esclaves m'a gênée ainsi en ouverture, un peu fort à mon goût. En revanche j'aime beaucoup les deux vers suivants : "Sortez donc de vos plumes /
On va se faire une toile." Joli, ce switch de l'écriture vers la peinture ... Et le ton est donné.

Globalement, ce ton très direct, incitatif m'a plu ; les tercets ne manquent pas de charme, hormis peut-être le 6ème, que je trouve un peu en dessous.

"Que l'échappée soit belle !" Jolie chute.
J'ai vraiment aimé cette échappée belle, pleine de fraîcheur. Merci pour le voyage !

   thea   
12/11/2010
 a aimé ce texte 
Bien
oui vous avez raison il faut oser

et là vous le faites bien, votre plume est peinture et la toile harmonieuse

alors on ne se plaint pas on dit merci de donner un conseil qui nous ravit...

la forme reste un tant soi peu linéaire mais je pense que c'est voulu non? pas d'éclats dans cette proposition, juste quelques conseils..

   Anonyme   
12/11/2010
 a aimé ce texte 
Bien
Belle idée que celle de sortir du cadre et de repeindre le ciel en vers.
Agréable lecture.

   Arielle   
12/11/2010
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
"De la couleur avant toute chose !" Pourquoi pas ? Laisser aller son imagination, avoir la main légère et le sourire au bout du pinceau, on a bien envie de suivre ces conseils et d'oublier les maladresses, le rythme un peu bancal "Que l'échappée soit belle !" en tout cas elle est sympathique.

   nicotine   
12/11/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'ai trouvé ce poème très bon et en expliquer le pourquoi serait embarrassant. Au contraire d'elléonore je trouve le sixième tercet indispensable.

En définitive je trouve ce poème léger, fin, intelligent. Il laisse place au rêve sans facilité. J'aime beaucoup ça.

Bravo à Axiome.

   xuanvincent   
17/11/2010
 a aimé ce texte 
Bien
Merci à l'auteur pour ce poème que j'ai apprécié lire.

Le thème m'a plu, ainsi que, dans l'ensemble, les images.

Bonne continuation.

   Anonyme   
12/9/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
"Sortons des sentiers battus", il y a tant à découvrir.

Comme j'ai aimé lire et relire ces "Lignes de fuites", nous ne savons pas assez regarder, écouter, dans un laisser-aller total.

Cela paraît si simple quand je vous suis mot après mot, je me dis c'est l'évidence même, pourquoi en nous autant de retenues.

" Esquissez des lignes de fuites
Dans leurs caractères nocturnes,
Mettez à jour leurs éclats. "

Vous avez un phrasé aisé qui rend la lecture de votre écrit, très plaisante, très colorée, ainsi vous l'enjolivez donnant l'envie de s'abandonner à ces "Lignes de fuites", lignes de conduites étonnement bienfaitrices, et qui semblent si simple à adopter pour un bienêtre révélateur d'évasion.

Allez, je vous emboîte le pas :

" Prenez racine en campagne,
La nature n’est pas taciturne,
Que vos nuances l’accompagnent ! "

Tout à fait de votre avis, c'est une bouffée d'oxygène, un texte criant de vérité.


Oniris Copyright © 2007-2019