Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Banshee : - C... C... C... - Coâ ?
 Publié le 02/06/07  -  5 commentaires  -  770 caractères  -  123 lectures    Autres textes du même auteur

Est-ce que cette poésie en mérite une ?


- C... C... C... - Coâ ?



Le batrace rugit, effraie sa haridelle,
Et rabine au passage un lapin ébahi
Qui s'escarbouille et roule ses atrablis
Dans les anneaux goulus d'un rustre pipistrelle.

Celui-ci s'enhardit et secoue ses mamelles :
Le batrace éternue et fait : « Ah ! Euh ! Oh ! Hi ! »
Pendant que le galant nidelle et abrutit
D'un coup de quenouille la grenouille en quenelles.

Le blucque déguerpit, mais l'autre escarbidouille,
L'ayant rattrapée, presse cette valetaille
Comme un citron rassis dans une giglebouille.

Point de sépulture ni de carabistouilles :
Ses tripes errent à tout vent puis ses boyaux se taillent
– de son corps on n'a retrouvé que ses c... [baruflé par l'emparguejouille].


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Pat   
3/6/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Comme je l'ai déjà dit, j'adore : le rythme, les sonorités, l'humour, les inventions... Evidemment ça rappelle beaucoup les jeux de l'OULIPO, mais on ne s'en lasse pas !

   Anonyme   
18/9/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Bien marrant effectivement, des mots bien tordus.
Une ambiance loufoque.
Un rythme qui se tient très bien.
Ah... Je regrette pas de déterrer quelques poèmes.

   Anonyme   
29/12/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Ce sonnet est à classer en néo-classique
Mais il vaut largement le détour.
Tout au plaisir que m'a procuré cette lecture, j'en oublie de relever les entorses à la prosodie.

   jaimme   
29/12/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'ai suivi Vazipepe. Pas déçu!
A la limite des poésies de L. Carroll, il m'a fallu un peu de dico réel et un peu de dico rigolo.
De belles sonorités, une histoire sauvage.
Une petite réserve pour les "Ah!Euh!...".
Maintenant traiter Oniris d'emparguejouille.... ;)


Savoureux (oui, je mange aussi des grenouilles!)

jaimme

   Anonyme   
23/5/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je vois que d'autres avant moi ont aimé flâné et déterré des écrits. Plus qu'étonnant ce poème, il me faudrait un dictionnaire, car je reconnais bien humblement que tous les mots ne me sont pas connus. J'irai un peu plus tard comblé ce manque de connaissances.

C'est quand même époustouflant, quelle verve, quelle ingéniosité dans cette plume au talent indéniable. J'ai l'impression que les mots ici esclaffement avec brio.

Le fond m'interpelle bien agréablement.


Oniris Copyright © 2007-2020