Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
beran : Les mots sans parole
 Publié le 30/09/07  -  4 commentaires  -  721 caractères  -  47 lectures    Autres textes du même auteur

"Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire." (Proverbe chinois)


Les mots sans parole



Il n'y a plus rien à inventer.
Tout a été écrit.
Les mots se disent sans être.
Les paroles se taisent par mépris.
L'anarchie verbale gagne des points
Et la distorsion, du terrain.
Le petit grandit.
Le grand vieillit...
Et il se tolère comme un enfant
Dont les bafouilles font rire.
Mais il vit... amer et engourdi
Réduit à de piètres frontières jaunies.
De son délire sénile déferlent
Tant de misères
Qu’il se tait, imposant...
De silence ;
Quelquefois même vocifère...
En élégance !

Les mots sans parole sont sans importance.
Et pourtant... les mots doivent se taire
Quand leur parole n'a plus de sens.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   guanaco   
4/10/2007
Sympathique exercice de style.

   macalys   
18/10/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↓
J'adore les six premiers vers et les trois derniers... Un beau rythme et de belles réflexions.
Par contre je trouve que les autres vers du poème se dispersent un peu et lui font perdre en efficacité.

   beran   
17/10/2007
Tout à fait respectable! Néanmoins, je devais l'écrire car c'était le "développement" des 6 premiers vers qui devaient donner lieu aux 3 derniers... ajouter que "des piètres frontières jaunies".. au silence, émanent la connaissance et le savoir de celui (le vieux qui grandit) qui se nie devant l'ignorance de certains par rapport au pouvoir des mots.
En tout cas merci pour la lecture et l'appréciation qui m'ont donnée l'opportunité de dire .. des mots loin d'être sans parole!

   Anonyme   
2/8/2016
 a aimé ce texte 
Vraiment pas ↑
C'est davantage une réflexion qu'un texte poétique.

Ce serait un bien long débat sur ce sujet, chacun ayant sa propre vision des choses.

Cependant je dirai que l'ensemble du texte ne m'a pas réellement accroché, je le trouve un peu confus, brouillon. C'est ce fait qui ne m'a sans doute pas permis de m'arrêter et d'approfondir cet écrit, à aucun moment, malgré plusieurs relectures.

Je ne suis pas du tout convaincu :

" Il n'y a plus rien à inventer.
Tout a été écrit"

Donc, au vu de ces mots, j'en resterai là ...


Oniris Copyright © 2007-2019