Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
beran : Tu sais bien... Tu devrais savoir
 Publié le 19/10/07  -  3 commentaires  -  732 caractères  -  88 lectures    Autres textes du même auteur

Parce qu'il y a des gens qui nous manquent toujours, des réalités auxquelles on ne s'habitue jamais... Même si la vie continue.


Tu sais bien... Tu devrais savoir



Je voulais vous faire un mot
Mais toi, t'es pas là,
Et je boite...
C'est toujours aussi dur
Depuis si longtemps
Que je vis avec...
Bref, là où tu es,
Pour si tu es quelque part,
Je te souhaite,
Tout c'que j't'ai jamais dit.
En fait...
Tu sais bien... Bla bla bla bla bla,
De tout coeur, avec toute mon âme,
Si elle existe...
J'voulais, et j'ai dit "vous",
Pour entrer en matière,
Parce que tu sais bien,
C'est à toi à qui je voulais dire,
Sans trop en avoir l'air,
Que...
Tu sais bien ! Tu devrais savoir...

De ta fille Bérangère
Qui ne t'oublie que forcément.


(Abracadabra) 4-12-2006


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   macalys   
19/10/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Quand j'ai corrigé ce texte, je l'ai lu et relu... Non pour corriger des fautes par ailleurs fort rares, mais parce que plus je le lisais et plus je l'aimais et je m'identifiais à son message. J'adore ces hésitations, ces silences, et le nombre d'émotions que tu parviens à faire passer à travers des mots simples et doux. C'est poignant, émouvant... Bravo et merci !

   David   
12/3/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Beran,

Pour le "Tu sais bien... Bla bla bla bla bla", pour les mots qu'on ne trouve pas, bravo.

   Anonyme   
2/5/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Je ne suis pas complètement séduite, quelque chose m'embarque, mais aussi me retient, je dirai que cette manière de dire sans rien dire, finit pas m'agacer, j'ai comme l'impression d'avoir ouvert un courrier qui ne m'était pas vraiment adressé, de plus ce "Tu sais bien... Bla bla bla bla bla,"renforce cette sensation, d'où sans doute ma retenue en partie.

La forme est simple, sans particularité, et pour le fond après de nouvelles relectures, je reste sur ma réserve, n'ayant pas assez à mon goût pour pouvoir l'apprécier en sa totalité.


Oniris Copyright © 2007-2020