Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
bernalot : Dadadélire
 Publié le 13/04/08  -  7 commentaires  -  746 caractères  -  50 lectures    Autres textes du même auteur

Pour répondre par un clin d'oeil à un forum sur la géniale invention du surréalisme en poésie.
Et pour être surréaliste, ne faut-il pas avoir été dada ?


Dadadélire



Ainsi parlait Tzara...
Le dandy du dada :
Dédain de l'établi,
L'évidence ?... un délit !

Le dada d'un madré
Le do dévie du ré
Un peu de sens, André ?
Du quoi ? vous délirez !

Vite le dictionnaire,
Vite un mot... qu'a pas d'air !!!!
Au hasard, yeux scellés
Génial ! Échevelé !

Piocher un autre mot
Au mitan du tonneau
« Sans fond » des dadaïdes...
Chamade ou heuuu ?... Décide !

Chamade échevelée
Flop d'un tambour pelé
Stop ! Déjà trop d'essence
Imprègne ces deux stances !

Quête sans queue ni tête
D'attributs épithètes
En vaincue, je m'escrime.
Aux confins du sublime !





 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
13/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'aime ce genre.
A dada doudou dis donc...

   Ariumette   
14/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'ai A DADA RE! Pas grand chose à dire l'absurde s'explique en lui même puiqu'il existe!

   Anonyme   
14/4/2008
Un délice à l'oreille, rythmé comme un air de djembé, j'adore :-)

   widjet   
15/4/2008
Euh....Non rien...Je reviens plus tard....Le temps de relire....

Widjet

   Anonyme   
30/4/2009
 a aimé ce texte 
Pas
Alors là pas du tout. J'ai pas compris. Je ne suis pas entrée dans le rythme et j'ai rien ressenti. Désolée.

   Anonyme   
28/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Vous faites dans tous les genres.

D'ordinaire je ne suis pas vraiment adepte, mais là, je me suis laissé embarquer, sans réticence dans l'absurde, ça se lit et se relit avec aisance, c'est fluide.

Je dois dire que j'ai adoré, cela a eu le mérite de me faire sourire. Belle trouvaille, beau divertissement.

   Noran   
29/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Merci Marie-Ange d'avoir ranimé ce texte !
Merci Bernalot pour ce moment savoureux.
La quête d'un non-sens est un sens en soi, habilement projeté sur la page.
La langue est parfaitement calibrée et le rythme excellent.
J'ai réellement passé un très bon moment de lecture !


Oniris Copyright © 2007-2019