Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
bipol : Dans le théâtre
 Publié le 27/05/16  -  5 commentaires  -  1111 caractères  -  217 lectures    Autres textes du même auteur

Chanson écrite dans le cadre de Poésie debout du mouvement Nuit debout.


Dans le théâtre



http://ahp.li/d81994a1591ea1676ae6.mp3

Musique arrangements et voix : Michel Bonnassies



Dans le théâtre des arguments
se joue la vie des faux-semblants
des sentiments qui se balancent
à la marelle de notre enfance
tu vas chercher dans les dédales
ce mal enfoui le principal
que l'humain joue dans toutes les cours
ce mal grossier dans chaque parcours

dans le théâtre des insomnies
chacun endosse sa panoplie
déclame ses rêves sur la grand-place
il voit en lui dans cette glace
celui enfin qui trouvera
la société que l'on songea
avec l'amour de son prochain
chacun aura un beau destin

dans le théâtre de la vraie vie
chacun jouera toutes ses envies
sans avoir peur de ce malin
qui profitait dès le matin
volant couvert par toutes ces lois
ne punissant que maladroits
tous ces gens-là n'ont qu'un seul tort
être sur Terre d'un mauvais bord





 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
12/5/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'ai écouté quatre fois le texte avec la composition, pour mieux me faire une idée, je me suis rendue à cette évidence, les deux ensembles ce n'est pas possible, le texte est une chose proposée et la composition très belle d'ailleurs en est une autre. La mélodie a sa personnalité, son intonation, ses mots bien à elle, du coup elle ne se fond pas avec les mots, elle les asphyxie. Ceux sont d'autres mots sur des mots.

Les mots de cet écrit sont très bavards, ils ont ce franc discours qui nous fait nous interroger sur nous-même, parce que certains mots ont une résonance marquante. A sa manière chacune de ses trois strophes est le déroulement de ce "théâtre", où chacun joue son rôle comme il peut, et pas toujours comme il veut.

Mon appréciation s'adresse plus particulièrement au texte que j'ai pleinement apprécié, je souligne que la composition musicale est de qualité, mais ne m'a pas plu avec l'écrit.

   leni   
27/5/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Bipol et Bonnasies
c'est superbe un texte concis qui met dans le mille Trèsbien écrit avec de belles sonoritésPOUR en arriverà cette finale grandiose

volant couvert par toutes ces lois
ne punissant que maladroits
tous ces gens-là n'ont qu'un seul tort
être sur Terre d'un mauvais bord

Un joli momentde réflexion Bravo Mon salut amical Leni

   funambule   
28/5/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Un texte un peu trop "bien-pensant" pour moi mais qui reste assez recherché, bien construit et mené à son terme. Non que je ne sois pas d'accord avec le fond (qui ne le serais pas); j'ai juste cette impression que tout a déjà été mâché à ma place et qu'il ne me reste qu'à acquiescer. Ca reste cependant du bon boulot d'auteur et on sent cette sincérité qui émeut. La musique est bien, des idées, il manque cette force interprétative qui aurait pu, en endossant complètement le texte caler le message bien plus haut.

   Robot   
29/5/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un message que je peux partager. En tout cas une écriture que j'ai apprécié. Peut-être plus poésie que chanson pour moi aussi.

   Anonyme   
29/5/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonsoir bipol,

J'ai vraiment adoré votre poème, parfaitement dans le contexte de celui décrit dans l'incipit. Le titre est génial, sachant que la Place de La République est devenue une sorte de "théâtre" où se joue une pièce ponctuée de multiples scènes.

Vous réalisez là un petit tour de force dans le sens ou vous évitez tout jugement et où votre texte reste malgré tout assez léger, et donc très plaisant à lire.

Encore une belle réflexion sur la condition humaine.

Bien à vous,

Wall-E


Oniris Copyright © 2007-2018