Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
bipol : La fête
 Publié le 03/04/12  -  5 commentaires  -  1432 caractères  -  137 lectures    Autres textes du même auteur

C'est un éclat de lune.


La fête



Pourquoi chercher fortune au fond du caniveau
Quand le clair de la lune est toujours aussi beau
Au fond de l’épuisette reflète en le carreau
Jarretière et mariée étendues au créneau

Je me suis demandé à quoi ça sert la fête
Quand on a dans ses rêves un peu de mouvement
Au-dessus des immeubles les papillons volettent
Et ils font des coucous à tous les habitants

Le rayon de soleil entraîné par l’éclipse
Tourne sur le vélo de la reine en la ruche
Si bien que ses draps propres au naturel plissent
Et dans la cheminée elle a remis la bûche

Sur l’escabeau des fleurs se penche la cousine
Il fait beau dans la pierre elle a rangé ses livres
Le petit déj attend au bord de la cuisine
Hier le carnaval a bien fait d’être ivre

Et pourtant le bateau n’avait rien bu du tout
Si bien que les cousins ne rêvaient pas encore
Regardant les jumelles envers le petit trou
La cousine manquait en attendant l’aurore

Pendant que le ramier s’accrochait à l’antenne
L’image nous montrait son sourd roucoulement
Et Serge le cousin qu’avait beaucoup de peine
Assis sur le grand toit attendait tristement

Le clair de la lune éclairait son visage
Pendant que la cousine emballait le bouquin
La tourterelle lissait les plumes du ramage
Et les beaux papillons volent vers leur destin


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   funambule   
3/4/2012
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Un petit rythme mais le texte reste assez mécanique. L'emploi d'alexandrins est une formule chanson parmi d'autres mais il vaut mieux s'en écarter et varier un minimum la structure. Au-delà de cette remarque assez générale, il me semble que le sujet (la fête... un peu à rebrousse poil) mériterait (afin de s'incarner mieux) un peu plus de "folie" dans la construction. On ressent bien l'émotion voulue, décalée, la volonté de croiser des images. C'est bien tout en manquant un peu de limpidité. L'écriture est cependant plutôt bonne et avec un re-travail, le texte pourrait décoller (le final à retravailler en particulier). Il y a quelque chose, j'en conviens.

   brabant   
3/4/2012
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bonjour bipol,


Une belle chanson toute simple allais-je écrire, mais je crois qu'il s'agit d'un slam ; et puis si le style, le vocabulaire en sont facilement accessibles, certaines images, certaines vers, certaines strophes posent interrogation. C'est donc que ça n'est pas si simple que cela.

Je retiens la fête donc, avec la tristesse du cousin à qui manque la cousine qui pourtant ne faisait pas la fête, mais la cuisine. Et cependant une idée de concorde générale émane de tout cela, un oecuménisme entre les insectes, les pigeons et les gens, une grande société où l'on serait tous cousins, et où ça partirait dans tous les sens, déjà, avant de s'égailler, encore.
Un beau bordel quoi ! Un beau charivari ! Des rires, des pleurs, des inquiétudes.

Mais finalement c'est peut-être ça la fête.
Un truc qu'on sait que c'est une halte, mais qu'il faudra repartir après.

Presque de quoi gâcher la fête...


Bonne continuation

   leni   
4/4/2012
 a aimé ce texte 
Bien
Et pourtant le bateau n'avait rien bu du tout ! là je craque! Malheureusement le reste est plus conventionelIl y a aussi la tourterelle qui lisse les plumes du ramage!! Le tout se tient mais ronronne un peuC'est écrit de manière fluide leni

   Charivari   
5/4/2012
Commentaire modéré

   wancyrs   
5/4/2012
 a aimé ce texte 
Un peu
Si le texte peut être assez musical, je me demande où il veut en venir. est-ce de vouloir peindre un paysage ou y a-t-il un véritable lien entre ces phrases ? Je ne trouve pas trop poétique le verbe "voleter". Puis, quel est le sens du premier quatrain ? juste pour la rime ?

   bipol   
5/4/2012
Commentaire modéré

   zenobi   
8/4/2012
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Le bateau est sympa, mais le vers précédent est bien difficile à dire.
De même le "reflète en le carreau" a désagréablement sonné à mes oreilles.
Sinon, j'ai apprécié la musique de ce petit texte doux amer.


Oniris Copyright © 2007-2018