Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
bonjour : Discorde
 Publié le 12/02/14  -  7 commentaires  -  516 caractères  -  141 lectures    Autres textes du même auteur

Pour amuser la galerie des muses.


Discorde



Je ne fais plus chanter ma lyre
Qui ment autant qu'elle m'inspire
Je ne chahute plus mon luth
Qui sèchement me répond : zut !

Depuis longtemps déjà ma harpe
Est muette comme une carpe
Et son silence est éloquent
Quand tu me pinces prends des gants !

De tous ces instruments sonores
Vois-tu ma chère Terpsichore
En fait il ne me reste plus

Miséricorde ! Que la corde
Porte-bonheur je te l'accorde
Que seul fait vibrer le pendu !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   socque   
3/2/2014
 a aimé ce texte 
Bien
Voilà, c'est enlevé, drôle et rythmé, j'aime bien. Je ne dis pas que ce poème me restera des lustres en tête (d'autant que le sujet a tendance à me gonfler), mais je le trouve bien sympathique. Rien que la rime "éloquent"/"gants", c'est cool !

   senglar   
12/2/2014
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour BONJOUR,


Habile jeu sous-jacent/sous-entendu/suggéré sur "Discorde"/(discordance), "accorde"/(accordage) ; et comme la note de la corde du pendu amuse la galerie des Muses, eh bien ne dépendons pas ce soupirant de Terpsichore puisque le voilà enfin dans le ton !

:D

brabant

   Pimpette   
12/2/2014
 a aimé ce texte 
Bien
C'est tout bon pour moi!
Poésie clin d'oeil!
Poésie sourire....et aussi un vrai sujet connu de tous....les jours sans inspiration... jusqu'à se pendre peut-être pas?

   Miguel   
12/2/2014
 a aimé ce texte 
Bien
Un ton à la fois désabusé et enjoué de philosophe, qui sait au fond voir le bon côté des choses ("corde porte-bonheur...") Le rythme est enlevé par les quatrains à rime suivie et l'ensemble assez musical. Petite pièce de vers bien sympathique.

   Arielle   
13/2/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un petit bijou de finesse et de musicalité.
Les rimes internes ajoutent encore du rythme à la mélodie(chahute-luth, miséricorde -corde)

En ces temps moroses où on tire si volontiers une larme de son violon, j'apprécie la volonté de ce musicien capable de faire chanter la corde du pendu quand toutes les autres s'y refusent. Une belle leçon d'optimisme !

   troupi   
13/2/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Contrariants ces instruments à cordes, et s'il ne reste plus que celle du pendu pour vibrer encore un peu c'est désespérant.
Ne serait-ce pas vous qui auriez semé la pomme de Discorde parmi tous ces instruments qui vous rejettent ?
En tous cas vous m'avez bien amusé avec ce petit sonnet d'octosyllabes. Êtes-vous passé aux cuivres pour vous consoler ?

   FABIO   
13/2/2014
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Pas mal, original, mais la fin pour moi arrive vite comme si
le sujet de votre poème c'était glissé dans les derniers vers.


Oniris Copyright © 2007-2020