Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
brunototi : Il fut un temps
 Publié le 06/09/16  -  11 commentaires  -  2337 caractères  -  142 lectures    Autres textes du même auteur

Hommage à mes parents.


Il fut un temps



À mes chers parents

Il fut un temps
Où le bonheur flottait
Dans notre appartement
Sur les ronds de fumée

Mon père en bout de table
Surveillait les convives
Il allumait la flamme
De notre joie de vivre

Ma mère dans la cuisine
Arpégeait nos repas
Les casseroles en sourdine
Frémissaient sous ses doigts

Les assiettes étaient pleines
Les rires étaient vainqueurs
Toutes nos joies et nos peines
S'enveloppaient de douceur


REFRAIN

Mais ce temps est fini
On ne peut rien y faire
Quand le ciel s'assombrit
On cherche la lumière

Mais ce temps est parti
Comme est parti mon père
Et je l'ai bien compris
Quand est partie ma mère


Il fut un temps
Où le bonheur fuyait
Quand les yeux des parents
Soudain se délavaient

Les fins d'mois difficiles
Glissaient dans mon cartable
Des goûters plus fragiles
Qu'un morceau de cristal

J'n'étais pas malheureux
J'avais même de la chance
J'avais d'l'amour pour deux
Pour meubler mon enfance

La famille se soudait
Autour du feu de bois
Et le soir crépitait
Tout le monde était là


REFRAIN

Mais ce temps est fini
On ne peut rien y faire
Quand le ciel s'assombrit
On cherche la lumière

Mais ce temps est parti
Comme est parti mon père
Et je l'ai bien compris
Quand est partie ma mère


Il fut un temps
Où le bonheur osait
Venir à dos de vent
Apporter les baisers

D'une voisine trop timide
D'un voisin amoureux
Pour rapprocher le vide
Qu'ils creusaient malgré eux

Quand il faisait crier
À tue-tête tous en chœur
"Vive les nouveaux mariés"
Qu'il arrêtait les heures

Qu'il apprenait aux mômes
À savoir profiter
De l'hiver de l'automne
Sans penser à l'été


REFRAIN

Mais ce temps est fini
Je ne peux rien y faire
Mon ciel s'est assombri
Je cherche la lumière

Mais ce temps est parti
Comme est parti mon père
Et je l'ai bien compris
Quand est partie ma mère



B.M.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   bipol   
21/8/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Mais ce temps est fini
Je ne peux rien y faire
Mon ciel s'est assombri
Je cherche la lumière

bonjour,

beaucoup, beaucoup de nostalgie

dans ce texte

avec une sensibilité qui me touche

d'autant plus

que mes parents ne m'ont guère laissé

la possibilité de faire leur deuil

ils m'ont légué de la souffrance

j'ai adoré votre texte

et j'attends sa mise en musique

   Annick   
6/9/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Beauté et simplicité des images qui me vont droit au cœur. Une chanson qui me parle car le thème est universel. Ce sont vos souvenirs à vous mais ils auraient pu aussi être les miens tant nos vies se ressemblent.
Merci pour cette très belle chanson.

   Lulu   
6/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Brunototi,

j'ai vraiment beaucoup aimé lire cette chanson touchante.

J'ai trouvé l'écriture simple et agréable, et notamment apprécié ce passage qui résume bien l'ensemble :
"La famille se soudait
Autour du feu de bois
Et le soir crépitait
Tout le monde était là"

J'ai juste buté sur "Ma mère dans la cuisine / ARPEGEAIT nos repas... J'ai trouvé cela moins simple que le reste et difficile à prononcer, ce qui est un peu dommage pour une chanson.

Enfin, je trouve l'ensemble très poétique et vous en félicite. C'est un très bel hommage.

   PIZZICATO   
6/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Salut Bruno
La peinture d'une famille soudée avec ses bonheurs, ses heures sombres aussi, et les peines inévitables de la vie.
Tout est narré avec sobriété et émotion.

J'ai bien aimé : " savoir profiter
De l'hiver de l'automne
Sans penser à l'été "

   funambule   
6/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Le texte méritait une meilleure présentation (que tout un chacun n'aurait pas forcément compris). Je m'explique, l'enchainement couplet/refrain, refrain/couplet est très malin et parfaitement réussi, ça fait parti des forces du texte "côté chanson". Sinon c'est bien fait, ni moderne ni original mais la profondeur et l'humanisme compensent largement. Un moment très agréable en se déconnectant de ce qui peut se faire aujourd'hui... et qui est rarement très heureux sans nostalgie aucune.

   plumette   
6/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
décidemment la chanson est un genre que j'aime particulièrement et celle ci est touchante et universelle.

se souvenir de l'amour qui circulait en famille, c'est doux et nostalgique, même si tous les héritages ne sont pas semblables.

la chanson n'élude pas les moments plus durs, le manque d'argent, compensé par l'amour toujours présent.

de belles images comme par exemple celle qui surgit dans la première strophe

et d'autres moins réussies à mon goût comme:

"Des goûters plus fragiles
Qu'un morceau de cristal"

a vous relire sûrement

Plumette

   Pouet   
6/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bjr,

C'est simplement exprimé, empreint de nostalgie, de sensibilité sans sensiblerie.

J'aime beaucoup ce quatrain:

"Ma mère dans la cuisine
Arpégeait nos repas
Les casseroles en sourdine
Frémissaient sous ses doigts"

Ou encore celui-ci:

"Les fins d'mois difficiles
Glissaient dans mon cartable
Des goûters plus fragiles
Qu'un morceau de cristal"

Je ne suis pas très fan de celui-là en revanche:

"Mais ce temps est parti
Comme est parti mon père
Et je l'ai bien compris
Quand est partie ma mère"

Je n'adhère pas trop à la répétition de "parti" notamment, je pense qu'on peut trouver autre chose surtout pour le quatrième vers.

Dans l'ensemble, un agréable moment de lecture.

   MissNeko   
6/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Que c est beau et touchant. Votre hommage est très émouvant.
Merci pour ce partage qui vient du cœur.

   Noran   
7/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bel hommage et belle chanson.
Beauté, amour, nostalgie et tristesse rythment ce récit à la cadence agréable et aux mots bien choisis.

Merci encore !

   FABIO   
7/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bien, une petite guitare sèche et c'est parti.
très plaisant, bien écrit, de jolis passages littéraires.

   Marite   
9/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Des mots simples mais choisis et agencés avec grand soin pour ce texte poétique. Slam ou chanson ... ma foi je l'apprécierais volontiers en version "slam".
Un coup de coeur pour :
" Ma mère dans la cuisine
Arpégeait nos repas ... "
L'image de cette maman s'est tout de suite offerte à mon imagination, le mot "arpégeait" inattendu y est pour quelque chose je pense.


Oniris Copyright © 2007-2019