Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Castelmore : Une autre femme
 Publié le 13/05/20  -  10 commentaires  -  1890 caractères  -  226 lectures    Autres textes du même auteur

Est-ce un rêve, une chimère ?


Une autre femme



https://ahp.li/9aaf51284abf7e745952.mp3
Musique : PIZZICATO
Voix : L’auteur


‪Un autre regard où plonger, ‬
‪Une autre bouche où s'enivrer, ‬
‪D'autres senteurs, d'autres parfums, ‬
Une autre femme, un autre vin.‬

‪Une vigne nouvelle... aux grappes encore pleines‬
‪D'amour à partager, de tendresse sereine, ‬
‪Une vigne nouvelle... au jus sucré et doux, ‬
‪Coulant comme un nectar, un baiser dans le cou.‬

‪Un rêve, une chimère, ‬
‪Existe-t-elle ? ailleurs ?‬
‪Loin de celle que j’aime,
‪Qui était mon bonheur‬
‪Et mon malheur aussi, ‬

‪Où est-elle,‬
‪M'attend-elle ?‬

‪Un autre regard où plonger, ‬
‪Une autre bouche où s'enivrer, ‬
‪D'autres senteurs, d'autres parfums, ‬
‪Une autre femme, un autre vin.‬

‪Elle marche, danse, élégante, élancée, ‬
‪Corps souple d’une liane, le cœur un peu fané, ‬
‪De l'amour elle attend tendresse, éblouissements, ‬
‪Apaisement de l'âme, ferveurs d'un amant.‬

‪Elle offre ses seins à mes mains, ‬
‪Sa bouche, aimante, boit mon corps, ‬
‪Son suc s'écoule entre ses reins, ‬
‪Son ventre appelle... encore, encore.‬

‪Un autre regard où plonger, ‬
‪Un autre corps à enivrer, ‬
‪D'autres senteurs, d'autres parfums‬,

‪D'autres senteurs, d'autres parfums‬...

‪Un autre vin.‬


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Queribus   
22/4/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

La (très) bonne surprise du matin: un texte simple mais bien écrit qu'on comprend tout de suite, une belle voix pour réciter les mots et cette musique langoureuse pour accompagner le tout. Je crois qu'on pourrait tenir là un superbe slow d'été (Il n'y en a plus et ça manque). Bonne chance avec ce morceau qui mériterait une place au soleil cet été, naturellement si la situation actuelle s'est améliorée.

Cordialement et merci, encore une fois, pour cette chanson superbe.

   Anonyme   
13/5/2020
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Bonjour Castelmore et Pizzicato,

Que c'est beau!
La matinée commence fort et ce n'est pas pour me déplaire.
Je découvre une nouvelle voix, grave, et qui colle parfaitement au texte.
La musique est en parfaite harmonie avec l'ensemble.

Une très belle écoute matinale
Bravo à vous deux.

   Cristale   
14/5/2020
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
"Une vigne nouvelle... aux grappes encore pleines‬
‪D'amour à partager, de tendresse sereine, ‬
‪Une vigne nouvelle... au jus sucré et doux, ‬
‪Coulant comme un nectar, un baiser dans le cou.‬"

Ce quatrain, entre autres, est un péché de gourmandise auquel ma sensibilité ne sait résister.

Mon âme romantique à fleur de peau aime la chanson, la voix, la musique et le poème.
Les mots portent au loin le parfum de l'amour dont la ferveur n'a d'autre égal qu'un nouveau jour dans un autre regard, quand boire à d'autres lèvres réanime l'ivresse au creux des corps en fièvre, peu importe qu'il soit un rêve, une chimère, l'amour n'est que lumière.

Vous l'aurez compris je n'aime pas cette chanson...

...je l'adore !

Bravo et merci à l'auteur et son musicien Pizzicato dont le talent est reconnu de tous ici. La mélodie porte les paroles comme le chaton porte la gemme.

Cristale

Oui, quelqu'un l'a dit, voici le nouveau slow de l'été ^^

   papipoete   
13/5/2020
 a aimé ce texte 
Passionnément
bonjour Castelmore
on peut interpréter votre texte de différentes façons : chercher ailleurs une femme... pour changer, goûter au fruit défendu ? ou bien, quand celle que l'on aime encore n'est plus là morte, ou partie vers d'autres bras ?
Je choisis la seconde option ( qui ne m'est pas inconnue... )
L'auteur, bien qu'encore enivré de celle qui fut... tourne la page et rêve de ce scénario où une " autre femme " l'attend, et lui redonnerait goût à l'amour à la vie. Il ne reste plus qu'à la trouver...
NB le héros bien que songeant à celle qui le combla de bonheur, s'en va sur le chemin des songes, en quête d'un coeur, d'un corps à frémir, de mots qu'il n'entend plus depuis longtemps.
Qui n'a pas connu cet état, où il faut tourner définitivement la page, et prendre son bâton de pèlerin, et arpenter vaille que vaille des côtes abruptes, bien des talus, marcher sur des épines, et ne pas craindre ces chagrins qui découragent !
les refrains sont emplis d'espérance " un autre regard où plonger... ", et chaque couplet déroule ce parchemin où la carte du trésor est décrite en langage à déchiffrer au gré des assonances.
Côté " chanson ", si je trouve ce qui n'est pas étonnant, que la musique est merveilleuse, la voix si prenante qui parle jusqu'à la fin m'aurait davantage plu quant à la " façon " si : en effet, j'aurais bien vu le " parlant " s'envoler, se muer en " chantant ", comme le fit Jean Gabin dans " je sais, je sais... "
Mais l'ensemble est une fameuse réussite, dont la teneur m'émeut, me renvoyant en 1984...

   Vincente   
13/5/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un rythme patient, attentif aux harmonies. Une mélodie en mots posés, apposant caresses et sentiments dans une sincérité troublante. Une justesse de ton entière qui lance ainsi son espérance en une renaissance amoureuse… probable car déjà là dans la pensée… improbable car si idéalisée qu'elle devrait "presque" rester "vierge", pure dans l'imagination, pour ne pas risquer de "décevoir" une telle envie de se porter.

Une bien jolie proposition… envers cette femme chimérique qui prend corps et sens dans ce poème pudique dont le cadre de musique douce chante la romance romantique de l'amour mélancolique. Très agréable proposition qui se prête ici en aparté à l'appréciation du lecteur auditeur, témoin à son insu d'une œuvre de très belle intimité.

   Myo   
13/5/2020
 a aimé ce texte 
Passionnément
Ah, il n'y a pas que les femmes qui rêvent du prince charmant .. ;-)
Le fantasme du partenaire "idéal" est donc bien universel ainsi que la croyance qui veut que "le vin est toujours meilleur chez le voisin "

Une alchimie réussie entre ce très beau texte qui donne envie à tous ( pour une sucrerie que souvent le "régime" nous interdit ) , une voix de basse profonde digne des plus grands crooners et une mélodie simple mais efficace qui emballe le tout ( et le reste..)

Je suis fan... Merci du partage.

   apierre   
14/5/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un magnifique texte ,une jolie mélodie,c'est vraiment réussi ,bravo aux auteurs !J' ai été très touché par cette chanson aux paroles simples mais remplies d'émotions.Une année nouvelle ,une vigne nouvelle ,un vin nouveau ,ni tout à fait le même ,ni tout à fait un autre ...

   Ascar   
15/5/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Une composition et une voix qui m'ont immédiatement fait penser à Joe Dassin et particulièrement à son titre " l'été indien".

Le chanteur m'a emmené sur un chemin de velours creusé par une mélodie douce et légère.

Le texte, simple, sied bien à l'univers de la chanson.

L'ensemble est harmonieux. Je regrette simplement que la voix et la mélodie ne se soient pas mariées sur un refrain chanté. La perfection était proche...

   Stephane   
15/5/2020
 a aimé ce texte 
Un peu
Un bon texte porté par une voix grave et profonde, suivi d'un arrangement musical de belle facture. Pourtant la chanson ne m'a pas plus emballé que ça, question de sensation sans doute. En fait je n'ai pas ressenti grand-chose, peut-être parce qu'il n'y a rien de nouveau non plus dans l'histoire...

   Davide   
26/5/2020
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Castelmore, bonjour PIZZICATO,

La voix parlée, suave et caverneuse, et l'accompagnement musical minimaliste (avec sa basse discrète et son tapis d'accords soyeux) trouvent une très belle osmose dans cette chanson, créant une ambiance intimiste propice au ton de la confidence. J'ose un "beaucoup" bien mérité pour ce très beau duo.
A renouveler, j'espère !


Oniris Copyright © 2007-2020