Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
cyclo : Les yeux et la parole
 Publié le 30/07/08  -  10 commentaires  -  439 caractères  -  62 lectures    Autres textes du même auteur

Parfois le regard s'attarde sur les lèvres.


Les yeux et la parole



Dans son clin d’œil tu
as cru voir un appel du
pied un mirage une
fleur dérobée au nid de
l’oiseau une plume

Dans sa claire voix tu
devines un appel de
chair une image un
tremblement dans l’aube
naissante une feuille

Mais quand ton
regard a croisé les
lèvres qui donnaient la
voix tu as compris tu as
rougi un éclair a
rompu ton cœur


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
30/7/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
malheureusement je n'ai pas accroché. La mise ne forme m'a beaucoup gêné. Pas de ponctuation. Le fait de mettre aussi le verbe dans les vers suivant alors que le sujet est dans le premier vers m'a beaucoup déplu dans ma lecture. Je trouve que ce poème est trop moyen.

   AnaiS   
30/7/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Dès le premier vers, j'ai décroché, désolé.

La forme ne me plaît pas du tout, ces rejets continuels sans ponctuation me dérangent beaucoup.
Une autre fois peut-être ...

   Anonyme   
30/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai lu d'une traite sans me soucier du choix des rejets de mots en fin de vers. Cela m'a bien plu. Il y a une certaine musique. C'est un peu court mais tant pis, je note en conscience, j'ai apprécié la manière de, et le contenu.

   Athanor   
30/7/2008
 a aimé ce texte 
Un peu
Sauf le respect que je dois à l'auteur, je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas de ponctuation.
Je n'apprécie pas beaucoup le passage/mélange des temps (passé composé, présent, passé composé, imparfait, passé composé) des strophes.
Et puis voir un appel du pied dans un clin d'oeil ne m'inspire pas beaucoup.
Par contre, je pense que l'auteur peut retravailler ce poème en mettant tout au présent ou au passé simple, ce qui donnerait plus de profondeur.
Rajouter une strophe et éviter les verbes trop simples.
Allez ! Tu peux le faire, cher cousin auteur.

   Anonyme   
30/7/2008
 a aimé ce texte 
Pas
Ben le chef a dit que 'Faible' ça existe..et nous convie à l'utiliser..

Bon d'accord je pourrais mettre moyen. voir bien..

mais ce serait mentir.

Alors je ne mens pas. C'est faible et je suis sûr que tu sais pourquoi.
Ceci écrit..surtout ne te décourage pas.
"Ecris ! Ecris tous les jours. Même une ligne. Même un mot. Mais écris ! " . D. Buzzati.

   mimich   
30/7/2008
Ce qui ne me plaît pas, en dehors du manque de rythme ,c'est qu'on accentue des mots explétifs et que ne saisis pas la raison de ce choix Quel effet l'auteur a-t-il voulu produire?

   Bidis   
31/7/2008
Les coupures sont à mon avis tout à fait mal situées et présenté de la sorte, effectivement, ce texte ne paraît pas très bon.
Mais j'ai relu ce poème en le "reconstruisant", par exemple :
"Dans son clin d’œil tu as cru voir un appel du pied
un mirage
une fleur dérobée au nid de l’oiseau
une plume"
etc...
et tout devient beaucoup plus aérien, joli, poétique.
Mais alors aussi cet "appel du pied" que je n'avais pas trop remarqué, me semble peu léger pour parler du regard.
Je ne mets pas d'évaluation parce que ce serait celle de ma trahison envers le texte qu'ainsi arrangé, je ne trouve pas mauvais du tout, du tout.

   Maëlle   
31/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien
J'aime bien la fragmentation de la lecture que donne ces phrases cassées en morceau. Même si je trouve le procédé facile.

   Leo   
31/7/2008
 a aimé ce texte 
Un peu
Déstructurer la phrase pour la mettre au service du vers est une technique difficile à maîtriser. Brassens y excellait, Rostand encore mieux (et lui, c'était en alexandrins, en plus).
Ici, c'est raté. Trop d'effet tue l'effet, surtout lorsque cet effet n'a pas de véritable justification. Il reste un exercice de style, un essai qui mérite d'être salué et encouragé pour lui-même. Pas pour le résultat, désolé.

   Anonyme   
26/10/2016
 a aimé ce texte 
Vraiment pas ↑
C'est malheureusement un texte laborieux à lire, ces coupures sont pénibles, exécrables, elles enlaidissent l'écrit.

Là, encore l'absence de ponctuation est cruellement ressenti.

Si l'on veut un peu comprendre ce texte, il faut s'obliger à plusieurs lectures. En effet, il est dit des choses mais la manière de nous les avoir proposées est loin de les rendre évidentes.

Ce texte est rendu confus en sa forme de ce fait le fond en pâti beaucoup, le rendant ainsi déplaisant. Vous l'avez sabordé, quel dommage, le titre "les yeux et la parole" semblait prometteur ... d'un discours plus cohérent.


Oniris Copyright © 2007-2019