Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
d3irdr3 : Des gouttes
 Publié le 11/11/07  -  6 commentaires  -  509 caractères  -  91 lectures    Autres textes du même auteur

Poème écrit après avoir vu une expo d'art contemporain. Une maison était représentée, une cascade en sortait... par les fenêtres et la porte.


Des gouttes



Une longue lune bave la nuit
Une robe violette couvre la terre
Blanche mirabelle devant la glace
Des gouttes des gouttes des gouttes

Larmes tendres enfin sous les fenêtres
Une maison sans portes
Un torrent dévale dégoule déborde détruit de dedans

Sort sans fin une source
un fleuve
de gouttes
déborde
du toit
déporte
du goût
de lui
des litres
de pleurs
à l’aube où tout
doucement luit


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Oli   
11/11/2007
Sans doute très originale comme poème, mais je crois de ne pas l'avoir compris au 100%

   nico84   
11/11/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J' ai aimé le premier vers et j'ai aprecié ton poéme que j'ai lu et relu pour à chaque fois redécouvrir du sens.

L'absence de ponctuation est elle volontaire, en tout cas beau poéme, félicitation à toi !

   Bidis   
13/11/2007
 a aimé ce texte 
Passionnément ↓
Je n'ai rien compris du tout mais ça n'empêche pas ce texte-lampe d'avoir éclairé de ses mots mon incompréhension.
Edit 13/11 : c'est vrai, c'est magique. J'ajoute deux points.

   aldenor   
12/11/2007
 a aimé ce texte 
Passionnément ↓
Nuit-luit, le rappel contraste premier-dernier vers est magnifique.
Les mots sont bien pesés. Quelle harmonie! C'est magique.
La forme, c'est peut-etre la source qui sort?

   Anonyme   
12/12/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
je trouve votre poème très visuel.
Le décor planté par les deux premiers vers est une réussite:

'Une longue lune bave la nuit
Une robe violette couvre la terre'

L'écriture sans arabesques témoigne au plus près de ce qui a été vu, et pourtant la poésie s'écoule au fil des vers.


Merci à vous

   Anonyme   
1/11/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
J'ai lu et relu, je ne suis pas vraiment emballé, car c'est un texte qui n'est pas entièrement compréhensible.

Le manque de ponctuation est perceptible, par instant cela influe sur la fluidité de la lecture.

Une image a retenu mon attention, étrange et plaisante à la fois "Une robe violette couvre la terre".

Pour le reste du texte, je suis sur la réserve, de celui-ci ne se dégage pas vraiment d'émotion, ce n'est qu'un descriptif d'action.


Oniris Copyright © 2007-2019