Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
David : À l’ouest terne
 Publié le 07/02/09  -  9 commentaires  -  536 caractères  -  129 lectures    Autres textes du même auteur

N'aie pas peur, Yul Brynner...


À l’ouest terne



Silhouette inopportune
Ou mirage éblouissant,
Je viens cacher ma fortune,
Inconnu, en l’enfouissant.

Toi, tu me rayes la dune
Et j’ai besoin du secret.
Tu es traître, tu es lune
À la nuit de mes regrets.

Je n’ai plus que le silence
Aux côtés de mon butin,
Juste lui, puis ta présence ;
Aux deux serais-je assassin ?

Le bruit mat et tu t’écroules
En quelques pas titubant,
Crime que le désert foule…

Enfin seul, aux yeux brillants.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
7/2/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je ne sais pas pourquoi, mais il me plait d'imaginer que cette scène aurait pu exister dans un film comme "Le bon, le brute et le truand".
Peut-être est-ce dû au titre et au contexte.
Il y à un petit je ne sais quoi, comme un mystère qui plane sur ces vers que j'apprécie vraiment. Peut-être suis-je hors sujet mais c'est comme ça qu'il me plait ce poème.

   Anonyme   
7/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Pas mal gringo. Manque plus qu'un air d'harmonica.

   Anonyme   
7/2/2009
 a aimé ce texte 
Un peu
une image de janus ? mais quelle est cette belle qui génère tant de regrets...

Je n'ai aucune sensation de western ( sauf peut-être en toute fin) et dans ce sens je ne comprend guère l'évocation du grand chauve, si ce n'est...

bref, je passe à côté.

Tu me rayes de ta dune, mais ensuite je te fais pan pan ?

Non vraiment, ça m'échappe

   Anonyme   
8/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un poème aux jolies sonorités qui s'inscrit dans la mesure d'une sentimentalité maîtrisée et sans débordement. Des mots associés de façon heureuse, aussi.

   Anonyme   
9/2/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je vois quelques références à mon avatar (bien que ce poème n'ait pas été écrit pour moi! :-))

J'aime le rythme, l'ambiance.....le décalage aussi. Etrange texte qui m'a plut presque "par hasard", je ne sais pas vraiment pourquoi, une musique sans doutes...

   Anonyme   
10/2/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Je ne sais pas... Le langage manque un peu de relief j'ai trouvé par rapport à d'autres fois. De jolis jeux de sonorité mais cela n'a pas suffit. J'aime pas trop le dernier vers, les trois précédents sont en revanche mes préférés.
Du David (à mon goût), en petite forme...

   Nongag   
11/2/2009
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Du Sergio Leone moins le cinémascope... et en moins d'une minutes (lui qui faisait des films de 2, 3 heures).

Simple, efficace, mais pas transcendant.

   Flupke   
11/3/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Titre très bien trouvé. Ambiance western étonnement bien restituée. Séduit par l'originalité et j'apprécie la fonctionnalité de ce poème.

   Raoul   
21/4/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Une ambiance aride aux vers très ramassés surprenants.
La strophe 2 me gène un peu en raison du secret/regret que je trouve un brin faible (enfin… moins fort que les autres)
Sinon le sujet est original, un texte avec de la personnalité.
Je retourne au saloon, c'est ma tournée!


Oniris Copyright © 2007-2018