Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Dimity80 : À t’en laisser partir
 Publié le 19/12/16  -  12 commentaires  -  522 caractères  -  198 lectures    Autres textes du même auteur

Respecter le départ de l’être aimé.


À t’en laisser partir



Si le lac est gelé,
Que je suis en dessous,
Si le verre est vidé,
Que je suis un peu saoul,
Si l’hiver est passé
Et que neige m’enlise,
Si les vers de Musset
Sont un peu ma devise :
Je t’aime à t’en laisser partir…

Si ta voix me guidait,
Que je suis à genoux,
Si, en toi, je voyais
La femme de mes goûts,
Si l’éternel regret
N’est parfum de cerise,
Si je ne peux changer
Décision déjà prise :
Je t’aime à t’en laisser partir…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   dom1   
28/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'aime bien votre écrit. On trouve souvent trop long les poèmes.
Je trouve le votre trop court...

Il gagnerait en profondeur avec un peu de longueur.
Ici, on reste un peu sur sa faim.
Je bloque sur 1 vers:
" n'est parfum de cerise "

Sinon, je pense qu'il y a matière à très bel écrit et il me semble que vous avez poser les fondations de celui-ci.

domi

   Anonyme   
19/12/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
D'ordinaire les "Si" me rebutent un peu, mais là ils apportent à ce poème, une certaine mélodie et ils nous conduisent vers cette phrase si imposante "Je t'aime à t'en laisser partir ... "; Il faut une grande force intérieure, un puissant sentiment d' "Amour" à tout épreuve pour les prononcer.

Je vous ai lu et relu, j'ai beaucoup aimé ce que provoque en moi vos mots, ils bousculent mon ressenti, ils s'ancrent très profondément.

Le fond intense, la forme au flux limpide, nous font concevoir pleinement l'atmosphère qui habite ce beau poème.

ce commentaire est du 29/11/2016 (reprise dernière phrase incorrecte)

   myndie   
6/12/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
« je t’aime à t’en laisser partir » : jolie trouvaille que ce vers judicieusement placé à la fin des deux strophes, qui sonne comme le glas de votre amour.

J’aime aussi le rythme de ritournelle que les hexasyllabes confèrent au poème.

Pour le reste, je trouve que le traitement du thème – rebattu en poésie – de la séparation manque d’élévation et de mystère.

Vos images sont trop convenues pour me faire vraiment rêver.

Les tourments de l’âme sont toujours mieux servis par des paraboles et des allégories que par le prosaïsme du réel…

Il suffirait de peu, un peu plus de lyrisme, et votre texte gagnerait en force suggestive, en éclat et en émotion.

myndie

   papipoete   
19/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour Dimity,
Tu ne vois plus en moi ton double, ta moitié avec qui tu parlais intarissable de tout de rien . Tu n'as plus rien à me dire .
Mais je t'aime .
Ta voix me guidait, me rassurait ; dorénavant, je n'aurai plus cette étoile du berger, tu vas t'en aller .
Mais je t'aime, t'aime à t'en laisser partir ...
NB Brel l'aurait supplié de vous garder... comme son chien
Quelques vers boitillent " et que neige m'enlise "
" que je suis à genoux "
" décision déjà prise "

   Pouet   
19/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bjr,

Une jolie musique se dégage de vos vers, c'est très agréable à lire.

Les vers ne me semblent pas dénués de poésie et de sensibilité.

L'ensemble m'apparaît peut-être un peu sage, manquant un poil de "métaphores percutantes". Mais ce n'est que mon goût.

La simplicité n'est pas un défaut, au contraire. Le "convenu" n'est pas forcément très loin toutefois.

"L'éternel regret" est un peu ressassé par exemple mais il est "rattrapé" par le vers suivant.

Sur le fond, je ne sais pas. Il me semble que parfois "s'accrocher un peu" peut dans certains cas donner une seconde chance au couple et que "s'avouer vaincu" trop vite peut s'avérer regrettable. Mais tout dépend des situations bien entendu.

Je crois avoir été, un peu malgré moi, assez sensible à vos mots et à leur musicalité au final. Mon "évaluation" sera aussi un "encouragement" pour cette première publication.

Cordialement

   Anonyme   
19/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Pour ma part, les hexasyllabes permettent une belle musicalité à ce poème.
" Je t’aime à t’en laisser partir… " j'aime bien cette expression.
j'ai nettement préféré la première strophe.

   Lulu   
19/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Dimity80, et bienvenue.

Je n'ai pas été particulièrement touchée par ce poème à la première lecture, l'ayant trouvé trop simple dans sa construction, mais le titre qui reprend une partie d'un vers essentiel de votre poème me plaît, tant dans ses mots que dans sa portée.

Puis, il y a quelques images sympathiques, comme les deux premiers vers, par exemple.

Cela dit, je trouve dommage que ce texte ne soit pas plus développé, notamment par des vers plus longs qui rendraient la lecture plus aisée et plus sensible. Les vers courts ont tendance ici à rendre vos mots tout contenus, comme s'ils avaient eu du mal à sortir. Plus généreux dans la strophe, vos mots auraient peut-être rendu le dernier vers de chacune d'elles plus fort.

Mes encouragements.

   Sodapop   
20/12/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai beaucoup aimé vos mots, la simplicité et la fraîcheur de votre poème. Empreint de mélancolie, la fin d'un amour et le choix de laisser partir celui ou celle que l'on aime. C'est un thème très classique et l'exercice de le porter avec classe en est que plus complexe. Vous réussissez très bien cet exercice. Le fait d'avoir construit celui-ci autour d'une ritournelle, avec ce vers qui revient à chaque fin de strophe et très judicieux, par contre il laisse attendre un poème plus long du coup., on en redemande dommage qu'il n'y ait que deux strophes. Mais bravo pour votre travail.

   Arlet   
21/12/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,
J'ai aimé votre texte qui traduit un amour profond, car il en faut beaucoup pour laisser partir l'être que l'on aime le plus.
Bien cordialement.
Arlet

   Anonyme   
21/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
un texte court mais qui dit bien ce qu'il veut dire. Bravo à vous pour cet écrit. IRIS1950

   HadrienM   
24/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Poème de l'humilité et de la raison.

J'avais l'impression d'une adresse à la Fée verte, à l'absinthe !

Il existe une évidente résignation dans cette écriture. Joli.

Rien de plus néanmoins. Mais on sent que ce n'est pas le moment de la création et de l'originalité : c'est un moment de recueillement. De silence et de prochaine solitude.

Assez réussi donc.

Compliments.

Bien à toi,

   Anonyme   
24/12/2016
Si je disais t'aimer à t'en laisser partir
Ce serait t'avouer sous couvert d'éloquence
Que je peux supporter sans souffrir ton absence
Et donc que jusqu'alors je n'ai fait que mentir


Oniris Copyright © 2007-2020