Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
dom1 : La nuit…
 Publié le 03/12/15  -  6 commentaires  -  961 caractères  -  198 lectures    Autres textes du même auteur

Faut-il que le noir s'installe pour qu'il irrigue les lieux de vie ? Oui et non, mais c'est la nuit qu'il est plus le disposé pour faire fonctionner l'imagination, les fantasmes en donnant aux acteurs de son scénario le souffle des sensations…


La nuit…



Je marche sur les toits,
Je longe les parvis,
Attiré par les voix,
Je descends dans vos lits,

Pour mater vos endroits,
Rendre compte aux amis,
Comment je suis pantois,
Quand vous parlez de lui,

Quand vous le faites roi,
Alors qu’il est ennui,
Qu’il vous nargue tout bas,
Comme font les souris,

Je marche sur les toits,
Où les chats me sourient,
Où les ombres louvoient,
Je rentre dans vos nids,

Pour y briser les lois,
Qui fondent ces avis,
Cinglants comme narquois,
Lorsque le jour revit,

Qu’il masque vos émois,
Nés pendant cette nuit,
Où j’ai froissé vos soies,
Pour vous donner envie,

Je marche fou du roi,
Et vous me remerciez,
D’être passé par là,
D’avoir aimé la vie,

Comme l’abbé la foi,
Et le ciel la pluie,
Je marche fou du roi,
Qui règne dans vos nids…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Miguel   
18/11/2015
 a aimé ce texte 
Pas
Pour de l'obscurité, voilà de l'obscurité ; l'exergue nous en promettait et nous en servait déjà lui-même. Le reste ne déçoit pas non plus. Du fantasme, nous dit-on ... Le problème, c'est que les fantasmes des uns n'intéressent pas les autres, et la monotonie de la rime finirait par endormir. Cette lecture ne m' rien apporté.

   Vincendix   
3/12/2015
 a aimé ce texte 
Bien
Ce n’est pas transcendant mais j’ai lu ici, et récemment, des textes qui m’intéressent moins.

C’est un peu monotone en raison des rimes répétitives et l’imaginaire est difficile à cerner.

Je pense que vous avez un potentiel qu’il faut exploiter, d’autres textes de votre plume sont plus élaborés, plus descriptifs.

   PIZZICATO   
3/12/2015
 a aimé ce texte 
Bien
Cette nuit anthropomorphe ne m'a pas vraiment séduit.
Certaines idées sont intéressantes mais je les trouve exprimées de façon un peu tarabiscotée.
D'autre par je suis intrigué par : " Attiré par les voix ", " Comment je suis pantois ", " D’être passé par là,". Si c'est la nuit qui s'exprime, pourquoi le masculin ?

   MissNeko   
30/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Un texte noir bien monotone mais l ensemble se laisse lire.

   Curwwod   
23/7/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Mots un peu trop convenus et téléphones et une dramaturgie sans surprise.
Une monotonie ennuyeuse.
J'espère que ces remarques vous aideront pour améliorer votre écriture.
Bien à vous.

   widjet   
30/7/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Un poème vide et dépersonnalisé au possible.

Des comme ça, sur un thème aussi éculé, j'en ai déjà lu des bien meilleurs.

Ici, j'ai la sensation que l'auteur a pris le premier mot qui rime (comme si c'était une fin en soi) et l'a collé sans souci de trouver un mot, une expression, une image qui fasse un petit peu joli ou harmonieux ou recherché. Le "style" ? Un coup c'est familier ("pour mater"), un coup ça se veut plus soutenu.

Au final, c'est un texte insipide comme ceux que je signais...adolescent.

W


Oniris Copyright © 2007-2017