Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
SaintEmoi : La girouette et les cerfs-volants
 Publié le 02/12/15  -  5 commentaires  -  1530 caractères  -  105 lectures    Autres textes du même auteur

Texte écrit durant une campagne électorale où des amis cédèrent aux appels d'une girouette locale, elle-même dans le sens du vent bien sûr…


La girouette et les cerfs-volants



Au pignon des demeures, quel que soit le versant,
À l'est et au labeur ou l'ouest et son couchant,
Accrochée sur le toit comme un poisson roussette,
Une tique au combat, l'étrange girouette ;

Endormie sur les tuiles depuis bien des années,
À son coude un peu d'huile pour ne pas trop grincer,
La girouette habille, comme un paon bien plumé,
Sait rendre bien docile à l'utile ses idées ;

Certains, bien trop hardis, ont, je crois, la faiblesse
De voir en ce produit une immense richesse,
Car ce haut compagnon, s'il n'est pas très fiable,
A le bonheur dit-on de bien lire les fables,

De dire oui à tous, de dire non à personne,
De se tourner vers vous lorsque le vent résonne ;
Il est dit des girouettes qu'elles aiment bien la pluie,
Mais que tant de courbettes fait rouiller leur poulie.

Il arrive parfois, en ville ou en campagne,
Pour prendre quelques voix au milieu du vacarme,
Qu'elles nouent à leur fer des cerfs-volants crédules,
Ces jouets un peu fiers aux farouches postures ;

Chacun à sa ficelle a l'œil bien rivé,
Ou faite de dentelles ou de fils barbelés,
Mirant celle de l'autre, la croyant bien plus courte,
Cédant au jeu de rôle et à l'effet de groupe ;

À vous les cerfs-volants, marionnettes à fil,
À la main d'un enfant vous avez meilleure mine,
Et, je le dis sans haine, et sans effronterie,
J'ai pour vous de la peine, et des regrets, amis.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Vincendix   
14/11/2015
 a aimé ce texte 
Passionnément
Les girouettes perchées sur les toits sont rares et c'est dommage, j'en découvre encore au hasard de promenades dans la campagne, elles représentaient le métier du propriétaire, forgeron, laboureur, menuisier...
Elles sont rares sur les toits, mais nombreuses au ras des pâquerettes, dans tous les sens du terme,tournant au gré des vents, et c'est vrai que de naïfs cerfs-volants s'y accrochent.
Un texte percutant comme je les aime et j'adhère pleinement à sa philosophie, en plus il est bien construit.

   Robot   
2/12/2015
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je trouve un fond trop général à votre texte qui ne nuance pas comme si l'ensemble du monde politique était girouette. Et puis l'électeur lui même n'est-il pas tout autant versatile. Edgar FAURE à qui on reprochait ses virages politiques disait "ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent"
Ceci dit votre texte m'a amusé et en plus j'ai aimé votre écriture. C'est déjà pas mal.
Je termine avant de retourner mon opinion comme une girouette. (Humour)

   PIZZICATO   
2/12/2015
 a aimé ce texte 
Bien ↑
La veste, la girouette, des mots adaptés de longue date à la versatilité et au sens de l'opportunisme. Ici il s'agit des politiques, à qui, pour ma part, on peut adjoindre l'hypocrisie.
" De dire oui à tous, de dire non à personne, " .
Un texte amusant.

   Anonyme   
2/12/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Texte au sujet fort bien traité et tourné, belle aisance dans la plume, qui captive, par son élégance, et sa dextérité. La petite pointe d'humour bien dosée, rend la lecture attrayante, et sympathique.

   Anonyme   
4/12/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
En voilà une belle girouette ! Là où le vent tourne elle s'envole, pour revenir s'il est mauvais. Et vice versa... Tourne et retourne : quel pragmatisme... et surtout, quelle trahison !!!

Wall-E


Oniris Copyright © 2007-2018