Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Donaldo75 : Je te vois
 Publié le 14/09/21  -  9 commentaires  -  1213 caractères  -  142 lectures    Autres textes du même auteur

Le test de Rorschach permet d’étudier la personnalité et d’évaluer les perturbations de l’état psychologique d’un homme. Le principe est simple : on soumet un individu à une série de taches d’encre, et on analyse ses réponses à celles données « normalement » par des personnes sans pathologie connue. Les résultats vont alors conduire à identifier une « tendance de personnalité » parmi les quatre identifiées dans la typologie jungienne.


Je te vois



Je te vois grosse tache d’encre
tu parades sur ton bout de papier
le psy te donne de l’importance.

Tu n’es qu’une bouse infâme un morceau de n’importe quoi vomi n’importe comment
pour ce gros thérapeute mes parents le système les gens désireux de contrôler ma vie.

Je te vois tu fais la belle à présent
plus je parle plus tu existes à leurs yeux
de sadiques en blouse blanche.

Tu peux devenir une fleur pourrie un masque mortuaire le visage de Jésus
ce que je veux raconter à toutes les gargouilles crédules venues me tester.

Tu me vois grosse tache humaine
bien caché derrière tes verres épais
insignifiant mangeur de papier.

Je te dis ce que tu veux entendre tu ne sais pas écouter mais seulement condamner
pour me ranger au fond d’un tiroir avec les autres décalés dont tu as toujours peur.

Tu me vois dans tes rêves
je dévore ton petit cerveau
cet informe tas de dossiers.

Je rejoins mes camarades de chambrée les abonnés à la douche froide aux secousses électriques
des fantômes déclarés aujourd’hui recalés hier par de grosses taches d’encre sur un bout de papier.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   BlaseSaintLuc   
14/9/2021
 a aimé ce texte 
Passionnément
Formidable description de ce qu'est le test, ressenti de patient , jugement ou ( analyse de professionnels)
Jack sort de là ,sort de ta boîte et rejoint les coucous.
J'adore le rythme et la justesse du propos, on est quasiment dans la tête de celui qui soumis aux test ,ce voit décortiquer comme un crabe pris dans sa nasse.

Comme un papillon sur l'épaule, ces taches d'encre doivent s'évader du bagne , vulve ou enclume, le buvard trop bavard finira au panier.
J'aime aussi ce petit fond d'humour ( pince sans rire.)

   Luz   
14/9/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Donaldo75,

Bravo pour ce poème sur les taches à interpréter. Je pensais que ces tests n’existaient plus, mais peut-être que les disciples de Freud veillent encore aux « traditions ».
C’est important d’écrire des poèmes de ce genre pour, même de façon infime, lutter contre ces catalogages : "pour me ranger au fond d’un tiroir avec les autres décalés dont tu as toujours peur."

Merci.

Luz

   Queribus   
15/9/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

La bonne surprise du matin! J'ignorais si ce fameux test de Rosbach était encore pratiqué; en tout cas, le choix du sujet sort de l'ordinaire et ne manque pas d'audace; il pouvait même s'avérer casse-pipe pour un poète ordinaire; mais c'est là que vous intervenez avec votre savoir-faire et votre habileté dans la disposition des "tercets" et des "distiques", l’alternance des "je" et des "tu", le choix des mots et des"vers"; l'ensemble me semble magistralement conduit et témoigne d'une longue pratique de l'écriture. En tout cas, une belle réussite en matière de"poésie libre"

En conclusion, rien que du bonheur à vous lire.

   framato   
15/9/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Don,

J'aime beaucoup. Entrer dans la tête du testé, dans ses pensées intimes.

Le texte ne manque pas de force et le grain de folie monte progressivement jusqu'au cannibalisme symbolique. J'aime également beaucoup l'ironie imposée par le dernier vers qui ramène les images du test à ce qu'elles sont : de simples grosses taches d'encre sur un bout de papier.

Merci pour ce texte.

   Provencao   
15/9/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
" Tu me vois grosse tache humaine
bien caché derrière tes verres épais
insignifiant mangeur de papier. "

J'ai bien apprécié cette strophe qui par l'ironie, vous a permis, à mon sens, d'écorcher l'ombrage de ce test et se dispose à le combiner dans les mots choisis qui seront parés "d'une grosse tache humaine' dans laquelle les significations et ressentis pourront s'insérer, rester dans un espace huis clos avec l'homme et ses secousses électriques…

Au plaisir de vous lire
Cordialement

   apierre   
15/9/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Une excellente idée de rédiger un texte sur ces tests!
J' ai beaucoup apprécié cette poésie percutante pleine d'humanité ;
"plus je parle plus tu existes à leurs yeux " et plus tu les fais exister eux aussi , ces sadiques en blouse blanche !
Bravo

   Ombhre   
16/9/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Donaldo,

j'ai bien aimé ce poème écrit comme un pamphlet, plein de rage et de colère, sur tous ces gens qui ne rentrent pas dans les cases d'un système qui ne s'intéresse pas vraiment à eux, mais à la boîte dans laquelle les faire rentrer, de gré ou de force.
Tous ces tests arbitraires pour tenter de comprendre, créées par "ce gros thérapeute mes parents le système les gens désireux de contrôler ma vie", et finalement n'aboutir, au prétexte de science ou de santé, qu'à une ultime violence: "Je rejoins mes camarades de chambrée les abonnés à la douche froide aux secousses électriques
des fantômes déclarés aujourd’hui recalés hier par de grosses taches d’encre sur un bout de papier."

La folie de ceci est bien mise en valeur par une écriture violente et ironique, qui traite les médecins de "sadiques en blouse blanche". L'absence de rythme clair et l'écriture très libre renforcent encore la dureté de ce texte.

Merci pour le partage.

Ombhre.

   saintsorlin   
17/9/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une revanche sur les tests de personnalité qui furent la grande mode de la fin du siècle dernier ? En tout cas, votre slam a du style.

   papipoete   
18/9/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
bonjour Donaldo
Il croit, déchiffrant ce que cette tache d'encre sur la feuille sous mes yeux lui apprendra ; à savoir ce signe ci, réponse là , cet autre ah oui c'est ça ! Et tout fier sous sa blouse blanche, il dessinera un graphique où mon moi montera ou fera des vagues ! Mais ce qu'il ne sait pas l'analyste de l'esprit, c'est que j'ai " tout le miens " et le berne pour accélérer le temps, et m'échapper de là et oublier cette tache qui dit oui, qui dit non...
NB un examen psychiatrique sous d'autres tropiques, en d'autres temps, ou derrières des barbelés d'Auchwitz, où l'on prit soin d'étudier ces cas d'école, " fous " qu'on les eut catégoriés !
Mais combien de ces victimes, étaient en possession de tous leurs moyens, alors qu'une tache d'encre révélait le contraire ?
Douches froides et électrochocs, allaient bien leur faire " entendre raison ! "
Personnellement, j'eus à faire à ces analystes qui, si je ne parlais pas, ne parlaient pas... et me regardant disaient " c'est tout ? ça fera 100 francs "
j'aime particulièrement les distiques, qui semblent me faire un clin d'oeil...


Oniris Copyright © 2007-2020