Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
embellie : Introversion
 Publié le 05/02/19  -  9 commentaires  -  1242 caractères  -  142 lectures    Autres textes du même auteur

Conseils prodigués à un individu introverti, replié sur lui-même.


Introversion



Ton cœur est plein de maux que tu n'as jamais dits
Et ta plume est muette ; à quoi bon les écrits ?
Le silence au dehors, en toi le grand tumulte.
Il faudrait trop d'efforts pour que ton âme exulte.

Se réfugier en soi, refermer sa coquille
Et s'assurer que nul, au grand jamais ne pille
Ces trésors enfouis, ces non-dits douloureux,
Reproches contenus, mots d'amour malheureux...

Trop d'espoirs insensés, d'humiliations amères,
De blessures cachées, froides comme l'hiver,
Envahissent ta vie, freinent tous tes élans.
Tu voudrais oublier, retrouver le néant.

Pourtant, si tu pouvais un jour ouvrir ton cœur,
Oser parler un peu, conjurer ta rancœur,
T'alléger de ce poids qui lentement te mine,
Afin que ton regard dans tes yeux s'illumine...

Laisse aller le torrent et déferler la vague !
Libère-toi soudain et maudis la madrague
Dont les filets sournois tiennent au fond de toi
Ces mots empoisonnés de très mauvais aloi.

Alors tu sentiras dans ton corps assagi
Une nouvelle ardeur, une belle énergie.
Tu verras le soleil entrer dans ta ruelle,
Il te chuchotera "tu vois, la vie est belle !"


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Corto   
20/1/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Bel hymne à la vertu de l'écrit et plus globalement à l'expression sous toutes ses formes.
Oui il faut dépasser "ces non-dits douloureux,
Reproches contenus, mots d'amour malheureux..." pour construire un outil de résilience, et même de communication.
"Alors tu sentiras dans ton corps assagi
Une nouvelle ardeur, une belle énergie."
Mode d'emploi pour faire face à la vie parfois trop cruelle ou en tout cas ressentie comme telle.
Un bel encouragement.

   Vincente   
5/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Des conseils, oui mais que je trouve trop annoncés en exergue. Ce conseil ici pour aider ("orienter" ?) la lecture est inutile car justement ce qui m'a paru un peu trop appuyé dans le poème c'est son côté didactique. Le titre pour annoncer le propos était déjà bien suffisant.

Mais sur le fond, le déroulement est intéressant et bien mené. La poésie s'immisce dans les images (souvent un peu convenues malgré tout : "ta plume est muette" "refermer sa coquille" "Ces trésors enfouis", etc...). J'ai beaucoup aimé l'avant dernier vers "Tu verras le soleil entrer dans ta ruelle", il ferait une chute bien plus attractive que le dernier qui est vraiment dispensable.

   papipoete   
5/2/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
bonjour embellie
" tu ne parles jamais, ne souris pas davantage, et même le chagrin ne se voit pas sur ton visage ! Je sais bien pourtant qu'en toi, est tapi tout ce qu'au dehors ne se voit pas ! Que vienne une immense peine, ne retiens pas tes larmes ! Qu'une blague fort drôle passe à tes oreilles, rigole ! Qu'une info dramatique te révulse, crie ! "
" si un jour, tu te surprends à ouvrir ton corps et ton coeur, tu sentiras une voix te dire - vois comme la vie est belle ! "
NB un sujet sans la moindre faute, une évocation si vraie de ce que " l'introversion " peut causer chez l'être humain, par exemple " t'as vu, il n'a même pas pleuré pour la mort de sa mère...c'est tout ce que cela lui fait ? "..........alors qu'en son for intérieur, déferlait sûrement un torrent de larmes ! ( je suis comme le héros )
Je viens de voir le film sur le " facteur Cheval " ; il ne sut pas dire à sa femme, à sa fille " je t'aime ", mais durant 33 ans il leur prouva jour et nuit à quel point il les aimait !
la 4e strophe est particulièrement tendre et affectueuse !
Je vois un texte " néo-classique !

   senglar   
5/2/2019
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour embellie,


Un vers qui coule de source, en ayant de la consistance sonore, qui a de la mâche en quelque sorte. Vous excuserez la comparaison qui paraîtra peut-être bizarroïde mais j'ai eu l'impression de lire du Corneille. Il est vrai que ce cher Pierre était aussi le versificateur de la raison. Or l'on est ici dans le bon sens et l'équilibre. Votre poème vaut toutes les ordonnances !

Il balance, culbuto thérapeutique, hypnotique.

J'ai twisté :)


Senglar

   Absolue   
5/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien
La forme est très agréable.
J'aime moins: "pourtant, si tu pouvais un jour ouvrir ton coeur", moins fluide, et "de très mauvais aloi", tournure peu harmonieuse (pour moi).
Pour le reste, je visualise très bien le "barrage" qui ne demande qu'à sauter ou que d'autres aimeraient voir sauter...Car l'introversion n'est pas (toujours) synonyme de repli sur soi mais d'intériorité, qui peut être bien vécue mais que les autres ("les extravertis") ne comprennent pas.
Le poème, oui, le titre, non. Ce texte parle plutôt de tristesse et de difficultés (présumées) à exprimer ses sentiments. Un introverti n'est pas forcément malheureux et/ou replié sur lui-même car il se ressource dans la solitude, tout comme un extraverti n'est pas forcément épanoui, même s'il se recharge au contact des autres.

   STEPHANIE90   
5/2/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonsoir Embellie,

de bien jolis mots pour parler de ce que l'on cache souvent et qui peut nous emprisonner dans le mal de vivre. L'ensemble est cohérent mais il y a une strophe que je préfère au autres :
"Trop d'espoirs insensés, d'humiliations amères,
De blessures cachées, froides comme l'hiver,
Envahissent ta vie, freinent tous tes élans.
Tu voudrais oublier, retrouver le néant."

Merci pour cette belle lecture,

StéphaNIe

   PIZZICATO   
5/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien
L'exergue situe déjà le sujet de cette poésie.
" à quoi bon les écrits ? " Au contraire ; à mon avis, arriver à relater par écrit ce qu'elle ne peut extérioriser, peut représenter un pas pour une personne qui a ce caractère d'introverti.

Ici le/la narrateur/trice incite la personne à " ouvrir son coeur "sur des maux qu'elle n'a jamais dits.
Il est vrai que ce type de caractère sait aussi se confier, et pas uniquement pour relater ses "maux", à des personnes à qui il fait confiance ; peu nombreuses certes ...

Une lecture intéressante.

   SaintEmoi   
6/2/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Merci pour ce poème aux vers fluides, la lecture n'étant heurtée par aucun accroc.
Par le jeu du tutoiement vous arrivez à parler à tout le monde et à vrai dire le lecteur prend le conseil pour lui, reconnaissant qu'en effet bien souvent il aurait dû dire, reconnaissant aussi qu'on le lui écrive.

   sympa   
8/2/2019
 a aimé ce texte 
Bien
De bons conseils certes, mais pas évident pour certains d'extérioriser ses colères, tristesses etc....
Garder tout pour soi, ce n'est pas bon pour la santé ( stress, anxiété, maux d'origine nerveuse . )
Une lecture que j'ai bien aimé.


Oniris Copyright © 2007-2019