Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Enluminor : Le "Q" du catholicon
 Publié le 07/07/07  -  10 commentaires  -  717 caractères  -  150 lectures    Autres textes du même auteur

Le week-end dernier, des Oniriens qui se reconnaîtront ont été rencontrés à Saint-Amand-les-Eaux et m'ont vanté les vertus d'Oniris. Voici une première contribution.


Le "Q" du catholicon



Aux portes du Hainaut, resplendit Saint-Amand
Dont la tour élevée, orgueil de ses abbés,
Veille sur des jardins où dorment les bébés
Que poussent des amants aux regards soupirants.

Face au bassin carré des jets insouciants,
Devant un grand mur d'eau calculant ses effets,
Se mire un bâtiment scintillant de reflets,
C'est là qu'on garde au frais le trou de Saint-Amand.

Un vieux catholicon, dictionnaire d'antan,
La reliure essoufflée ballottée par le temps,
Est surtout présenté pour ce qu'il a d'absent.

On a volé le "Q" du beau catholicon,
Du souvenir doré on voit le trou béant.
Pour dérober un "Q", faut-il être assez con !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   genevieve   
7/7/2007
Qu'est-ce que tu as bien résumé notre rencontre ...
Je ne te savais pas poète .....
Félicitations!

P.S. Il faut que tu nous donnes l'autorisation de le calligraphier, s'il te plait....

   Enluminor   
7/7/2007
Calligraphie comme tu l'entends. Tu nous montreras le résultat à la prochaine rencontre...

   philippe   
7/7/2007
afin de matérialiser ce que nous dis enluminor:

Tout le reste du catholicon est en parfait état; mais...


http://titivillus.free.fr/slides/2507_Amand_Q.html

   Enluminor   
8/7/2007
Les latinistes distingués constateront d'ailleurs sur la photo que l'article "Pustula" (pustule) jouxte de près le "Q" manquant...

edition par philippe pour ne pas multiplier les post off topic:
... parceque la page photographiée n'est pas celle du Q, mais bien son envers, soit la dernière page du P, ce qui est bien sûr nettement moins poétique :-)

   Anonyme   
9/7/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bravo, cerainement un des meilleurs poème du site. Un vrai plaisir. C'est plein de charme

   Pat   
11/7/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Agréable, maîtrisé, voilà une poésie qui fleure bon le moyen âge, sans oublier l'humour. Un auteur qui ne se prend pas au sérieux ! Bravo.

   Athanor   
19/7/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Voilà un poème qui fleure bon le secret. Même si l'humour est sous-jacent...
Beaucoup de choses dites en peu de mots écrits. Mais quels mots !
Je regrette que ce ne soit pas plus long. Et le sujet mérite certainement une nouvelle sous forme d'intrigue. Rien que de penser que l'on pourraît y associer moults mystères, j'en salive.
De plus, ça m'a incité à aller voir le site pour commencer à connaître Forges-les-Eaux. Et j'y retourne !
Bravo.

   Togna   
19/7/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Oui, cela est bien joliment dit, et conclu avec humour !
Merci Enluminor.

   Anonyme   
11/10/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Oui ç'est un trait de génie ! Qon se le dise !

   Anonyme   
18/5/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Un peu humour joliment troussé, dans un décor bien planté, nous voilà complètement embarqué, prêt à partir à l'aventure.

Tout l'ensemble de cet écrit est très plaisant, distrayant et sa dernière strophe termine en beauté la lecture.

"On a volé le "Q" du beau catholicon,
Du souvenir doré on voit le trou béant.
Pour dérober un "Q", faut-il être assez con !"

De plus il nous amène à nous "instruire" en nous amusant, vous avez piqué ma curiosité alors je suis allée voir l'histoire de cette ville., toujours ravie d'enrichir mes connaissances.

Très beau poème, très sympathique, que j'ai aimé lire et relire.


Oniris Copyright © 2007-2019