Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
esperluette : Bel automne
 Publié le 02/12/14  -  11 commentaires  -  1011 caractères  -  278 lectures    Autres textes du même auteur

Joli mois des transitions.


Bel automne



Bel automne est venu, en chimiste doué,
Superposer les vents, les rayons, les ondées,
Mélanger des douceurs, doser de la froidure,
Se jouer des degrés de la température.

Bel automne est venu, en costumier ludique,
Jeter aux garde-robes comme un vent de panique,
Malaxer les textures en fantasques dosages,
Nous habiller de soie, de coton, de lainage.

Bel automne est venu, en horloger savant,
Régler de nos pendules le balancier mouvant
Et poser sur le temps un cadran de velours,
Réduire en harmonie le rythme de nos jours.

Bel automne est venu, en artiste inspiré,
Installer sa palette, rougir, brunir, dorer,
Éclabousser les bois, faire saigner les vignes,
Et jeter ses couleurs comme un grand chant de cygne.

Bel automne est venu, strip-teaseur averti,
Déshabiller les arbres et, petit à petit,
Découvrir des trouées, espace d'azur ouvert
Où pourra s'appuyer le ciel bas de l'hiver.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Lulu   
22/11/2014
 a aimé ce texte 
Bien
Personnellement, je le préfère en "artiste inspiré" avec sa palette de couleurs superbe. J'aime par ailleurs beaucoup les verbes utilisés dans ce quatrain :
"Bel automne est venu, en artiste inspiré,
Installer sa palette, rougir, brunir, dorer,
Eclabousser les bois, faire saigner les vignes,
Et jeter ses couleurs comme un grand chant de cygne."

Un poème agréable à lire dans l'ensemble. L'anaphore n'apporte rien de particulier, mais la musicalité du texte fonctionne.

   Pimpette   
2/12/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
"Bel automne est venu"
...qui aurait pu sembler répétitif à la lecture, donne, au contraire, un petit air du seizième siècle à ce texte charmant...C'est dû à la qualité de chaque vars,je crois...quand les mots choisis sont bons ils ne sont jamais monotones.

"Bel automne est venu, en artiste inspiré,
Installer sa palette, rougir, brunir, dorer,
Éclabousser les bois, faire saigner les vignes,"

Même les alexandrins ne me gênent pas ici..ils sont raccord avec le reste

   leni   
2/12/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
joliment conventionnel Le poète se met la rime en fête dès que l'automne et tout nu et la palette aussi

el automne est venu, en artiste inspiré,
Installer sa palette, rougir, brunir, dorer,
Éclabousser les bois, faire saigner les vignes,
Et jeter ses couleurs comme un grand chant de cygne.
ce quatrain me parait particulièrement réussi

J'aime aussi: strip-teaseur averti
Ce texte a une belle unité rédactionnelle qu'on aime ce style ou non

merci et salut cordial Leni

   Francis   
2/12/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une jolie déclinaison de l'équinoxe ambré ! J'aime particulièrement la vision du peintre. Les mots se succèdent et se posent sur ce tableau pour une composition aux multiples facettes.

   papipoete   
2/12/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour esperluette; ce bel Automne mérite bien un poème, et vous l'assurez en tête de chaque quatrain, comme pour mieux le dépeindre en "chimiste", "costumier", "horloger", et même "strip-teaser", doués du même talent! Chaque strophe parait une couleur tendre que vous posez sur une toile de velin du bout de vos vers.
Mon seul bémol va aux 3e et 4e vers avec ses "de la/de la", mais c'est insignifiant!
Le dernier paragraphe clôt à merveille cette évocation douce, si douce. Cette saison n'est-elle pas des quatre, la plus belle?

   Damy   
2/12/2014
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'ai bien aimé cette atmosphère capricieuse d'une intersaison qui commence habillée de "soie" et finit revêtue de "laine".
J'ai vibré aux deux dernières strophes.
Merci, esperluette.

   Anonyme   
2/12/2014
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonsoir, artiste inspiré vous l'êtes vous aussi ! "Chimiste doué, costumier ludique, superposer les vents, doser de la froidure, cadran de velours, éclabousser les bois, faire saigner les vignes, déshabiller les arbres", tout un festival de jolies trouvailles. C'est simple, c'est beau, ça tient debout, un automne comme je l'aime. Bravo pour ce moment de douceur colorée. Magnifique.

   philippe   
2/12/2014

   Curwwod   
3/12/2014
 a aimé ce texte 
Bien
Une belle succession de métaphores pour évoquer les multiples aspects des changements introduits par l'équinoxe d'automne. certaines très poétiques et porteuses d'émotions, d'autres plus prosaïques, plus ordinaires, à l'image du chimiste et du strip-teaser, (j'aurais préféré l'alchimiste et l'amant déshabillant sa maîtresse), où on frise le vulgaire, ce qui fait retomber l'impression d'émerveillement que la (trans)mutation vous a inspirée. C'est dommage, le poème eût encore être à mon sens plus réussi.

   FABIO   
5/12/2014
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour

Je ne suis pas contre la répétition, mais Bel Automne ca sonne pas a mon oreille.
Chimiste doué, doser de la froidure, en gros la tonalité général m’écorche les oreilles.
Paradoxalement bravo pour la 15 eme ligne et la 11éme

   Robot   
12/12/2014
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Même si l'automne est un sujet des plus rebattu qui revient régulièrement à cette période de l'année, je trouve ce texte très travaillé, et garni d'images qui haussent l'ensemble. Les introductions à chaque quatrain sur un thème ensuite développé finement permettent un abord original.


Oniris Copyright © 2007-2019