Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Fanch : Serais-je... ?
 Publié le 08/06/16  -  5 commentaires  -  727 caractères  -  170 lectures    Autres textes du même auteur

Que faut-il faire pour devenir ce que l'on est ?


Serais-je... ?



Je serais un matin celui dont je rêvais
Et ce que, de mon âme, en mon cœur, je savais,
S'il m'était enseigné l'illusion des mirages.

Se peut-il qu'à cette heure, à ces ors, je déroge ?

Serais-je donc ainsi au réel des images
Dans l'instant accompli d'un bonheur imparfait
Et du désir ardent que nul dieu ne défait,
S'il est de mon dessein et non de ses ouvrages ?

Se peut-il qu'on me leurre, que faut-il que j'abroge… ?

… L'artifice des mots et des gestes d'éloges
Qui savent égarer un esprit trop mouvant,
Le tempo régulier du cadran de l'horloge
Qui fige de l'humain l'éphémère qu'il jauge,
Ou ce fil d'errance qui m'en remet au vent… ?


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
8/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Fanch.

Et oui, c'est à nous-même que revient la responsabilité de notre destin.
C'est superbement exprimé. C'est doux, suave, ça coule comme du miel, j'entends votre poème avec des vers simples, et même si c'est court, il n'en aurait pas fallu plus de toute façon.
Vous avez très bien su, en quelques vers, exprimez ce que vous vous vouliez dire avec intensité.
Et j'adhère complètement à ce que j'ai lu.
Merci.

   Marite   
8/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Fanch ! Curieusement si le rythme, les rimes et les mots de ce poème me séduisent, je ne parviens pas vraiment à en percevoir le fond ... comme une barrière qui m'empêche de passer dans ton univers. La dernière strophe a ma préférence.

   plumette   
8/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien
je reste un peu au bord de ce texte qui me parle pourtant sans que je comprenne vraiment ce qui me séduit.
mais n'est ce pas justement l'intérêt de la poésie?

la forme interrogative permet au lecteur de se rapprocher du poète, car le lecteur peut se sentir motivé pour chercher une réponse!

J'aime beaucoup la dernière strophe qui m'est plus accessible que le reste.

Merci pour ce partage

Plumette

   Vincente   
8/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonsoir Fanch,
C'est très joliment écrit avec un rythme bien cadencé, bien que le dernier vers me semble plus chaotique à prononcer avec "m'en remet au vent…", comme une exception à la règle de votre agréable tempo. Je me demande si cette impression ne m'est pas apparue à cause de l'association des deux mots "remet au" dont on ne peut pas ne pas dire la liaison. Je le trouve du coup assez sec, alors que l'évocation se veut fluide avec le début du vers "ce fil d'errance" et le phénomène qui le porte, le "vent".
L'expression générale du propos, qui devrait toucher tout un chacun, par l'idée qu'il est si délicat et pourtant essentiel de donner le bon axe de force à sa route personnelle, m'a semblé très attentive, mais assez dubitative. En final, je ressors du poème avec votre douce mélancolie qui continue à résonner, vous êtes convaincant mais je ne suis pas totalement convaincu. Est-ce parce que vous vous cantonnez à la forme interrogative, échappatoire un peu facile qui ouvre la voie au mélo si elle n'est pas constructive en final, où est-ce la brièveté de votre questionnement qui est un peu lieu commun ? Bien sûr, c'est aussi par celui-ci que vous créez l'empathie et puis votre manière est très sympathique.
Si on oublie ma remarque ci-dessus sur le dernier vers, j'ai beaucoup aimé la dernière strophe.

   Zoe-Pivers   
11/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
3+1=4+1=5
Le tissu d'un rêve, d'une émotion, d'une intime impression qui s’étoffe au fil des questions...

" Je t'en remets au vent "... Une jolie référence :)

J'aime beaucoup la construction, la disposition des rimes,les points d'interrogations, l'écriture.
Merci
Zoé


Oniris Copyright © 2007-2019