Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
FANTIN : Poème en rond
 Publié le 08/07/19  -  17 commentaires  -  515 caractères  -  244 lectures    Autres textes du même auteur

Et si, pour une fois, on parlait de bonheur...


Poème en rond



Allez, venez, tournez
comme un satellite autour d’elle,
mon amour et mes regards.
De jour comme de nuit,
sans craindre le vertige,
faites la ronde autour
de son soleil,
de ses étoiles,
de sa lune.


Allez, tourne mon cœur
avec ta joie de vivre,
et entraîne à ta suite
tous ceux qui le voudront.
Dès que l’on fait partie
de ce grand tourbillon,
tout,
soudain,
et même sans un rond,
se met à tourner rond...


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   BlaseSaintLuc   
12/6/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Et si le bonheur béa tourné court ? non bien-sur que non , il n'y à pas de mal à être heureux, c'est à portée d'optimisme , la beauté du monde peut au regard de l'innocent suffire à son bonheur , Alléluia !
Mais moi, je ne loue personne, le bonheur est gratuit...
Petit poème qui fait sa ronde, carmagnole contre la morosité.

   Gabrielle   
19/6/2019
 a aimé ce texte 
Passionnément
Une très jolie façon d'aborder la notion de cycle (sous différents aspects).

L'écrivain nous interpelle dans cette "ronde" et nous fait toucher du doigt le bonheur.

Comme l'a fait F.Nieztsche avec son "Eternel retour" (réhabilitation au début du XXI e siècle).

Bien à vous.

   Pouet   
8/7/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Bjr,

un poème qui, avec une autre approche, fait un peu écho au dernier que j'ai envoyé.

Bien aimé la simplicité, le ton, le propos sobre et bien "tourné", la joie de vivre est bien illustrée.

L'espièglerie des deux derniers vers m'est apparue opportune.

J'ai un peu pensé à la chanson "Toi plus moi" de Grégoire en vous lisant.

Rafraîchissant.

   Eclaircie   
8/7/2019
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bonjour FANTIN,

Un joyeux poème d'amour, léger et dansant.
Qui me semble un peu malhabile par moment. Comme "son soleil, ses étoiles, sa lune", je La verrai plutôt être soleil, étoile et lune.
La fin aussi, qui généralise ce ressenti personnel, avec ce "on" enlève du pétillant au texte.
Agréable dans l'ensemble.
Éclaircie

   Corto   
8/7/2019
 a aimé ce texte 
Un peu
Il est vrai que tout dépend de l'état d'esprit.

'Sois heureux', dis le prophète.
'Allez on fait la fête' dit l'institutrice d'école maternelle.
'Dansons la farandole' dit l'animateur de la soirée.
'Vous êtes bien là ?' crie l'artiste qui entre en scène devant les 10000 spectateurs du festival.

Tout cela est bien artificiel.

Décidément, c'est une question d'ambiance. Chacun ses choix.
Ici le volontarisme semble bien superficiel. Il faut se méfier du "grand tourbillon".

Rien ne vaut le 'je t'aime' soufflé dans l'oreille de celui ou celle avec qui le dernier moment a été tellement merveilleux. Ou aussi le moment de tendresse de l'enfant qui se blottit dans les bras de sa mère pour faire un énorme câlin.

A vous relire.

   PIZZICATO   
8/7/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Puisque le narrateur nous y invite, j'entre aussi dans sa ronde pétillante de bonheur.

" Dès que l’on fait partie
de ce grand tourbillon,
tout,
soudain,
et même sans un rond,
se met à tourner rond... " C'et tout simple et réaliste.

   STEPHANIE90   
8/7/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Fantin !

Me voilà entrainez dans votre danse, ou je me laisse tourner sans craindre le vertige. J'ai piqué la musique d' "Allez venez Milord" qui se prête tout à fait à vos mots lorsque l'on choisit bien les séquences musicales.
"tout,
soudain,
et même sans un rond,
se met à tourner rond..."

Allez, j'y retourne ! Merci !!!

Stéphanie

   Vincente   
8/7/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Ce poème veut nous faire signer une sorte de pacte avec le plaisir de vivre, il se propose de nous rappeler que ce qui nous le rend insaisissable et nous en laisse insatiable, est d'abord notre disponibilité d'esprit. C'est ainsi la manière de saisir et d'apprécier ce qui est, une positivité qui s'auto-réalise dans le regard. Un champ à la limite de l'art naïf, plein de charme et de simplicité.

Le texte choisit en deux strophes assez succinctes de nous accompagner dans l'adoption de cette démarche positive et donc bien optimiste. Mais allons-y, le but est bien séduisant. La première strophe se charge d'une focalisation concentrique, depuis "l'univers" de chacun, son extériorité, vers le cœur du sujet, le narrateur. La deuxième strophe passe de la voie interne, introspective, à celle extravertie qui invite à le suivre. Tout le développement est convaincant bien que très concis.

J'ai été un peu gêné par des formulations un peu lourdes, d'autant plus que "l'argumentaire" en 19 vers est sobre. V2-3, j'aurais écrit "soyez satellite autour d'elle / mon amour, mes regards." (offrant un meilleur rythme). À la place des v7-8-9, j'aurais trouvé plus léger : "de ses astres." (évitant ainsi l'effet de liste inopportun dans un texte court). V15, j'aurais écrit "du grand tourbillon,". Et puis, le "rond" de l'avant-dernier vers provient d'un lexique plutôt argotique, trop trivial à mon goût pour conclure ce chant, cette danse, idéaliste et poétique.

   senglar   
8/7/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour FANTIN,


"Allez, venez, tournez
...

Allez, tourne mon coeur
..."

Encore faut-il avoir un soleil autour de qui tourner car on devine que celui-ci est le vôtre.

Quant à "tourner rond" "sans un rond" les fontaines d'eau fraîche elles-mêmes sont aujourd'hui à péage (bien souvent pas très fraîches d'ailleurs Lol) et à Trévise la fontaine est interdite sauf pour y jeter nos ronds. Ronds de jambe et ronds dans l'eau avant que l'amour ne tombe à l'eau.

Mais qu'est-ce que je raconte là !... Bien évidemment que j'entre dans votre ronde :)

Amours débutants ne mutent ni ne butent dit le dicton.


Senglar

   wancyrs   
8/7/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Salut Fantin,

Un texte léger qui parle de lâcher prise ; une espèce de ritournelle qu'on devait chanter au quotidien pour se donner du courage à affronter la vie pas toujours facile sur la terre, aussi inviter, sans les forcer, les autres à faire pareil. Belle philosophie pour aborder l'existence,

Merci pour le partage !

   ours   
8/7/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Bonsoir Fantin,

Pas simple d'écrire sur le bonheur et je trouve que vous vous en sortez pas mal du tout. Une invitation simple et directe, j'aime. Vient qui veut.

Merci de nous avoir fait entrer dans la ronde.

   hersen   
8/7/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Entrez dans la danse, voyez comme on danse, courez, chantez, embrassez qui vous voudrez.
ton texte me fait penser à cette petite chanson enfantine, je dirais même qu'il me l'extirpe de je ne sais où, je ne sais quand !

Le bonheur est simple. Et être riche ou pas n'y change rien.

Ton texte a ce petit côté léger qui ne ment pas, le bonheur est simple.
Même si ce n'est pas toujours aussi simple, mais ce n'est pas ton propos aujourd'hui... :)

   leni   
9/7/2019
Salut Fantin

Pourquoi pas le bonheur C'est un bon choix à notre période
Je trouve ce texte trop court Cette idée devrait être complétée

Salut amical leni

   papipoete   
9/7/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour FANTIN
Comme j'aimerais pouvoir la chanter cette mélodie, où ma bambine serait au centre de la ronde, irradiant de bonheur autant que brille le soleil le jour, autant que sourit la lune sur son lit d'étoiles !
Mais je ne peux plus que regarder ce monde à présent, et me rappeler du temps où tu criais " allez papi, entre dans la danse ! "
NB et votre conclusion qui dit que " même sans un rond, au milieu de ce beau tourbillon, tout se met à tourner rond ! "
Que du vrai... mais je viens d'écrire mon interprétation !
Tout simple, mais tout mignon ce poème !

   Davide   
12/7/2019
Bonjour FANTIN,

On dirait un mix entre les textes de "Partons vite" (Kaolin) et de "Toi plus moi" (Grégoire).

L'invitation est amusante, assurément, mais le regard volontairement naïf ne la rend pas bien convaincante !
Il manque à mon sens un peu de matière, quelque chose de plus "recherché"...

L'avant-dernier vers ("et même sans un rond") détonne, et même le registre humoristique - selon moi - ne le justifie pas.

Au plaisir de vous relire,

Davide

   Lariviere   
16/7/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Fantin,

Tout ce qui pourrait être utile à un auteur a déjà été dit par les autres commentateurs il me semble ; alors désolé de répéter peut être ce qui a déjà été dit mais le but d'un commentaire n'est pas forcément d'être original, à la différence d'un texte d'auteur, mais de rester constructif dans une optique d'amélioration.

Sur le ressenti brut, j'ai aimé lire ce petit poème sans grande prétention (comme le dit l'auteur lui même dans son post d'explication) mais de qualité suffisante pour faire passer l'essentiel : la légèreté, le coeur, l'humour, le tout judicieusement additionné donnant cette "joie de vivre" communicable, malgré le format voulu court, grâce à une écriture en mode économie d'énergie plutôt bien pesé et abouti.

Sur le fond, il n'y a rien a redire. C'est bien foutu. On sent que l'auteur et son écriture savent où ils vont et le propos est plaisant, profond malgré la frivolité du thème, bien amené, avec une petite dose d'humour, voire d'auto-dérision dans ce "poème en rond".

Ceci s'explique en pratique dans le rendu notamment par une belle maîtrise de la découpe libre sur la forme. Elle impulse le rythme adéquat sans qui la communicabilité du thème et des sensations ne seraient peut être pas optimum comme c'est le cas ici. J'insiste sur la qualité de la découpe, parce pour moi, c'est l'élément le plus déterminant sur le succès d'écriture poétique ici.

" Allez, venez, tournez
comme un satellite autour d’elle,"
"Allez, tourne mon cœur
avec ta joie de vivre,"

Je trouve le rendu complètement en harmonie avec l'intention du message. Je ne sais plus quel commentateur a parlé de "ritournelle", mais oui, l'effet est assez ressemblant ; c'est très léger et musical, et mieux, c'est même entraînant pour le lecteur., ce qui n'est pas évident, alors bravo aussi pour ça.

Mes petits bémols, car il y en a toujours, seraient aux nombres de deux :

De façon globale, je pense qu'en revoyant très légèrement certains images ou certains passages il y a encore moyen d'améliorer le rendu et de muscler un peu la poétique déjà bonne. Je pense par exemple également aux trois vers qui ponctuent la première strophe :
"de son soleil,
de ses étoiles,
de sa lune."

Sans vouloir jeter le travail d'épure "naïve" (employé au sens artistique et non péjoratif) avec l'eau du bain, car cela participe aussi à la bonne harmonie fond/forme, il y aurait peut être de quoi faire mieux en revoyant ce passage... peut être même seulement le vers "de sa lune" qui pèse un peu par son emplacement de ponctuation de la dernière strophe et dans ce contexte peut être aussi par son équivoque de sens...

Ensuite, j'aime beaucoup l'idée de fin et j'ai du mal même en décortiquant à dire ce qui me gêne en l'état dans le rendu :

- l'utilisation du "sans un rond" qui s'en changer vraiment de registre est peut être un peu facile, mais j'avoue qu'il participe pleinement à la légèreté de l'ensemble et à son aspect "souriant"...

- le fait que mon cerveau m'induit en erreur en lisant mal et à chaque fois en première intention le dernier vers : celui-ci correctement lu est : "se met à tourner rond" ; à ma lecture, il se transforme systématiquement en "se met à tourner en rond", beaucoup moins heureux sur la musicalité et surtout sur le sens du poème... là, l'auteur n'y est peut être pas pour grand chose et il faudrait plutôt que je change de cerveau (ou de nerf optique) ; ceci risquant d'être compliqué je préfère laisser cette petite digression qui n'en est pas une sur la réception parasitée de la lecture par notre perception réflexe et inconsciente car elle peut intéresser l'auteur dans son travail global d'écriture et dans sa façon de voir comment parfois le travail peut être perçu dans une subjectivité même sensorielle inattendue et relativement imprévisible qui fausse un chouïa le lien voulu par l'auteur entre l'oeuvre et le lecteur.

En conclusion, j'ai bien aimé lire ce poème vivant de sa propre vie (légère), ce qui n'est pas si courant ; un poème donc largement abouti et agréable à l'oreille.



En espérant que ce commentaire puisse aider l'auteur dans son travail d'amélioration, je lui souhaite une bonne continuation dans sa démarche d'écriture.

   Marite   
18/7/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Léger et entraînant, ce petit poème est une charmante invitation à sortir de nos sombres pensées entretenues trop souvent par une atmosphère qui se complait dans le pessimisme.
Aucune complexité dans la forme et dans le fond, une lecture très rafraîchissante et peut-être même inattendue, par les temps qui courent ...


Oniris Copyright © 2007-2019