Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
farfadet : Le Casoar
 Publié le 10/08/07  -  4 commentaires  -  971 caractères  -  211 lectures    Autres textes du même auteur

Mon petit bestiaire.


Le Casoar



Comme il avait rencontré
Un troll taillant un rocher
Pour lui donner une forme
D’un soldat aux pieds énormes

Le casoar eut une peur bleue
Et ouvrait très grand les yeux
Son cou prenait des bouts rouges
Ses pieds écaillés ne bougent

Il aurait bien pris la fuite
Comme font les peureux ratites
Mais il voulait voir de haut
Ce que faisait le nabot.

Troll était un coléreux
Ciseleur talentueux
Mais ne voulait pas de guerre
Sur celle qui est sa terre

Alors il sculpte la pierre
Fit d’un bloc un militaire
Avec une seule épaulette
Et sur la tête une casquette

Casoar donna la corne
De son casque trop énorme
Afin de faire la visière
Au shako du militaire

Et pour le couvrir de gloire
Du goudron pour les plumes rares
Le résultat était bien
Le nom du grand Saint-Cyrien !


Roland M.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   TITEFEE   
10/8/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
comme toujours ton bestiaire est bien pour nous plaire. s'il y a un Saint-cyrien, je crois bien qu'il aimera ton casoar car il en porte les plumes..

   Leo   
1/8/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est naïf, mais c'est bien fait. Même si ce n'est pas irréprochable techniquement, j'aime cette poésie sans prétention, simple, à la portée des enfants. J'en ai d'ailleurs imprimé quelques pages, de ce bestiaire (eh oui ! il y a des raisons de le faire, parfois), pour les lire à mes petits-enfants, le soir. Ils adorent.
C'est bébête ? Oui, et alors ? C'est pas fait pour faire rêver les enfants, la poésie ? Et les enfants pour rendre gâteux les papys ? Ah bon...

   Anonyme   
22/5/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Là, je ne suis nullement rentrée dans le texte, j'en ai trouvé la lecture pas vraiment intéressant, et je dois dire que j'ai très vite décrochée, cela manque de rythme.

Tout tourne autour de deux personnages, que je trouve "fade", cet écrit semble figé, il y a une ébauche d'action mais pas assez marquée.

Un poème qui n'est pas assez dynamique, il est à la limite de l'ennuyeux.

Pour la forme je regrette le manque de ponctuation, de même qu'il existe au sein de cet écrit des tournures maladroites.

   Anonyme   
20/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Merci!

Un bibelot.


Oniris Copyright © 2007-2019