Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
fleurdesel : Palette de rêve [Sélection GL]
 Publié le 07/08/19  -  10 commentaires  -  1398 caractères  -  144 lectures    Autres textes du même auteur

Un éventail d'une vision imaginée d’œuvres d'art connues, dans laquelle j'introduis une action.


Palette de rêve [Sélection GL]



S'ouvre la rose au jardin de Monet,

danse autour de la corolle en flamme

une joyeuse farandole,"famosa".


Retour d'un long voyage,

regard de Hopper,

du wagon,

une femme fuit le temps,

à l'envers,

puis


tourne une page.


L'as de cœur s'abat sur la table

des joueurs.

Sentence !

Les fusils des bourreaux renoncent

à l'exécution

de Maximilien.

La Joconde figée,

mais émue,

se retourne,

sur un paysage,

lointaine…


Souffle puissant sur la chandelle de Georges de La Tour.

Plongés dans un four,

les aveugles de Breughel

d'un tourbillon venu du ciel,

se délectent de miel,

puis

recouvrent la vue !

Vision onirique, car fatidique

sur la nef des fous, de Bosch.


Présage par le miroir convexe,

le cri, l'enfant né !

Chez les époux Giovanni Arnolfini.


Par l'ivresse des couleurs d'un mois d'août

la belle du déjeuner sur l'herbe

revêt ses plus beaux atouts.


L'œil du renard bleu assoupi,

s'ouvre… et rejoint la belle

revêtue de tout son mystère.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Corto   
9/7/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Voici une belle démarche, très originale au milieu d’œuvres d'art qui font la richesse des musées et de notre histoire culturelle.

Cette "Palette de rêve" qui porte si bien son nom survole et se fait complice des nombreux artistes, et l'on se sent presque frustré de ne pas avoir sous les yeux les images correspondantes.

On sent aussi venir l'inspiration pour une aventure plus ambitieuse, avec les même personnages et d'autres à rapprocher. C'est une geste qu'on pourrait écrire en approfondissant cette démarche !

Bravo à l'auteur pour cette première étape.

   daphlanote   
10/7/2019
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
J'aime les images, la justesse des évocations, la fluidité. J'aime le paysage situé, historiquement situé et évocateur.

Toutefois, certains vers me semble moqueurs et ça me heurte (la Joconde. Figée. Mais émue.) Trop de virgules et de ruptures de rythme dans la strophe de la Joconde à mon sens.
La Sentence également, à mon sens, secoue le rythme sans le servir.

Je déteste également le "car" qui me semble totalement inapproprié. Je goûte très peu la poésie explicative et, s'il n'en est presque rien ici, cela me semble dessert totalement le texte, à la fois sur le phrasé et sur les images.

Le point d'exclamation après l'enfant né me semble également totalement superflu. Le passage au vers suivant devrait suffire à l'emphase, pas la peine d'en faire des caisses.

Je regrette également ces "..." qui voudrait suspendre le teste là où, au contraire, le lecteur gagnerait à être tenu en haleine.

Bref. Jolie images, situation et évocations au rendez-vous. Mais ponctuation à revoir. En tous cas à mon sens elle est mal maitrisée et c'est bien dommage, parce qu'il y a quelque chose de bon dans ce texte... :)

   Eclaircie   
11/7/2019
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bonjour Fleurdesel (anonymat rompu, puisque vous avez signé votre texte.

Je ne suis pas vraiment convaincu par votre poème.

L'exergue précise "éventail de tableaux" certes, mais j'aurais préféré plus d'enchaînement d'un tableau à l'autre, de continuité dans les images.
Ou alors n'offrir un poème que sur un seul tableau.

L'écriture est bonne mais l'ensemble ne m'enthousiasme pas vraiment,

Bonne continuation,
Éclaircie

   natile   
7/8/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Ce survol poétique de tableaux est un idée plutôt originale mais n'a pas réussi à me faire passer d'une œuvre à l'autre avec fluidité. Est-ce la manière dont sont découpés les vers ? En tout cas , les tableaux comme sujet est à retenir, c'est là-dessus que je garde une bonne impression.

   PIZZICATO   
7/8/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Imaginer une "action " au sein de tableaux " connus " est une bonne idée.
Peut-être aurait-il fallu restreindre un peu leur nombre et plus développer '' l'action " ; sans non plus nommer le peintre et l'oeuvre comme ici :
" L'as de cœur s'abat sur la table
des joueurs.
Sentence ! " pour << Les joueurs de cartes >> de Cézanne.
Il me semble que cela aurait donné plus d'éclat à votre idée.

   papipoete   
7/8/2019
bonjour fleurdesel
Voici une palette revisitée par une admiratrice d'art pictural ; mais ce texte s'adresse à un public averti, dont les époux Arnolfini sont familiers !
Je ne puis commenter plus avant, n'étant pas au fait de la peinture !
Je me permets une petite remarque sur " le déjeuner sur l'herbe " ; ne vouliez-vous pas dire " revêt ses plus beaux ATOURS " ?
PS je trouve que votre pseudo pourrait vous inspirer un joli poème ?

   Davide   
7/8/2019
Bonjour fleurdesel,

Après lecture, deux questions me viennent à l'esprit : et alors ? Pourquoi ce choix de donner "vie" à ces peintures ?

Malgré ce jeu de mise en mouvement (par rapport à l'original), ce poème reste figé, comme enfermé sur lui-même, prisonnier de son inventaire essentiellement descriptif.
Il aurait fallu trouver une intention poétique à cet enchaînement d'œuvres d'art, une matière qui façonne le poème, qui lui donne une consistance et lui permette de "s'élever".
Cette "palette" ne me fait pas rêver, car on a déjà tout rêvé pour moi !

Il ne me reste plus qu'à me laisser "guider", qu'à regarder : je vois de beaux vers, une écriture raffinée, un style qui ne me déplaît pas, c'est sûr. Mais... je reste sur ma faim !

Merci du partage,

Davide

   hersen   
7/8/2019
 a aimé ce texte 
Un peu
Je ne sais trop que retenir de ce poème car il y a foison de tableaux mais aucun message (que je n'aie décelé en tout cas)
il y a empilement d'art pictural qui n'offre pas forcément un lien entre les tableaux et l'esprit du lecteur se perd à passer mentalement d'un tableau à l'autre et a l'impression d'un kaléidoscope.

Sur la forme, des améliorations sont à mon possibles à mon avis mais il est difficile, sans message, sans unité, d'en faire une analyse.
Je trouve en règle générale une découpe des vers qui me semble hasardeuse, ou en tout cas qui n'appuie pas un propos.

des petites réflexions : les époux Giovanni Arnolfini; il me semble qu'il ne devrait pas y avoir le prénom, madame ne s'appelant pas Giovanni.

Revêt ses plus beaux atouts : Pour en un seul vers exprimer qu'elle révèle ses atouts en se dévêtant de ses atours ? Pas mal vu, mais par contre, au milieu de vers plus prosaïques, on se demande si c'est une faute ou non.

Vision onirique CAR fatidique : vers peu gracieux, Bosch méritait plus de force.

Merci de la lecture

   senglar   
7/8/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour fleurdesel,


Je trouve que c'est une belle idée, plutôt bien réalisée, avec un souffle d'optimisme. Un exercice à réaliser quand on a un coup de cafard, plus créatif qu'une séance de méditation.

ça m'a incité à aller revoir plusieurs tableaux.

J'ai bien aimé l'idée de faire se retourner la Joconde et aussi celle de faire crier
"... l'enfant né
Chez les époux Giovanni Arnolfini"

Mais tout m'a été bon
Même une belle que l'on rhabille
Au fait la rhabille-t-on ?
aux "plus beaux atouts"...

Merci pour cette jolie, plaisante, ravissante récréation :)))


senglar

   ours   
7/8/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Fleurdesel,

Merci pour cette visite et même revisite parfois de grands tableaux de maîtres, j'ai apprécié cette balade récréative même si les transitions entre chaque oeuvre n'ont pas toujours été évidentes pour moi. En même temps vous avez brossé la un tableau plutôt large et éclectique si j'ose dire. J'ai trouvé l'idée très originale.

Bien a vous


Oniris Copyright © 2007-2019