Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Francis : Il neige dans mon cœur
 Publié le 01/02/15  -  12 commentaires  -  679 caractères  -  398 lectures    Autres textes du même auteur

Tout est blanc, tout est silencieux comme au commencement et derrière la vitre givrée, les flocons me ramènent à l'enfance.


Il neige dans mon cœur



Un rideau opalin tombe silencieux
Estompant le noyer à la houppe givrée.
Disparu le chemin de Renty à Rimeux,
Les flocons ont blanchi le coteau, la vallée.

Le monde s’est couvert d’un pelage d’hermine
Que la lune a brodé de fils d’or et d’argent.
Rouge-gorge ventru, mésange ballerine,
Gambillent tous les deux dans le silence blanc.

Le crépuscule teint de rose opalescent
Éveille dans mon cœur des souvenirs d’antan,
Les Noëls enchantés de mon humble chaumine.

Près du feu ronronnant, émerveillé l’enfant
Découvrait son cadeau : peluche et clémentine
Sous la branche de houx en guise d’ornement.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   papipoete   
7/1/2015
 a aimé ce texte 
Bien
les hivers d'antan n'avaient rien de commun avec ceux d'aujourd'hui dans le coeur des enfants. Ils étaient pour nous petits, synonyme de joie et gaieté. La neige qui tombait autant en plaine qu'en montagne, recouvrait toute forme au-dehors, transformant un vilain tas de bois, une épave, un tas de fumier en oeuvre d'art sous son "pelage d'hermine". Nous guettions par la fenêtre à la vitre gelée, rouge-gorges et mésanges "gambiller" autour des miettes que nous leur avions jetées. Le froid nous glaçait, la neige nous trempait, mais à la maison le four de la cuisinière grand-ouvert, nous réchauffait nous séchait!
Noël, où nous découvrions le matin ce que le vieux barbu déposa sous le sapin, "peluche, clémentine", ne créait pas de file d'attente au magasin pour un retour, un abandon!
En forme de sonnet, vous écrivez des vers limpides que le quidam lirait sans dictionnaire. C'est joli comme le tableau que vous brossez.
Je n'ai vérifié aucune contrainte technique puisque vous écrivez "contemporain", mais je crois qu'avec un petit effort, vous auriez pu tutoyer la cour "supérieure" ?

   Michel64   
9/1/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un délicieux sonnet en hommage à la neige et aux noëls blancs d'autrefois qui me font, à moi aussi, de merveilleux souvenirs.
Gambiller (danser) est peut-être mal utilisé pour des oiseaux cherchant leur pitance, gênés par la neige, mais la licence poétique l'autorise sûrement. Opalin et opalescent font un peu répétition il me semble.
L'ambiance de neige d'abord et de noël ensuite est très joliment décrite.

Michel

   Hananke   
1/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Bonjour

Ah la neige ! comme elle ressuscite les souvenirs d'enfance
et de jeunesse.
Sur le poème lui-même :
ce que j'aime moins, les hiatus du premier quatrain (même permis).
Alors qu'une simple inversion aurait suffi pour supprimer le premier.

J'aime bien le second quatrain avec deux très beaux premiers vers.

Une petite virgule après opalescent mais j'aime beaucoup
les deux tercets qui font vraiment revivre la nostalgie d'antan.

A notre époque, la clémentine ou l'orange était la friandise
de la chaussure, ce qui peut paraître obsolète à nos chérubins.

Au final, un beau texte qui mériterait quelques retouches légères
notamment sur les rimes un peu faiblardes dans leur ensemble.

   Lulu   
1/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Douce nostalgie à partir de ces "flocons [qui] ont blanchi le coteau, la vallée" en de jolies couleurs "les flocons ont blanchi le coteau, la vallée" ; "la lune a brodé de fils d'or et d'argent" ; "Rouge-gorge ventru" ; "Le crépuscule teint de rose opalescent" ; puis la couleur du feu près duquel l'enfance rejaillit.

J'ai particulièrement aimé les couleurs qui apparaissent au fur et à mesure, notamment les teintes roses du crépuscule, lesquelles étaient inattendues dans ce paysage immaculé.

L'évocation de l'enfance est belle, douce à souhait de par sa simplicité.

Une belle nostalgie dans une belle composition pleine de sensibilité, comme l'appelle le joli titre "Il neige dans mon coeur".

   Robot   
1/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ce qui est admirable c'est d'arriver à renouveler un thème rebattu. Ici les images emportent dans un texte qui décrit une nature apaisante qui plonge le narrateur (et le lecteur) au cœur des souvenirs d'enfance.

   leni   
1/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Francis
Un sujet "indémodable" traité dans une forme classique Tout s'enchaine et le texte coule de source De belles images:
la houppe givrée
mésange ballerine
gambillent tous les deux

Et j'aime ce clin d'oeil à l'enfance
Un excellent moment de grande simplicité
Merci à toi
Salut cordial
Leni

   Anonyme   
1/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Francis... Souvenirs, souvenirs ! Un hiver joliment décrit à travers un poème empli de belles images teintées de nostalgie.
Juste un petit regret, le premier vers et son rideau opalin avec "eau o", hiatus un tantinet désagréable à l'oreille, mais la perfection n'étant pas de ce monde je ne vous jetterai pas la pierre...
Agréable lecture qui me ramène aussi à l'enfance. Merci !

   Arlet   
2/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Une très jolie façon de faire revivre les souvenirs d'enfance, avec un peu de nostalgie.
Aujourd'hui, on imagine mal un enfant émerveillé devant une clémentine. Dommage !

   Marite   
4/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Francis et merci pour ces souvenirs blancs de l'enfance. Chaque strophe esquisse dans nos mémoires des images mêlant douceur, émerveillement et bonheur si vrai et si simple.
Je m'interroge sur le titre " Il neige dans mon coeur " ? Cela signifie-t-il que tristesse et regrets ont envahi votre coeur ? Ce serait dommage avec de si beaux souvenirs.

   Anonyme   
14/2/2015
 a aimé ce texte 
Bien
Belle description d'une nature calme et feutrée au crépuscule, ponctuée de belles images et d'une pointe de nostalgie.

   Fanch   
9/3/2015
 a aimé ce texte 
Bien
Une manière très élégante de traiter un thème souvent exploité car on y ressent, du fait des images et de la construction, une originalité nouvelle...

   Anonyme   
10/3/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour !

Un beau tableau givré de blanc ...où l'auteur fait ressortir qu'aux noëls d'antan ,il en fallait peu pour faire sourire les enfants et les rendre heureux ! vous me ramenez à mes propres souvenirs avec un brin de nostalgie !

Un sonnet enchanteur


Oniris Copyright © 2007-2020