Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Gabrielle : Douce plénitude
 Publié le 24/03/19  -  9 commentaires  -  637 caractères  -  166 lectures    Autres textes du même auteur

Au-delà des pentes abruptes...


Douce plénitude



Au-delà des pentes abruptes,
Des terres arides,
Naît la douce plénitude,
Féconde de rêves multicolores.
Univers céleste chatoyant,
Rêves de douceur inanimée.

Au-delà de ces mots furibonds,
De ces murs transparents,
Vient la douce lueur du jour,
Paix lumineuse féconde
D'humeur joyeuse.
Doux voyage au gré
De ces trésors célestes,
Douce plénitude.

Adieu, souffrances bruyantes
Aux coloris funestes,
La vie glorieuse des anges
Lance un appel
Au-delà des ténèbres.
Douce lumière,
Éclatante vérité,
Glorieuse nature.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Corto   
26/2/2019
 a aimé ce texte 
Un peu
On cherche un peu le propos de ce poème. A moins qu'il ne se résume à son titre.

Car de doux en douce douceur, il ne nous reste qu'à trouver les "trésors célestes" et la "Glorieuse nature"...

N'exagérons pas "la vie glorieuse des anges" combat "souffrances bruyantes".

Bref cette douceur exacerbée reste à découvrir.

A vous relire.

   STEPHANIE90   
8/3/2019
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Bonjour,

je suis désolée mais votre douce plénitude m'a malheureusement laisser de glace. Trop de douce-heurt tue la douceur peut-être...

D'autre part, l'ensemble me paraît mal structuré sur la forme "nébuleuse" de l'ensemble. Pour moi, un pêle-mêle de l'intro à la conclusion. Mais ce n'est bien sur que mon avis, qui n'est que trés personnel.
Une autre fois certainement, merci pour la lecture,

StéphaNIe

   bipol   
24/3/2019
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
bonjour,

j'ai adoré votre quête de douceur

dans une souffrance que j'imagine

j'ai adoré que vous nous laissiez la place à l'imaginaire

j'adore quand un poème est une porte vers un espace

dans lequel nous pouvons voyager

merci

   Provencao   
24/3/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↑
"Au-delà de ces mots furibonds,
De ces murs transparents,
Vient la douce lueur du jour,
Paix lumineuse féconde
D'humeur joyeuse.
Doux voyage au gré
De ces trésors célestes,
Douce plénitude"

J'ai beaucoup aimé ces vers où la lueur du jour, comme discipline qui consiste à créer des tresors celestes, fonde la force essentielle de la joie dont elle fait le sens de sa vérité orientée vers la plénitude , à l'iimage de son propre dépassement par elle-même....c'est ainsi que j'ai perçu votre écrit.

Au plaisir de vous lire
Cordialement

   papipoete   
24/3/2019
 a aimé ce texte 
Un peu
bonjour Gabrielle
Au-delà des pentes abruptes de la souffrance, règne un univers céleste où la chair guérit, où l'esprit irradie...
NB je songe à ce mur qui sépare la vie et la mort, qui une fois franchi nous ouvre la porte de la " douce plénitude "...
Mais cette frontière où l'on ne montre pas de visa, peut séduire à condition que l'heure soit venue, après de beaux et nombreux printemps ! ( il n'est pas temps pour un enfant ; il n'est pas temps pour celle qui le serre dans ses bras ; il n'est pas temps pour qui donne un baiser à Maman...)
Votre poème semble trop idyllique, au-delà des pentes abruptes !

   senglar   
24/3/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Gabrielle,


Si ça n'est pas mystique ça ! Promesse d'une vie céleste "Au-delà" des difficultés importantes voire effroyables de la vie terrestre (On est vraiment dans la punition, le châtiment premier, la chute originelle, la faute à payer). Au vu de ces difficultés on a donc envie d'opter pour la béatitude... mais dites-moi quel ennui dans cet au-delà mystique trois fois annoncé ici. Au-delà = l'au-delà. Tout compte fait je m'en tiendrai finalement aux aléas terrestres, je trouve ça plus rigolo :)

Ceci dit, pour qui adhère, votre tableau hagiographique est réussi. Les anges y sont et bien qu'elles n'y soient pas on entend même les trompettes. lol.


Senglar

   Donaldo75   
24/3/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Gabrielle,

J'ai bien aimé ce poème où des tonalités différentes s'expriment par cet "au-delà de" érigé en refrain.

"Au-delà des pentes abruptes,
Des terres arides,
Naît la douce plénitude, "

Le champ lexical utilisé tout au long de ce poème est pictural, avec parfois une consonance mystique, presque de l'ordre du religieux.

Bravo, je suis rentré dans le poème et en ai apprécié la saveur.

Donaldo

   PIZZICATO   
24/3/2019
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai perçu cette poésie comme une aspiration à l'Au-delà.

" La vie glorieuse des anges " et son appel qui engendre cette " douce plénitude ", qui vainc " les pentes arides", " les mots furibonds "(?).
L'espoir ou la certitude d'une vie bien meilleure.

un texte intimiste.

   hersen   
24/3/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Un poème qui peut avoir différentes interprétations, je pense, mais l'apparition des anges en général connote un texte.

Il y a une opposition entre ce qui est abrupt, furibond, bruyant à rêves multicolores, douce lueur du jour, vie glorieuse des anges, et la vérité gagne, ainsi que la glorieuse nature. Vérité de la nature.

J'ai trouvé dommage "féconde" X 2, dans un poème court, cela se remarque beaucoup d'user de répétition.

Un poème qui laisse comme une impression d'apaisement.


Oniris Copyright © 2007-2019