Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
gwynplaine : Pile ou face
 Publié le 01/12/08  -  5 commentaires  -  793 caractères  -  52 lectures    Autres textes du même auteur

Un joli pile et face, une éclipse solaire, un astre qui passe...


Pile ou face



Silhouette
Gracile
Ne tenant qu'à un fil
Au noble port de tête
Et qui passe
À peine vêtue
Au détour d'une rue,
À te suivre je m'apprête !

Belle parure
Beaux atours,
Astre visible en plein jour !

Ton sourire
Divin
Que j'imagine en vain,
Ton regard
Perdu
Que je n'aurai pas vu,
Toutes ces choses
Sans aucune pareille
Qui me font regretter
La face rêvée
Du soleil...

Belle parure
Beaux atours,
Astre visible en plein jour !

Un fin tissu
Dessus
Qui sert de voile
Dévoile
Si peu de ce corps ondulant,
Et c'est frustré
Plein d'infortune
Que mon regard s'égare
Désabusé
Sur la face cachée
De la lune !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
1/12/2008
J'ai lu et apprécié cette balade à la lune (ou/ et au soleil) qui rappelle Alfred de Musset.

Mais quelque chose manque..un je-ne-sais-quoi de vraiment original qui changerait tout à fait le propos.

   marimay   
2/12/2008
Bonjour gwynplaine,
J'aime la légèreté de votre poème qui s'accorde à celle de vos pensées et les trois vers du refrain qui reviennent, insistants, comme les yeux fixés sur cette silhouette.

   David   
3/12/2008
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour Gwynplaine,

J'aime bien l'image de

"Et c'est frustré
Plein d'infortune
Que mon regard s'égare
Désabusé
Sur la face cachée
De la lune !"

Mais la face cachée, elle ne devrait pas être le visage de l'inconnue dont le narrateur ne connait que la "lune" justement ?

ça irait avec cette autre passage :

"Ton sourire
Divin
Que j'imagine en vain,
Ton regard
Perdu
Que je n'aurai pas vu,
Toutes ces choses
Sans aucune pareille
Qui me font regretter
La face rêvée
Du soleil..."

Mais c'est peut être l'expression "la face cachée de la lune" qui m'a fait penser à l'autre côté de la silhouette, et pas aux vêtement qui la recouvrait, un peu.

   Doumia   
11/12/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour
Joli regard... tellement masculin qui se pose avec espoir sur la passante et qui fini désabusé en se posant sur la lune.
J'ai bien aimé le mouvement.

   Anonyme   
18/12/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Néo-classique dites-vous !!! Je suis surpris le texte ressemble davantage à de la poésie libre, par sa forme.

Ce petit détail exprimé, je conçois que l'écrit est vraiment très très plaisant, il est fluide, je me suis laissé entraîner mot après mot dans ce petit côté malicieux qui les habite. C'est sympathique à lire et à relire, je ne m'en suis pas privé.

Je ne suis d'ordinaire pas un grand fan des aller à la ligne pour un oui pour un non, mais là je reconnais que c'est judicieux, donnant à l'écrit toute sa profondeur. Il est bien rythmé, bien agencé de manière à capter l'attention.

J'ai beaucoup aimé la petite touche d'humour finale.


Oniris Copyright © 2007-2020