Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
inconnu1 : Nous partirons ensemble
 Publié le 10/04/22  -  18 commentaires  -  1584 caractères  -  290 lectures    Autres textes du même auteur

Pour celle que j'ai connue sur les bancs de la maternelle et qui partage ma vie depuis maintenant presque quarante ans.


Nous partirons ensemble



Souviens-toi des préaux, de nos cours maternelles,
Du parc aux cèdres bleus où nous avons grandi,
Lorsque nous partagions, au ciel de nos marelles,
Des bâtons de réglisse en sachet d'organdi.
Le hasard tire au sort quand le destin rassemble.
Je te le dis : un jour, nous partirons ensemble.

Regardons-nous vieillir ! Le reste est superflu.
S'il fut des soirs de doute et des nuits d'inventaire,
Nous sommes, d'un puzzle*, les bouts complémentaires
Qu'une fois réunis l'on ne distingue plus
Et qui ne prennent sens que lorsqu'on les assemble.
Je te le dis : un jour, nous partirons ensemble.

Bien sûr le temps viendra, féroce et méprisant.
À ternir ton regard, il prendra sa revanche.
Tes cheveux dénoués, comme un drap sur tes hanches,
Sertiront l'oreiller de brins d'or et d'argent.
Tu retiendras ma main pour ne pas qu'elle tremble.
Je te le dis : un jour, nous partirons ensemble.

Et s'il est un après pour nous y retrouver,
S'il faut longtemps, là bas, se rechercher l'un l'autre,
Je suis certain qu'un Dieu, peut-être son apôtre,
Prenant pitié de nous, viendra nous relever.
L'amour est ainsi fait qu'il brûle où bon lui semble.
Je te le dis un jour, nous partirons ensemble.


* Peut être prononcé de diverses manières. Ici à l'anglaise : peuzeul.
https://dictionnaire.orthodidacte.com/article/prononciation-puzzle


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   socque   
26/3/2022
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je trouve touchante cette déclaration d'amour apaisée, simple mais non sans solennité ; je crois que j'aurais préféré la voir déclinée en décasyllabes qui auraient eu le mérite, me semble-t-il, de donner plus de proximité, d'intimité au propos, mais enfin tel n'est pas votre choix et c'est comme ça.
Sans conteste, mon vers préféré :
L'amour est ainsi fait qu'il brûle où bon lui semble.
pour son assurance, sa promesse d'éternité. Cela a beaucoup été dit mais me parle toujours !

   poldutor   
27/3/2022
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour
Magnifique hymne d'amour pour celle que l'on aime!
Que de beaux vers et surtout le dernier de chaque strophe à la manière d'un refrain :
"Je te le dis : un jour, nous partirons ensemble"
Oui c'est le souhait des vrais a(i)mants, de ces couples fusionnels : l'unique chagrin que l'on puisse donner à l'autre c'est de l(e,a) quitter , le laissant seul...

J'aime bien cette idée de le dernière strophe de demander à Dieu de les réunir par delà mort.
Grand merci à l'auteur(e) pour cette poésie, que j'aurai aimé écrire...
Cordialement.
poldutor en E.l

   AnnaPanizzi   
28/3/2022
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,

J'aime bien cette nostalgie un peu idéalisée du temps qui passe et la vieillesse qui noue les êtres qui se côtoient depuis des lustres. C'est très charmant et je vous souhaite de partir ensemble.

Anna

   Queribus   
3/4/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

La bonne surprise du matin: un texte à la prosodie parfaite avec des mots qui parlent au cœur même si le sujets a été maintes fois traité. De la belle et bonne langue française sans mots superflus et redondants. J'ai cherché avec mon microscope, je ne trouve pas de défaut à votre écrit. Bravo l'artiste et au prochain poème de ce -tonneau-là.

Bien à vous.

   Cyrill   
3/4/2022
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai trouvé des passages bien inspirés à cette déclaration en forme de pressentiment. De la douceur et de la sagesse également, servies par le langage de la vie ordinaire.
Le troisième sixain me plait particulièrement, en ce qu'il mord un peu plus dans la cruauté de la vie et du temps qui passe.
Le vers récurent, en revanche, m'a paru de trop, il alourdit la lecture. Un seul aurait suffit, selon mon goût, en conclusion.

   papipoete   
10/4/2022
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
bonjour inconnu
Comme c'est beau !
Est-il possible encore aujourd'hui, de prendre la main d'une enfant étant enfant, de voir son coeur battre à l'unisson, au point de se jurer " amour pour la vie "... jusqu'à ce que la mort nous sépare ; et même une fois passé de l'autre côté du mur, s'attendre et se retrouver par la grâce d'un Bon Dieu, tout là-haut réunis !
NB je ne sais quoi rajouter à ces vers, tant ma plume tremble et semble me dire " t'as vu comme il écrit le monsieur ? il l'aime sa femme dis ! "
Je suis d'autant plus ému, que l'auteur ne fabule pas en notant qu'il y eut " des soirs de doute et des nuits d'inventaire... " mais le bateau tint l'eau malgré quelques remous !
Citer des passages particuliers, est bien difficile au milieu de ce pré couvert de pâquerettes ; la 3e strophe bien sûr quand elle m'invite à regarder mes cheveux, et la chevelure argent de ma mie.
Nous avons un couple d'amis ( exactement le même que le vôtre ) que le Covid cette saloperie, embastilla derrière les murs de l'hôpital, la " Nisou " à son " Bebert ", puis la relâchant la jeta dans les griffes d'Alzeimer...Les voir est d'une tristesse infinie.
Vos dodécasyllabes sont fil d'or pour broder ce doux serment, tenu depuis le " ciel des marelles... jusqu'à celui d'en haut ", et si Dieu n'est pas là, il se trouvera bien un Coluche ou Abbé Pierre pour vous réunir !

   Ascar   
10/4/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je suis parti en vous lisant et je reviens vous livrer mon ressenti. Je trouve ce poème très beau et la redondance « nous partirons ensemble » est fort bien amenée à chaque strophe. Ma préférence va à la 1ère qui m’a remis en bermuda. Je suis moins convaincu par la 3ème mais la dernière emporte mon suffrage.

Le tout sonne vraiment bien. C’est un plaisir de vous lire et de vous relire.

Bravo

   Pouet   
10/4/2022
 a aimé ce texte 
Bien
Slt,

un texte à mon sens bien écrit, fluide, maîtrisé pourrait-on dire, on peut sentir l'aisance.

Je trouve toutefois à l'ensemble une légère emphase, du moins c'est très sucré à mon goût, peu nuancé en saveurs.

Sinon pour le cinquième vers je pense que le hasard peut - par essence - rassembler et le destin tirer au sort ou sur le pianiste... Bon.

Un poème gouleyant, mais, comme je l'ai dit, je l'aurais peut-être plus goûté avec un peu moins de miel de châtaigner, mais ce sont mes papilles, pas plus.

   Miguel   
10/4/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un texte esthétiquement très réussi, de beaux vers très mélodieux, très fluides et légers, et dans le contenu une gravité sereine, une acceptation des ravages du temps, de la mort, et cet espoir dans la flamme immortelle de l'amour, espoir dont la force apparaît dans le vers récurrent qui ferme chaque stance. Un très beau texte, très émouvant, et une bien belle déclaration ; ce n'est évidemment pas la première de l'auteur à son aimée, mais des déclarations pareilles, elle ne doit pas s'en lasser.

   Corto   
10/4/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ce texte très construit est beau et étonnant.
En effet partir de la cour de maternelle pour tracer toute une vie de couple, qui dure et veut durer toujours, voilà qui n'est pas banal. On en retire une force de sentiments, une volonté de construire, un respect et une admiration de l'autre qui fait du bien.

Les images utilisées sont joliment inventives: "Lorsque nous partagions, au ciel de nos marelles, Des bâtons de réglisse en sachet d'organdi" ou "Nous sommes, d'un puzzle, les bouts complémentaires Qu'une fois réunis l'on ne distingue plus" ou encore "Tes cheveux dénoués, comme un drap sur tes hanches".

Le vers-refrain "Je te le dis…" aurait -à mon avis- pu être supprimé en deuxième et troisième strophes, ce qui aurait allégé le style et donné une force de confirmation à la toute fin du discours.
"L'amour est ainsi fait qu'il brûle où bon lui semble" est superbe.

Grand bravo.

   Lebarde   
11/4/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
La promesse d'un amour éternel qui commence à l'enfance, surmontera l'érosion de la vie mais uni:
"les bouts complémentaires
Qu'une fois réunis l'on ne distingue plus
Et qui ne prennent sens que lorsqu'on les assemble"

jusqu'à la fin et même dans l'au-delà:
"Je te le dis : un jour, nous partirons ensemble."

Ce poème délicat plein de poésie touchante transpire l'émotion et la sincérité.
Dommage pour ces quelques rimes singulier/pluriel, mais qu'importe j'ai beaucoup aimé ce poème même en néo.

Merci et bravo inconnu1.

   Myo   
11/4/2022
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour Inconnu 1,

Un amour si naturel et complice qu'aucun des remous de la vie n'a pu l'atteindre. Cette belle alchimie ne peut s'éteindre lorsque le temps aura fini sa course... ce sentiment si beau continuera de couler comme la source de ce qui vous nourrit l'un l'autre.

J'ai beaucoup aimé ce message simple et si riche à la fois.
Beaucoup aimé avec une pointe de nostalgie...comme devant un rêve inaccessible.

Une belle émotion, une douce tendresse, des mots qui glissent avec légèreté.

Merci

   Cristale   
11/4/2022
 a aimé ce texte 
Passionnément
Un très beau poème d'amour dédié se déroule sous mes yeux enchantés.
Le choix du néo étant assumé (je pense) je ne relèverai donc rien à ce propos même si sur un si beau texte j'aurais préféré un peu plus de rigueur... dommage pour moi mais bravo pour vous parce que les vers de ces sizains à épiphore sont d'une lecture vraiment agréable.
Bravo et merci cher Inconnu.

   pieralun   
11/4/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Très beau poème, très tendre.
Beaucoup de tristesse également, le départ à deux semble être la mort.
J’ ai vu un film comme ça où les deux amoureux meurent ensemble dans une maison de retraite.
Il y a de la poésie dans cet amour, de la poésie dans ce départ à deux, et il y a ce très beau vers: l’amour est ainsi fait…………

   Vero   
12/4/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Inconnu1;

J'aime beaucoup cette très belle et tendre déclaration d'amour en toute simplicité et accompagnée de vers tendres et charmants .
L'idée de reprendre le même vers en fin de chaque sizain me plait bien et renforce l'amour éprouvé ainsi que ce désir de partir ensemble.
Une très belle lecture.

   inconnu1   
14/4/2022

   Jahel   
27/4/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Inconnu1,

je viens de lire votre texte avec grand intérêt et j'ai été transporté par sa lumineuse simplicité de ton; par cet amour discret qui émane de chaque mot; par cet amour qui ressemble à un soleil de fin d'été dans le calme des prairies.

Bien à vous.
Merci pour cet instant de lecture délicieux.

Jahel

   Claudelorin   
3/6/2022
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Me voilà rassuré. La Poésie n'est pas complètement occultée par des textes sans rimes qui traitent de banalités.
Là, on ressent, on éprouve, on voit plus qu'on ne lit. La mélodie nous maintient dans cette atmosphère tendre teintée d'une pointe de nostalgie pour apprécier cette déclaration d'amour.
Du talent !


Oniris Copyright © 2007-2022